Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes


Membre du forum
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 13:04

Samedi 25 octobre

 

C'est le premier jour des vacances de la Toussaint et cela fait bien 10 semaines que je ne m'étais pas envolé ! Alors, histoire de ma dégourdir les ailes, j'ai programmé une petite séance de tours de pistes, avec mon joli DR400 "Fox- Kilo Bravo". Cette séance, je l'ai faite en solo, et j'en ai profité pour réaliser quelques PTU, PTE et basses hauteurs (choses que d'habitude je fais toujours accompagné de mon FI) pour voir si les bons réflexes étaient encore là. Même le contrôleur s'est mêlé de mon entraînement, en me faisant exécuter pas moins de deux remises de gaz pendant la séance : ah ben oui, j'avais tendance à voler "un peu trop prêt des avions qui me précédaient" d'après le monsieur dans sa tour (à raison) ! Au total, une bonne dizaine de tours de piste et une bonne heure à former des patatoïdes à Bron (le TDP n'est pas très standard et nous fait prendre de bien mauvaises habitudes sur d'autres terrains).



Longue séance de TDP pour revoir les fondamentaux.


Mais la journée n'est pas finie ! En vue d'une sortie "Jeunes Ailes" qui devrait s'organiser d'ici noël, j'ai décidé de me faire lâcher sur le vaisseau amiral du club : "LE" Fox X-ray, C172 SP de son état. Ce n'est pas un avion très original certes, on le trouve dans de nombreux clubs et partout aux USA, mais le notre est très bien motorisé (180 CV domptés par l'injection) et possède un équipement à faire palir de jalousie la plupart des autres cagettes de clubs. En effet, il est classé IFR et possède donc : 2 GPS, 2 radios, 2 VOR avec Glide, 2 altis, 1 badin gradué en "vitesse vraie" (je ne savais même pas que cela existait !), pilote automatique (mais oui !), trim électrique (et oui, bis), sièges cuir (ah bon, c'est pas nécessaire pour l'IFR ?) et, cerise sur la gâteau, une magnifique peinture et quelques loupiotes bien placées (les strobes en bouts d'ailes) qui le rendent encore plus beau. Magnifique avion, vraiment.



L'intérieur du FX est high-tech


Bref, j'ai donc pris rendez-vous avec mon gentil FI qui, comme à l'accoutumé, me demande ce que je veux faire.
- Ben, un lâcher machine.
- Et tu veux aller où ?
- Peut-être pas à Brindas cette fois (la piste la plus courte d'Europe) avec ce camion cet avion.
- Ben pourquoi pas ? On y va quand même si tu veux.
- Mouais bof (je suis pas chaud pour Brindas cette fois) [silence] On commence par faire de la mania ?
- Ok

Démarrage, roulage, essais moteurs, clearance de décollage et hop, l'avion nous propulse en l'air en un rien de temps. Première impression en l'air : le trim électrique qui ne défile vraiment pas vite ! Heureusement, il y a toujours la bonne vieille molette de trim "mécanique" que je trouve bien plus pratique ! Passons.

Deuxième impression : l'avion est lourd, ce qui peut sembler être un inconvénient, mais point du tout : cela peut s'avérer être un terrible avantage car il est très stable en l'air (très peu sensible aux petites turbulences). Pour l'entraînement à la mania, nous sortons de la CTR de Bron et allons dans un coin tranquille pour faire nos "exos" comme à l'école : virages à 20, 45, 60° (mon Dieu qu'il est lourd cet avion), décrochage (whouaaaa l'incidence de décrochage !), vrille (si si) suivis de quelques tours de pistes sur le terrain de St Chamond (mon Dieu qu'il est lourd (bis) à arrondir cet avion !).

De retour à Bron, nous avons réalisé quelques exercices de panne moteur sur le terrain, c'est à dire PTE et PTU. Mes trajectoires n'étaient pas terribles (la convergence à 30° vous avez dit ?) mais bon, l'essentiel est que j'arrivais toujours à poser mes roues sur (quasiment) le seuil de piste. N'est-ce pas cela le plus important ?

Au total, après 1h12 de vol, j'étais enfin apte à me ballader en C172, seul.



Bichonnage de fin de journée : on fait une petite toilette à notre FX.


 

Dimanche 26 octobre

 

Travaux d'application : j'ai décidé d'aller me balader avec mon nouvel avion, et j'ai convié Julien pour m'accompagner. Cela faisait longtemps que nous avions prévu de voler ensembles : depuis que ce dernier a réussi son PPL, il n'arrête pas de me narrer ses navs par MSN alors que moi, je suis bloqué au sol à Paris (pas encore eu le temps, ni l'argent de m'inscrire en aéroclub dans la capitale). Alors, vengeance, c'est moi qui vait l'emmener aujourd'hui à bord de ma limousine du ciel. Et toc ! Par cette magnifique journée (grand ciel bleu) j'avais prévu d'aller faire un toucher à Chambéry mais -- et c'est une première -- mon transit par le CTR de St Exupery nous a été refusé ! Cela n'a pas entamé pour autant notre moral, et nous avons décidé d'aller nous balader au pif dans notre belle région (en tenant compte bien sûr de notre quantité de carburant). Sur la route de Bourg-en-Bresse, nous avons même pu prendre de magnifiques photos du Mont-Blanc ! Bref, ce fut une très belle ballade...



Par cette superbe journée, le Mont-Blanc s'est offert à nous.




Au dessus de la crasse




La nav du jour


Dimanche soir, peu après être rentré chez moi, coup de téléphone :
- Bonjour, ici Bernard C., y'a le pilote qui devait prendre le FX après toi qui n'a pas pu voler.
- Ah bon ? Et pourquoi donc ?
- Il n'y avait plus assez de batterie pour démarrer ! Tu as oublié de mettre l'alternateur pendant ton vol.
- Heu... je regrette, mais il y était ! Je me souviens très bien avoir vérifié la charge de la batterie à tous les points tournants ! J'en mettrai ma main à couper.
- Faut pas dire ça, les mains, ça peut servir... Et puis ce n'est pas tout, une fois démarré l'avion au groupe de park, le GPS ne fonctionnait plus. Il ne faut pas éteindre le GPS avec son bouton mais seulement avec l'avionic master de l'avion !
- Heu ah bon ?
- On ne te l'a jamais expliqué ?
- Heu si, mais je ne vois en quoi il est déconseillé d'éteindre le GPS par son propre bouton !
- Oui ben c'est comme ça, tu fais comme ça, point.

Bref, discussion vraiment stérile, car monsieur le FI "jesaistout" a eu tort sur toute la ligne : primo mon copi a eu la riche idée de prendre une photo à l'intérieur de l'avion, et l'on pouvait voir très nettement que l'alternateur était bien enclenché ! Secundo, étant agrégé de Physique (désolé de m'étendre sur ma vie perso), il me semble mieux connaître que ce brave monsieur (un commercial dans la vie) en quoi débrancher un appareil par son alimentation générale (pour imager la chose : éteindre un appareil électronique en tirant sur sa prise) peut engendrer des surtensions néfastes à son bon fonctionnement. Voilà, j'étais vraiment énervé. Deux semaines plus tard, j'ai appris que monsieur "jesaistout" avait reproché exactement les mêmes griefs à l'un de mes copains du club. C'est sans commentaire.

 

Aurélien

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christophe 01/12/2008 12:21

Tiens, c'est "marrant" la remarque de B.C. Il m'était arrivé la même chose lors de mon lacher sur le F-HCFX. A l'époque, mon premier vol sur cet avion avait du être annulé car le pilote précédent avait vidé la batterie ... et, comme l'indiquait le carnet de vol, le gougnafié en question qui avait vidé la batterie avant mon vol était ... B.C. !! (mon instructeur de l'époque l'avait d'ailleurs appelé et pourri au téléphone ;-) ) . Dans le genre faite ce que je dis mais pas ce que je fais ... ;-) Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres ... Toi tu as été patient en lui répondant et en argumentant, moi je l'aurais été beaucoup moins !! ;-) Enfin, ca ne risque pas d'arriver puisque l'ACGL c'est fini pour moi ... direction AERA !

Aurélien 28/11/2008 16:13

> Erwan : ah ben oui, j'aime pas quand certaines personnes, se sentant au dessus de tout, accusent les gens sans preuve ni justification de ce qu'ils affirment.  Rrrrrrrrrhhhhhh
Aurélien

Erwan 26/11/2008 11:37

Tss, tss... sceptiscisme et remise en cause des procédures, ça va se finir au bucher tout ça