Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes


Membre du forum
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 22:53

Sommaire : 1.    Le message providentiel
2.    La préparation
3.    Rendez-vous à Pontoise !
4.    Ils sont dans la classe A !
5.    Petit tour au musée
6.    Quizz
7.    Le retour
8.    Remerciements


Pour cet évènement, le chaos et le désordre n'ont pas leur place : chaque commandant de bord sait précisément à quelle heure il doit mettre en route et dans quel ordre il doit décoller de Pontoise. Toto et moi sommes N°1 : nous serons les premiers à décoller, les premiers à contacter les contrôleurs du Bourget, les premiers à fouler ce fameux tarmac habituellement interdit "aux petits".



L'équipage à l'avion "en plastoc" prêt au départ ;-).


C'est parti "mon kiki" !


Le PA28 présidentiel.


Le superbe C177 Cardinal de Pierre.


L'équipage de Nicolas (Nicodjlol).


Un autre beau PA28.


12h15, nous mettons en route : je me chargerai du pilotage et de la radio, Toto m'assistera dans la navigation en contrôlant ma route et en m'aidant avec les moyens de radionavigation : avec le recul, je pense que nous n'étions pas trop de deux à bord de l'avion.



12h20, nous décollons enfin de Pontoise : il n'a fallu que quelques dizaines de mètres pour que l'avion soit les roues en l'air. Au sol, Pontoise nous a affecté d'un code transpondeur dont je me rappellerai longtemps : 4201... "zero un" comme 1ers à rentrer dans la classe A. Une minute s'est écoulée et nous sommes déjà aux portes de la CTR : il faut quitter cette fréquence et se presser d'écouter l'ATIS du Bourget car la classe A est à quelques dizaines de secondes à peine devant nous.



Départ de Pontoise.


Vue d'ensemble de Pontoise et ses 2 pistes sécantes.


Et puis c'est le moment, on se règle sur 118.92 - la fréquence tour du Bourget - et on se lance :


-Le Bourget Tour de Fox-Trot Golf X-ray Bravo Delta, bonjour.


Si mes souvenirs sont bons, c'est une voix masculine qui nous répond :


-Fox-Trot Bravo Delta, bonjour.


-"Fox-Trot Bravo Delta, un Tecnam P2002 (?!) en provenance de Pontoise et à destination de vos installations, approchons Whisky 1, transpondeur 4201, stables à 1500ft avec l'information Golf".


-"Fox-Trot Bravo Delta, identifié radar, rappelez Whisky 2".


- Rappelons W2, Fox-Trot Bravo Delta.


A bord, la concentration est à son comble et nous n'avons pas le temps, ni la présence d'esprit, de faire des photos de Paris. J'ai juste le temps de lancer un coup d'oeil à ma droite pour apercevoir la Défense, puis un peu plus loin sur notre route le Stade de France. A 1500ft, le sol est très bas... et le secteur très urbanisé !


La tour Montparnasse (au fond), la tour Eiffel et le quartier de la Défense à droite.


St-Denis et le Stade de France.


Aéroport du Bourget en vue.


Transit VFR W1 - > W2 dans la CTR.


- Fox-Trot Bravo Delta, verticale Whisky 2.


Cette fois-ci c'est une voix féminine qui nous répond :


- Fox-Trot Bravo Delta, rappelez verticale seuils communs 07 et 09 pour une intégration vent-arrière main gauche 27.

  
Ouuuulààààà, ca fait vraiment beaucoup de phraséo tout à coup...


- Rappelons seuils communs 07 et 09 pour une intégration vent-arrière main gauche 27, Fox-Trot Bravo Delta.


Cela fait seulement 10 minutes que nous sommes partis de pontoise, et pourtant ces minutes semblent des heures tellement la charge de travail est importante : le pilotage, la radio, la nav, l'arrivée dans le tour de piste... je transpire.


- Fox-Trot Bravo Delta, verticale seuils communs.


- Fox-Trot Bravo Delta, numéro 1, rappelez finale 27.


On approche, on approche ! Et puis :


- Fox-Trot Bravo Delta, clear to land... autorisé atterrissage piste 27, vent du 250°, 7 noeuds.


Les seuils communs du Bourget.


Nous coupons les axes pour atterrir en 27.


Musée de l'Air et de l'Espace.


Le Bourget et tous ses jets.


Intégration vent-arrière main gauche, après la croisée des seuils communs 07 et 09.


L'avion est prêt à l'atterrissage, les pilotes aussi. Francesco nous avait bien prévenu : pour éviter d'encombrer trop longtemps la piste au roulage (le taxiway que nous 'devions' prendre étant situé à l'extrémité des 1800m de piste) il faut gérer le point d'aboutissement au mieux : pour nous en Tecnam, c'est presque à mi-piste que nous décidons de toucher les roues (le tecnam se pose dans un mouchoir de poche). L'atterrissage se passera au mieux avec un toucher au point voulu. Ca y'est, nous sommes sur la terre promise, enfin !



Finale 27 pour le C172 d'Olivier.


En courte.


Une fois la piste dégagée, nous voyons une "camionnette" jaune stationnée sur le taxiway. Sur le coup, je n'ai pas pensé à un Follow-me, c'est Toto qui m'a rappelé sa fonction "de guide" sur les taxiways. Nous l'avons donc suivie, tranquillement. Pendant ce roulage, nous étions toujours sur la fréquence tour, et nous entendions déjà les suivants arriver. Le Follow-me nous emmènera sur notre parking, non pas devant le musée de l'air et de l'espace comme indiqué dans le premier message, mais de l'autre côté des pistes, du côté de la base militaire (de Dugny). En arrivant sur le parking, le follow-me dégage et c'est un marshaller qui se met à nous faire des signes (que je ne connaissais évidemment pas...) : une fois encore, Toto était là pour m'aider et me guider (on reconnaît bien ici l'ancien du Tour Aérien des Jeunes Pilotes !).



Mon premier "Follow Me".


... et mon premier Marshaller !


Il faut connaître les signes, cela ne s'improvise pas !


L'avion arrêté, nous nous sommes chaleureusement félicités de ce bon travail d'équipe et avons tranquillement attendu les autres avions arriver (appareil photo et caméra en main ;-)).



Premières impressions de la traversée à l'arrivée.


Un Superconstellation Air-France qui... pourrit :-(. Quel gâchi ...


François était le dernier à atterrir : toutes les jeunes ailes sont donc bien arrivées !


En arrivant, certains JA ont même commencé par embrasser le sol ...



L'attraction est, comme toujours, le C177 Cardinal de Pierre.


La patrouille Jeunes Ailes au parking.


Voici mon coéquipier et notre destrier !


Remplissage du formulaire de départ pour notre retour en fin de journée.


Les avions et, au loin, la fusée du Musée de l'Air et de l'Espace.


Photo de groupe sur le tarmac du Bourget.


Aurélien

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Franck 10/06/2009 21:28

Moi je dis : " trop de la chance ". Superbes photos, et puis tant mieux que je ne puisse pas le faire car j'irais voir direct le Super Constellation " qui pourri"  ( pas que ça d'ailleurs !! ).

LJ35 09/06/2009 18:26

Beau compte rendu Yoyo, bravo ! "Après la traversée" ? On a traversé de l'eau pour venir ? Le lac d'Enghien peut-être ? Pourtant on est censé passer à côté, pas au-dessus !