Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes


Membre du forum
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 14:34

Nous sommes à peine sortis de notre matinée Jeunes-Ailes (la visite de l'aéroport de St Exupery suivie d'un ch'ti résto) qu'Olivier me propose déjà de poursuivre la journée par un vol. J'accepte bien évidemment et, ni une ni deux, nous filons chercher à la tour Jean-Luc (alias "boulet"), contrôleur à Bron, et venant tout juste de finir son service.

Notre avion du jour sera Le FX, le Cessna 172 du club que Jean-Luc, également pilote au Grand Lyon, n'a encore jamais testé (même comme pax). En nous y mettant à 3, l'avion est sorti rapidement du hangar, tracté à vitesse grand V aux pompes, refuellé en moins de deux, et la prévol effectuée par 3 paires d'yeux avertis. C'est bon, nous pouvons décoller.

Notre commandant de bord émérite a décidé d'aller faire un tour à l'Alpe d'Huez, ce qui pour moi est une toute nouvelle destination. La station de ski de l'Alpe d'Huez se situe dans une grande vallée accessible sans difficulté, et qui plus est nous voyagerons très haut et la météo est aujourd'hui favorable.



Piste de Bron au départ.


Nous décollons vers 16h, cap vers les montagnes ! Il fait frais dehors, l'avion monte bien et c'est un véritable plaisir de piloter. Le Cessna a tout juste ses roues en l'air que nous demandons déjà l'autorisation de monter au Niveau 95. Car, avec Jean-Luc à la radio, la phraséo est rapide, précise, efficace. Déjà, il suffit de tourner la tête pour voir un Mont-Blanc d'une blancheur immaculée. Moi, pour qui tous les gènes sont d'origine savoyarde, je suis toujours ému devant un tel spectacle.



Plaines du Dauphiné et le Mont-Blanc au loin qui pointe son nez.


Nous passons verticale l'aéroport de Grenoble St Geoirs. De là, le lac de Paladru se laisse apercevoir dans toute sa longueur, puis nous continuons pour atteindre la ville de Voiron (là où les moines chartreux font leur célèbre liqueur qui, dit-on, est la plus mystérieuse du monde...). S'enchaîne ensuite Grenoble où nous pouvons y repérer facilement le fameux accélérateur de particules (ou Synchrotron, clin d'oeil à ma profession). Nous approchons rapidement de la station de ski de Chamrousse : nous avons pu constater de visu que les massifs étaient bien enneigés, mais qu'un peu de neige supplémentaire ne serait pas superflue.



L'antenne est le point d'entrée dans la CTR de Grenoble.


Lac de Paladru.


Grenoble.


Station de Chamrousse.


Au loin, le Mont Aiguille, en haut duquel le célèbre Henri Giraud s'est posé tellement de fois.


Enthousiastes au début, nous commençons à nous engouffrer dans la vallée. Malheureusement, en cette fin de journée, la brise de pente commence à se faire sentir et nous sommes la proie à de sévères turbulences  qui n'augurent rien de bon pour la suite : la décision est prise, il est inutile de luter, nous allons faire demi-tour. Comme on dit : "Prudence est mère de sûreté".



Mont St-Eynard et le plateau de la Chartreuse (à gauche).


Mont-Blanc ... rosé ?


Notre retour à Bron a été grandement facilité par un vent favorable d'altitude, qui a poussé notre vaillant Cessna à des vitesses à la limite du réel (pour une telle bétaillère) : 150 kt, soit près de 280 km/h ! A ce rythme, autant dire que le retour s'est exécuté en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Toujours en contact avec la TMA de Lyon, nous sommes autorisés à survoler l'aéroport de St Exupery où nous étions le matin même, puis sommes "cleared" pour rentrer sur Bron. La nuit aéronautique n'étant pas encore là, Jean-Luc en a profité pour faire quelques tours de piste depuis la place droite du Cessna.



151 kt en vitesse sol, qui a dit que le C172 était un veau ?


L'aéroport de St-Ex que nous visitions le matin même !


Finale 34 avec toutes les guirlandes de Noël ;-).


Encore un joli vol. Des journées pareilles, on en redemande !

 
Aurélien

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fab 18/01/2009 14:02

salut aurélienmicro dans le casque....redonnes moi ton n° de téléphone..;au fait tu as des news d'aurélien bis?

Aurélien 18/01/2009 11:51

> Christophe : Nan nan, celui qui pilotait c'était "Boulet in chief" ; le "boulet" faisait seulement la radio (oh là là, on ne s'y retrouve plus avec toute cette bande de boulets !). Boulet a seulement fait quelques tours de pistes à la fin.Aurélien 

Christophe 18/01/2009 11:36

Qu'est ce qu'il pilote bien mon Boulet !!! ;-) (j'espère que vous lui avez dit, il adore ça ... :-)) ).
Joli vol en tout cas !A +Christophe.