Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes


Membre du forum
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 20:48

J'avoue prendre un malicieux plaisir à me moquer des gens qui galèrent dans les bouchons routiers, alors que moi je suis en l'air, que je file à plus de 200km/h et que je m'amuse !



C'est donc un dimanche de mois d'Août que Julien et moi avons décidé d'aller voler. Julien voulait à tout prix passer le cap de ses 200 hdv alors que moi, je voulais simplement profiter un certain moment de la place de pax (et piloter un tout petit peu quand-même...).



Julien avait décidé d'aller du côté d'Aubenas. Ca tombe bien, car je ne connais pas encore cet aérodrome. Pour y aller, il faut suivre en partie la fameuse "autoroute du soleil" (aka l'A7). Et comme chaque week-end de Juillet/Août, le trafic est important et les bouchons nombreux sur cette portion Lyon <-> Orange tant redoutée des automobilistes. Je suis aux anges. Puis nous devons quitter l'autoroute pour nous engouffrer dans une vallée en direction d'Aubenas. Comme vous le savez, le paysage ardéchois est très escarpé, et là encore, je prends encore beaucoup de plaisir à survoler le relief. C'est beau...



Bouchon... sur la route ! Hi hi ha ha !



Nous arrivons enfin à Aubenas, terrain atypique puisqu'il a le profil "porte-avion" (comme Mende d'ailleurs) : la piste est à 1000 ft, entourée de vide tout autour. On apprécie cette diversité propre à ma région "zone de jeu" que n'importe quel aéroport parisien ne pourrait offrir par exemple. Julien s'intègre, fait un toucher, puis nous mettons le cap dans les gorges de l'Ardèche (la rivière qui a donné le nom à ce département).



La ville d'Aubenas ? (je ne me rappelle plus ) 



L'aérodrome d'Aubenas.



Le seuil 36 d'Aubenas



En finale à Aubenas.



Plusieurs fois avec Julien, nous nous sommes demandés s'il était sérieux de faire du radada dans les gorges de l'Ardèche. En fait, notre côté "ange" l'a emporté sur notre côté démon puisque nous sommes restés à une altitude raisonnable, sans pour autant gâcher notre plaisir  d'admirer ce "couloir" que la nature a façonné depuis des siècles. Nous arrivons alors sur le site de Vallon Pont d'Arc, et ... que voyons nous ? Des bouchons de kayakistes !!!! Ah ah ah oh oh oh, j'exulte (quoique, j'aurais bien aimé me tremper un peu avec cette température !).



Un calvaire surplombe le village



En route vers les gorges.



Bouchon ... à Vallon Pont d'Arc ! Remarquez, ils sont au frais, eux, au moins !  



De l'autre côté du monument naturel.



La motivation aidant, nous décidons de continuer jusqu'à l'ancien aérodrome de Pont St Esprit, fermé depuis quelques années. Nous nous y intégrons (attention au tour de piste biscornu sous peine de se prendre le clocher du village), et y faisons une remise de gaz.



L'ancien aérodrome de Pont St Esprit.



Cap maintenant sur Montélimar. Le vent du Nord souffle fort, et nous avons de la peine à remonter jusqu'à la capitale du nougat. Pendant que Julien prend des photos, c'est moi (en place droite) qui m'intègre sur l'aérodrome. Je poste l'avion, et nous filons au parking club pour faire une petite halte "glaces à l'ombre des arbres" sur le restaurant de l'aérodrome. J'en profite également pour acheter quelques barres de nougat pour les ramener à ma maman qui raffole de cette sucrerie.



Enfin, je prends les commandes (en place gauche ), puis nous rentrons tranquillement sur Bron, en rencontrant - et ce n'était pas prévu - Julien (le présidant de JA) sur notre aéro-route ;-).



La centrale de Tricastin.



Petite halte pipi/glace/nougat à Montélimar.



La nav du jour (cliquez pour voir la carte en entier).



Aurélien

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Franck 17/08/2011 18:29



Belle nav, Yoyo. Quitter les bouchons de la vallée du Rhône pour aller chercher les bouchons dans l'Ardêche: trop fort!


Un de ces jours, va falloir les faire "pêter" ces bouchons! ;)


Amitiés,


Franck