Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes

Membre de l'association
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 11:11

C'était absolument nécessaire : en vue de proroger ma qualification S.E.P., je devais faire près de 5h de vol durant la dernière quinzaine de Février ! Pour arriver à ce résultat, je devais nécessairement organiser une très très très grande nav, par exemple un Lyon-Bron -> Béziers, histoire de passer un petit bonjour à Ugo (un Jeunes Ailes local, maintenant Flight Instructeur) !

C'est donc dans la joie et la bonne humeur (comme toujours) que Franck et moi avons traversé le Massif Centrale, avons rejoint Ugo sur son terrain (Béziers Vias LFMU), avons mangé un bon petit repas tous ensemble, avons fait tous les trois un petit vol local, avons bu un café encore tous ensemble, et sommes enfin rentrés (Franck et moi) par la vallée du Rhône (avec un passage touristique imprévu au dessus du pont du Gard).



F-GRLA au petit matin, à Lyon-Bron.



On quitte Lyon (sous un petit couvercle de brume) et on attaque le Massif Centrale enneigé.







Un joli petit lac et son barrage.



Le fameux Grand Canyon Auvergnat .



Travers un joli village.



Finale piste 09 à Béziers.



La petite bande, à l'aéroclub de Béziers.



début de la nav locale avec les 3 JA à bord (Ugo en place droite comme il se doit !).



Enfin la mer !



On longe la plage de Béziers / Valras.



Beautiful.



Plage de Valras.



Béziers



Point d'arrêt 09 à Béziers, pour le retour à LFLY.



Retour sur LFLY, en direction de Montpellier.





Bâteau :-).







Salines ?



Un joli petit pont apparaît.





Le Pont du Gard, absolument magnifique.



Les Alpes, enneigées.



Au retour à Bron, on apperçoit un "German Tiger" de passage.



La trace du jour.



Aurélien

Partager cet article

Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 18:55
3 Jeunes Ailes sont dans un avion. Sur la nav pour Aubenas, aucun ne saute de l'avion. Qui est-ce qui reste au retour sur Lyon-Bron ? 
   
    
Démarrage au parking club de Bron.



Toute la petite équipe : Yoann (à gauche), moi (au centre) et Franck (devinez).



Beaucoup de jets à Bron en cette période hivernale.



Au départ, Lyon sous un couvercle de brume.



A l'Est, on voit bien les Alpes.



Mont Pilat.



Vienne ?



Valence et le Rhône.



Gorges de l'Ardêche.



Vallon Pont d'Arc



 



Reconnaisance et intégration à Aubenas.



Aubenas, un aéroport "Porte Avion" (parce qu'en bout de piste, c'est le vide !).



Finale à Aubenas.



Courte finale à Aubenas.



Petite pose avant de changer de pilote et de repartir.



Retour de nuit.



On s'ennuyait pendant la nav, alors on a créé le point "Bière" dans le GPS .



En longue finale à Bron, de nuit.



Longue finale à Bron.



Courte finale.



Arrivés (entiers).



Vol du jour.


Aurélien

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 20:58

Tout commence... quand on ne s'y attend pas. Le mail tombe vendredi soir dans ma BAL :

  

"Salut Yoyo, Désolé c'est un peu last minute, mais je vais probablement faire un peu d'entraînement IFR demain au départ de Rouen, alors dis moi si ça te dit de te joindre pour voir un peu comment ça marche. Tiens moi au courant a+ Pierre"

  

Vous pensez bien, une nouvelle expérience de vol avec un ami, ça ne se refuse pas ! 

  

Nous avons donc rendez-vous à 11h00 à l'aéroclub de Rouen. Après une visite des lieux, des hangars, les bonjours à tout le monde, la prise de météo et le dépôt du plan de vol (avec toutes les petits trucs et astuces que m'explique Pierre au sujet du plan de vol IFR), nous sortons enfin le célébrissime N177MR de son hangar pour une ballade en IFR direction... Deauville !

 

La procédure IFR de décollage en piste 22 indique qu'il fait prendre la direction du point IFR nommé ELBOX. Mais le contrôle modifie déjà la procédure (c'est classique il paraît) et nous donne une directe DVL (le VOR de Deauville). Pierre s’exécute en bidouillant à la vitesse de l'éclair tous les instruments de son avion (Aspen, double Garmin 430, pilote auto...).

 

Pendant la branche vers le VOR de Deauville, Pierre a le temps de m'expliquer la procédure d'arrivée sur le terrain, la carte d'approche sous les yeux. Il m'explique comment lire la carte et tous les détails sur le fameux point "MDA" (Minimum Descent Altitude) sur lequel une décision doit être prise : atterrissage ou remise de gaz. La piste en service à Deauville étant la 12, nous utilisons toutefois l'approche de la piste 30 : Pierre doit donc "ouvrir" sa trajectoire à l'approche de la piste pour se reporter en vent-arrière de la 12 avec une "MVL" (Manoeuvre à Vue Libre).

 

Après le touch and Go très sportif à Deauville (il y avait beaucoup de vent), nous repartons déjà pour Rouen. Au programme : (re)montée vers le VOR de Deauville, cap à nouveau sur le point ELBOX, survol de Rouen (difficile en VFR), attente dans l'hyppodrome de l'approche 22 de Rouen, approche ILS 22 et enfin atterrissage les doigts dans le nez.

   

La journée s'est poursuivie par un petit resto proche de l'aérodrome (celui du Président de l'Aéroclub  ). Puis je suis rentré sur Paris (en voiture, vous suivez ?).

    

Ce que je retiendrai de la journée ? C'est que j'ai passé un très agréable samedi grâce à Pierre et ce petit vol riche en explications. Autre chose : l'IFR, pour un non initié comme moi, est quand-même très compliqué... (surtout moi qui n'ai plus que 2 neurones une fois aux commandes d'un avion).

  

Place aux photos :



Le (très beau) Cessna 177 de Pierre, sur le départ.





Le cockpit, bien équipé.



Roulage pour la piste 22 de Rouen.



Départ 22 à Rouen, vers le point ELBOX.



En montée vers DVL.



La Seine.



Aspen.



Cartes Jeppensen pour l'IFR.



Pont de Normandie.



Approche piste 30 à Deauville.



Attente à Deauville.



Sur l'ILS de la piste 30, c'est bien en 12 que l'on va atterrir (grâce à une MVL).



Vent arrière 12 à Deauville.



Finale 12 à Deauville.



Départ 12 à Deauville .



Approche piste 22 à Rouen.



Un zoli avion dans les hangars de Rouen .



La trace (bien droite) du jour .



Aurélien

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 11:54

Connaissez-vous Libellule ? Cette Jeune Aile rencontrée à Méribel habite à Strasbourg mais vient de temps à temps à Paris (vous suivez ?). Et comme Libellule (Michèle) ne peut pas s'empêcher de voler où qu'elle se trouve, elle projette de venir s'inscrire dans mon club (j'y suis peut-être pour quelque chose ) !



Alors, avant de s'engager, rien de mieux que de lui faire découvrire mon terrain de jeu à l'occasion d'un baptême (avec Gabriel, FI). Et ça tombe bien, aujourd'hui il faisait super beau !



Voici Libellule !



C'est parti pour un petit tour !



Essais moteurs à St Cyr :



Briefing départ :



Mise en puissance sur la 29R de St Cyr.



Chavenay.



On double un Tecnam P2002.



En région parisienne, il faut TOUJOURS avoir une carte sous la main (classe A...)



Les étangs de Hollande.



La Défense et la TWR Eiffel



Au premier plan, le grand Trianon du château de Versailles...



... et le château de Versailles lui-même.



STOP !!! (piste fermée) Hum...



On roule à toute vitesse sur le taxiway (mais si, Michèle, tu peux)



2 pilotes bien connus pour leurs escapdades en terres Américaines .



Encore une sympathique journée, d'autant qu'on a eu une superbe météo !

A bientôt Michèle !

 

Aurélien

Partager cet article

Repost0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 10:42

Il était une fois deux aviateurs lyonnais qui passaient leur après-midi dans la Tour de Contrôle de Bron (histoire d'embêter un peu les trolleurs ), quand tout à coup ils virent atterrir un magnifique Beech 200. L'un des deux lyonnais dégaina alors son iPhone : "Allo Albéric, c'est toi qui vient d'atterrir ?". "Oui, oui, je reviens du Bourget, venez donc voir l'avion, y'aura aussi Thomas". Et c'est comme cela que nous finîmes tous les quatre la journée (Julien, Arnaud, Albé et moi) dans le beau F-HEAL d'Albéric.



Voici le beau Beech d'Albé .



Le Beech d'Albé comporte une avionique glasscockpit Rockwell & Collins.



Albéric nous fait entrer une nav qui s'affiche sur le PFD (Primary Flight Display).



L'écran central (MFD, Multiple Flight Display) indique ici la topographie des terrains alentours.



Le FMS (Flight Management System) du Beech 200 (pour rentrer la nav du pilote auto).



Confort Pullman à l'arrière.



Je tiens tout particulièrement à te remercier Albéric, pour ta disponibilité et ton enthousiasme à nous montrer le moindre détail de ton avion, de nous avoir allumé toute l'avionique, de nous avoir fait programmer le FMS, de nous avoir expliqué la fonction du moindre bouton, du pilote auto, du radar, etc...

Merci Albé ! Vivement la sortie JA en Beech .



Aurélien

Partager cet article

Repost0
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 20:39

Cette année, une "Jeune Aile" pas comme les autres nous a accompagné pour le vol de Printemps Sud. Il faut dire que c'était son tout premier vol... Mais visiblement, malgré son très jeune âge (4 mois), Edelweiss semble avoir apprécié : normal, l'aviation est une affaire de famille (son papa a créé l'association Jeunes Ailes, il possède toute une série de qualifs, adore voler en montagne et passe toutes ses journées dans des simulateurs professionnels !).



Les 4 avions JA au point d'arrêt 16 à Bron.



Edelweiss apprend aux côtés de son papa.



Alignement en séquence.



Petit vol en patrouille.





Nous avions prévu de nous retrouver à Figeac, mais comme la météo a toujours le dernier mot, c'est au Puy-en-Velay que les équipages lyonnais se sont arrêtés pour déjeuner. L'occasion pour moi d'acheter quelques paquets de lentilles (du Puy, vous suivez ?), puis de rentrer tranquillement sur Bron, en slalomant entre les averses.



Le parking au Puy (il manque un avion qu'on ne voit pas). Moi, je suis venu avec le C172 du fond, avec Olivier.

 

 

 

Edelweiss surveille l'avion.





Edelweiss et son papa.



Aaaaahhhhh ma JAscotte !!!!!! Quelle cruauté !!!



Edelweiss, lâche-moi JAscotte !!!! 



Ce fut encore une très belle journée aéronautique, avec beaucoup de délires, du vol en patrouille (éloignée). Merci à tous mes camarades de la journée et à l'équipe des contrôleurs, qui nous ont spécialement organisé un décollage en séquence et un retour en convoi avec une autorisation de code transpondeur "un peu spécial" (regardez ci-dessous) .



"Laissez place au petit train" ont dit les contrôleurs au pauvre F-HMAN (ci-dessus l'image radar). Rergardez le code transpondeur du leader (pour info, c'est Olivier qui faisait mumuse avec le transpondeur mode S de notre C172, pendant que moi je pilotais ).



La nav du jour : direction Figeac mais déroutement au Puy.

 

Vous trouverez sur ce lien le récit et les photos de Franck, qui faisait aussi partie de l'aventure .

   

Aurélien

Partager cet article

Repost0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 10:22

"Crapoteuse", c'est l'adjectif que l'on donne, dans le monde de l'aérien, à la météo que nous avons vécue ce dimanche. Et pourtant, nous avons volé, et sommes même allés très loin ! Car il s'agissait du vol de printemps Nord auquel 4 Jeunes Ailes et moi avons participé.

Le plan initial était d'aller poser ses roues à Berck-sur-Mer. Par le plus grand des hasards, la date retenue correspondait à la très célèbre semaine des "cerfs volants" dont Berck-sur-Mer est le grand organisateur. Mais, par malchance, l'aérodrome fermait pendant cette semaine, certainement pour éviter qu'un troupeau d'avions bruyants ne vienne perturber ce grand spectacle féérique.

Le plan B fut alors d'aller déjeuner sur l'aérodrome de St Valery en Caux. Mais dès le début, je sentais que cela ne sentait pas bien bon : il y a bien un restau sur l'aérodrome, mais impossible de contacter les deux (mamies) gérantes (j'ai été obligé de passer par le club et son président !). Après m'être bagaré de toutes mes forces, le resto fut enfin réservé.

Malgré une météo peu engageante le jour J, le "GO" est quand-même décidé (avoir un instructeur parmis les membres du groupe aide à prendre certaines décisions). Nous sommes partis de Paris sous un soleil généreux, mais c'est une fois en route, cap plein Ouest, que le temps s'est vite dégradé. Mais c'était volable (visibilité horizontale très correcte) et nous avons profité d'un petit détour du côté du Havre et de longer les falaises d'Etretat.



On se suit depuis Toussus (LFPN) avec l'autre équipage.



Joli phare de la Poterie Cap d'Antifer.



Falaises d'Etretat.



Fécamp.



Une fois arrivés à St Valery (sous le pluie...), quelle fut mon énorme stupéfaction lorsque nous trouvâmes le fameux restaurant... fermé ! Ben tiens, à quoi ça sert que Yoyo il se décarcasse  ? Il fallait donc songer au plan C (pas d'inquiétude, chers lecteurs, il reste encore 23 plans possibles jusqu'à la lettre Z).

Plan C, donc. Nous décidons de redécoller et de retourner sur nos pas, là où la météo est - a priori - meilleure (ou moins pire). Notre plan C est donc Rouen. 20min de vol depuis St Valery et nous y sommes. Et le resto est ouvert ! Victoire ! Et c'est même un resto très recommandable (cuisine plutôt rafinée et prix très compétitif !). Bref, nous y avons passé un moment très agréable.

De retour à Paris, il faisait Soleil ! Comme quoi, le fameux préjugé selon lequel il pleut toujours en Normandie ... n'est pas un préjugé  !

Un grand merci à Florent C. qui m'a transporté dans son très beau PA28 208 RT (train rentrant, pas variable).



3 petites lumières vertes : je suis bien dans un PA28 train rentrant !



La preuve !



Ici sur ses 3 pattes !



La nav du jour.



Aurélien

Partager cet article

Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 20:28
Dans la série "J'ai testé pour vous", voici le T6 !



J'ai enfin trouvé l'avion que notre trésorier JA va acheter à l'association : ergonomie soignée, aptitude à la voltige, 600ch, train classique, train rentrant, 9 cylindres, consomme peu, biplace en tandem, masse-max = 2T800, 300 mph de vitesse max, plafond 7000m (idéale pour notre Président et ses vols Mont-Blanc)



Bref, l'avion idéal pour les activités Jeunes Ailes !



Cher trésorier JA (Olivier), si tu m'entends, il ne te reste plus qu'à venir signer le chèque pour ce North-American T6 que j'ai déniché pour nous (j'ai mis une option sur l'avion ).



Jascotte est tout à fait d'accord avec moi !



Me voilà pour la première fois dans le cockpit d'un warbird !



Aurélien

Partager cet article

Repost0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 22:27

Non, non, l'expression n'est pas de moi : elle est tout à fait officielle ! Elle désigne le fait, pour un pilote en manque de vol, de prendre l'air dans la seule idée de se faire un petit repas sur un aérodrome voisin !

Nous avons donc décidé , Olivier Franck et moi, de transposer cette expression en langue française* en allant casse-croûter à Pontarlier, dans le Jura (une destination nouvelle pour nous trois). C'était l'occasion pour moi de me faire transporter dans le beau PA28 Glasscockpit de Bron, pour Franck de nous montrer à quel point il sait bien piloter et à Olivier de s'amuser comme un gosse avec les écrans de l'avion.

Merci Franck pour cette très sympathique ballade ! A remettre un jour bien sûr (on te conduira pilotera cette fois) !

(*en français, au rythme où le litre d'essence augmente, l'expression dirait plutôt "un jambon-beurre à 300€" ).

 

  

Photos :



Mes 2 compères du jour.



Le beau PA28 Glasscockpit de Franck.



Le viaduc de Cize-Bolozon (près de Bourg-en-Bresse) .



Olivier joue à trouver les réglages du moteur qui donnent la meilleure économie d'essence.



Coucou Mont-Blanc !



Jura sous la neige.



Arrivée à Pontarlier. Faudrait songer à descendre Franck .



Les aérogars de Pontarlier.



Je vous aide par la pensée les gars  !





On est bien à Pontarlier (je me sentais obligé de vous donner une preuve).



Un jojo part, un EC145 de la Sécurité Civile arrive.



Parkage au frein à main.



Ce sont visiblement des pompiers spéléos.



Un Pou du Ciel (c'est son nom) !



Ca, c'est un Stampe !



Un "Oryx".



Un Rutan Long-EZ (avion dit de type "plan Canard")



Un air de FarWest pour un bon hamburger !



La fine équipe.



La nav du jour.



Aurélien

Partager cet article

Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 21:03

Ce vol de "dérouillage" n'aura pas servi à rien.


Avec Olivier et Albéric (croisé inopinément sur le tarmac de Bron), nous sommes partis tous les 3 à Roanne, sans réel but, juste voler. Et pourtant, là-bas, nous y avons vu un magnifique Stearman dans les hangars, ainsi qu'un MS733 Alcyon sur laquel un vieux monsieur bricolait.


Il s'avère que le monsieur était le propriétaire de l'avion et, voyant que nous étions très curieux à propos de son aéronef, il nous a proposé de nous former sur l'avion pour que nous puissions l'emmener pour lui à des meetings... Evidemment, nous avons tous les trois eu l'impression qu'il blaguait, et c'est sans réel conviction que nous sommes rentrés tranquillement à Bron.


Ce fut un petit vol bien sympatique.

 

(désolé pour les photos de mauvaise qualité, elles ont été prises par un smartphone) :



Le barrage de Villerest près de Roanne.



C'est le camion C172 du club qui fut notre avion du jour.



Le Stearman.



Le MS733 sur lequel le monsieur bricolait.



Retour sur Lyon, il reste quelques traces de neige sur les hauteurs.



La mini-nav du jour.



Aurélien

Partager cet article

Repost0