Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes


Membre du forum
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 21:17

* comme dirait Ugo 

 

Et voilà, une qualif de plus ! Appelez-moi Mr Hibou désormais !

   

Ayant la chance de voler sur un aérodrome habilité au vol de nuit, il aurait été dommage de ne jamais passer la qualification qui va avec ! Surtout lorsqu'on a eu, comme ces dernières vacances de Toussaint, une météo exceptionnelle pour voler (pleine Lune et pas un seul nuage à l'horizon). En 3 vols seulement, j'ai donc pu effectuer mes 5h de vol dont 1h de navigation et 5 décollages/atterrissages en solo pour décrocher le précieux sésame. C'est ce qu'on appelle une affaire vite emballée !

   

Tout l'attirail pour le VFRN : une lampe frontale, un plan de vol, un iPad (c'est mieux pour lire les cartes dans l'avion la nuit) sans oublier une carte papier (pour les annotations).

 

Tout a commencé un soir (forcément), à Lyon Bron (where else ?). Les riverains ayant le sommeil fragile, nous avons été obligés de nous "avion-porter",     Olivier (mon binôme pour ce VFRN), Tom Josse (devenu FI, vous vous souvenez ?) et moi, sur l'aérodrome de St Yan pour faire nos premiers tours de pistes (à 45min de vol tout de même !). Voilà l'occasion de commencer dès le début par un nav de nuit.

    

Là-bas, en pleine campagne, nous avons été tranquilles pour faire nos entraînements aux atterrissages de nuit. Enfin... quand je dis "tranquilles", c'est une façon de parler, car il a fallu cohabiter avec les TB20 du SEFA qui tournaient aussi (on n'avance pas à la même vitesse, forcément cela n'aide pas ). Mais j'ai très vite pris mes marques, mon plan de descente étant toujours un peu haut (c'est normal quand on commence, les repères visuels ne sont pas les mêmes, dixit Tom). Mais les atterrissages s'enchainaient et se ressemblaient, plutôt doux. Tout va bien.

 

Le temps d'une pause pipi au parking (hummm que de souvenirs ce JAssemblement 2012...), nous avons échangé nos places avec Olivier pour une nouvelle série de tours de pistes. A notre retour sur Lyon, nous avons découvert qu'un oiseau était venu se suicider sur notre aile pendant le vol (les plumes du volatile étaient encore incrustées dans le bord d'attaque enfoncé) ! Le comble, ce qu'on n'a rien vu ni rien entendu pendant le vol !

  

VFRN 04 m2

Difficile de prendre des photos de nuit... mais voici quand-même la piste de St Yan, avec sa rampe d'approche.

 

VFRN 02 m2

Attaqués par un oiseau !

 

Le lendemain, nouvelle nav de nuit ! Mais tant qu'à faire, avec une météo pareille, il aurait été dommage de rester autour de Lyon. Direction : Aurillac ! Petit coup de fil à Nico15 (qui n'était pas à Aurillac... ah ben bravo ! ), puis nous décollons dans le froid glacial de la nuit. Armés de nos 5 GPS dans l'avion (on est dans la fourchette basse par rapport à d'habitude ), nous volons tranquillement jusqu'à Aurillac, en passant au dessus des immenses champs d'éoliennes auvergnates qui clignotaient dans la nuit (les lampes des éoliennes sont synchronisées, spectacle grandiose en l'air !).

 

Au dessus d'Aurillac, grand moment de solitude : le terrain ne veut pas s'allumer malgré nos 3 coups d'alternat ! Heu ? C'est quoi le plan B ? Quoi ? Y'a pas de plan B ? Allez, encore 3 coups, puis 3 coups... Ahhhhhhhh, enfin, "Lumen fiat" ("que la lumière soit", c'est du latin, et oui, cela m'aura servi !). Atterrissage sans papi et sans encombre réalisé par votre serviteur... je maitrise grave  ! Retour sur Lyon, il est près de 1h du matin (mais nous sommes en vacances, tout va bien ).

  

VFRN 08 m2

Allo, y'a quelqu'un ?

  

VFRN 06 m2

Nous voilà posés à Aurillac, on refuelle.

  

VFRN 07 m2

Le bel avion (de notre nouveau club)

 

 VFRN 01 m2

Quelque part entre Aurillac et Lyon... L'iPad avec fond de carte IGN et coupe du relief est très pratique, notamment la nuit.

 

3e jour : cette fois-ci, nous restons sur Lyon. Tom me fait faire quelques tours de piste (avant l'heure de avec, au programme, le passage en revue des différentes pannes possibles (phare, lumière tableau de bord, volets) puis me lache en solo... Chose qui devient de plus en plus fréquent sur les plateformes, un riverain nous éblouie avec un rayon laser... Retour au parking, mon FI me laisse repartir en solo, et je fais mes 5 tours de piste sans la moindre difficulté.

  

C'était bien sympa cette formation. Apprendre en binôme apporte une convivialité qui renouvelle le plaisir de voler. C'était vraiment très bien !

 

Bon, que faire maintenant ?  Après le FCL 1.028 et le VFRN, des suggestions ?

 

Aurélien

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maxime 09/12/2012 15:28


L'IFR... 


Sympa ce récit en tout cas !