Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes


Membre du forum
29 mai 2006 1 29 /05 /mai /2006 22:04

Ce devait être un vol banal, mais la rencontre que j'ai faite ce jour là mérite un article dans mon blog tellement elle fut surprenante à mon goût !

Nous avions programmé, mon instructeur et moi, un "tour de Lyon". Cette navigation est facile et elle représente la nav "type" que tout élève de la région réalise au cours de sa formation PPL.

Nous somme donc partis de l'aéroport de Lyon-Bron (LFLY), direction le Nord car nous avons profité de la piste 34 en service à ce moment là. La première partie de la nav est simple : point de sortie NW (un barrage sur la Saône), puis immédiatement N (une gare de triage ferrovière). Ensuite, direction l'aérodrome de Villefranche-Tarrare au Nord-Ouest. Jusque-là, tout va bien. Nous faisons tranquillement une verticale de la piste puis direction plein Sud (voir le chemin ici).

C'est à ce moment là, sur la fréquence de Villefranche-Tarrare, qu'un trafic se fait connaître. Non, ce n'était pas un Robin ni un Cessna, c'était un trafic vraiment "spécial" : en effet, il s'agissait de pas moins de 5 hélicoptères de combat Tigres en patrouille, précédés d'un avion de combat, qui venaient du Sud. Evidemment, nous nous faisons connaître, car un petit Cessna 152 tombant nez à nez avec une patrouille de 5 hélicoptères armés jusqu'aux dents, celà a de quoi "refroidir", surtout s'ils ne s'attendent pas à nous rencontrer !!!
 

La patrouille d'hélicoptères Tigres. Derrière, Lyon

 
Dans un premier temps, je ne vois pas le trafic (décidément, j'ai un peu de mal à voir les trafics, sauf lorsqu'ils sont devant mon nez...). Puis mon FI identifie immédiatement le mirage tout en bas : le militaire volait "les couilles sur le pont" (expression de mon FI pour dire qu'il volait à ras le sol).

Immédiatement, je me jette sur mon appareil photo (après avoir bien sûr laissé les commandes à mon FI), et j'ai le temps de shooter un peu le traffic hélico que j'ai pu repérer d'assez loin (c'est dingue ce qu'on voit mieux dès qu'on n'a plus le manche entre les mains ;-) ).

Chacun avait le visuel sur l'autre : nous sur les militaires et les militaires sur nous. Ouf ! Ca va passer sans encombre ! Un fois le trafic croisé, nous avons même eu droit à un message sympathique du leader de la patrouille !!!
 

 Ouf ! Ca passe !



Aurélien

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurélien - dans Double
commenter cet article

commentaires