Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes


Membre du forum
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 20:06

Sommaire : 1.    Le message providentiel
2.    La préparation
3.    Rendez-vous à Pontoise !
4.    Ils sont dans la classe A !
5.    Petit tour au musée
6.    Quizz
7.    Le retour
8.    Remerciements


Retour au pavillon de la Marine Nationale, où nous remercions très chaleureusement nos hôtes de l'ANORAA sans qui cette journée très spéciale n'aurait pu être. Nous profitons une dernière fois des lieux pour recevoir les ultimes consignes de François concernant le départ retour : comme pour l'aller, ce sera Toto et moi qui partirons les premiers, et tous les autres suivrons à 5 minutes d'intervalle. Toutefois, non contents de partir sans laisser une trace indélébile dans nos carnets de vol, nous sollicitons un dernière fois le capitaine de Frégate LESOUX (notre Marshaller) pour tamponner nos carnets de vols, et qui accepta très volontiers (Merci !).



Souvenir de notre passage : un coup de tampon sur nos carnets de vol.


Et puis c'est le moment de nous séparer, non sans une certaine émotion (pour moi), mais en nous promettant de nous revoir tous dans d'autres occasions et de partager sur le forum nos impressions, récits et photos de cette  journée.



Pym's et Olivier prêts au départ pour rentrer à Macon.


Tout le monde est sur les starting-blocks pour repartir.


La mise en route du Tecnam est effectuée à 17h10 pour un départ prévu à 17h15... L'Atis annonce la piste 27 en service. J'appelle la tour du Bourget qui m'autorise le roulage pour la piste... 25. C'est Toto qui a le plan de roulage, donc c'est lui qui me guidera au sol. "T'inquiète pas, je gère" me dit-il.



Et voilà, nous sommes partis pour une longue (et difficile) séance de roulage.


L'avion présidentiel.


L'équipage pour Chavenay.


Un équipage pour l'Est parisien (je crois).


Je ne me doutais pas que ce roulage allait être si difficile, si long et autant semé d'embûches (!). Prenons par exemple la première intersection : le contrôle annonce "F-BD, traversez la piste 03, tout droit, etc..." ce qui pour nous signifiait de traverser la piste 03 que nous allions rejoindre en continuant tout droit. En fait, non, zéro pointé : il fallait d'abord 1) traverser la piste 03 (en tournant à droite, logique) puis 2) continuer tout droit (tout la nuance était donc dans le "," du message de la contrôleuse). Résultat : le contrôle nous a alors demandé de nous arrêter, de faire demi-tour sur le taxiway (sic !) et de prendre la bonne bretelle (et tout ceci au nez et à la barbe de tout le monde, je ne vous dis pas la honte !)1. Les autres intersections ont été à peine plus glorieuses, puisqu'au moindre carrefour nous demandions confirmation de la direction à prendre. Et même avec autant de précautions, nous avons quand même réussi à prendre une mauvaise bretelle qui, heureusement cette fois, menait quand même au point d'arrêt 25 ! La galèèèère !!



Roulage au milieu des jets.


Le pilote du bizjet n'a pas dû voir souvent autant de bétaillères sur son aéroport.


Bref, ce n'était pas très drôle sur l'instant, mais avec le recul et en en reparlant a posteriori sur le forum JA, on en rigole bien aujourd'hui (voici une anecdote à se raconter dans 10 ou 20 ans, pour se remémorer nos erreurs de jeunesse...).



Le vol retour s'est déroulé sans accroc. Pour ne pas changer nos habitudes, le PA28 présidentiel, qui a décollé peu de temps derrière nous, nous a vite rattrapé et nous n'avons pas manqué de faire un petit bout de chemin ensemble (dans la classe A bien sûr ;-) ).



Un patrouille en classe A ? Ils sont gonflés ces Jeunes Ailes !


Finale 29L à St-Cyr.


Pour la plupart d'entre nous, la journée s'est terminée au resto pour y déguster d'excellentes spécialités italiennes (pizzas/pâtes quoi...), suivi d'un dernier verre dans un bar tout à coté ("Le Tarmac", ça ne s'invente pas !)



Après cette journée réussie, on n'allait quand même pas se quitter sans se faire un ch'ti resto dans Paris ?


Aurélien

------------------------------------------------
1La réponse du quizz était bien sûre la réponse D !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

LJ35 18/06/2009 17:36

Ha c'est facile de tout mettre sur le dos de Toto ! Mais c'est pas bien d'accuser ses petits camarades ! Et comme moi je suis parti le dernier aussi bien à l'aller qu'au retour, ya pas de photos de mon avion, sniff...