Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes

Membre de l'association
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 20:42

Le Président avait été clair dans son mail : "Je vous rappelle que la réunion du Conseil d'Administration se tiendra à l'aéroclub de Mâcon le Dimanche 2 mai de 10h à 16h30."

Alors, comme de braves petits soldats, nous étions tous à l'aéroclub de Macon pour 10h pétante. On avait même pensé aux croissants/pains au chocolat et au café. Mais le Président, lui, n'était pas là... : arrivée de l'avion présidentiel prévue pour 11h seulement. Et comme il s'agit du Président, ce n'est pas la faute du Président .

Nous avons donc dû patienter 1 heure, mais heureusement Pym-s avait pensé à tout : il avait ramené toute sa collection d'engins radiocommandés, des objets volants plus ou moins identifiés, ce qui a fait notre plus grand bonheur en attendant le big boss.

Mais voici au tour du  vice-président (Toto) de se faire désirer : lui aussi avait prévu de venir en avion, depuis Grenoble, mais les conditions météo n'étaient (d'après Toto, ndlr) pas géniales.  Arrivée prévue pour 12h... Alors, de nouveau, nous avons fait joujou...

12h : Toto arrive enfin ! Mais là, pas moyen de se mettre au travail car nos estomacs criaient famine : c'est l'heure du repas et Olivier saura nous régaler grâce à son excellente maitrise du barbecue électrique (c'est un as du barbec' Mr le trésorier !).

14h... la réunion bi-annuelle du conseil d'administration de l'association Jeunes Ailes commence... enfin !

 

   

Et c'est parti pour de longues heures de distraction.



O.V.N.I.

 



L'hélicoptère a été équipé d'une ficelle pour transporter de petites charges (crayons, stylo, papier) d'un bout à l'autre de la table : et oui, on s'amuse comme on peut chez les JA....



Alexis a choisi la voiture.



Pym-s répare les télécommandes.



Arrivée de l'avion présidentiel.



L'avion vice-présidentiel est lui aussi (enfin) arrivé.



Olivier aux commandes du Barbecue (il nous avait déjà montré son savoir-faire dans bien d'autres occasions).



Merguez, chipos ou brochettes ?



A table !



14h : la réunion commence enfin. Roro (à droite) n'est visiblement pas très concentré... 



Aurélien



Partager cet article

Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 20:17

En attendant que la presse relate notre sortie au Bourget (il y a avait plusieurs journalistes aéro présents sur place), voici quelques extraits de sites web qui parlent de nous :

 

 

AA

Voici un article de notre journée au Bourget vu par l'Armée de l'Air (ANORAA) : "L'ANORAA et l'ANSORAA d'Ile de France, avec l'Association Jeunes Ailes, organisaient dans le cadre de la Journée Nationale du réserviste (JNR), une manifestation le 8 mai 2010, date anniversaire de fin de la deuxième guerre mondiale, au Musée de l'Air et de l'Espace (MAE), au profit des jeunes, jeunes pilotes et jeunes scolaires, pour leur faire connaître l'Armée de l'Air, les métiers qu'offrent l'aéronautique dans l'Armée de l'Air pour les personnels d'active et de réserves, et dans les entreprises travaillant pour l'aéronautique en général". Lire la suite en cliquant ici. 

 

 

Defense

L'article vu par le Ministère de la Défense : "Samedi 8 mai 2010, l’aérodrome de Paris-le Bourget accueille l’édition 2010 de la journée nationale du réserviste au Musée de l’Air et de l’Espace. Cette journée rassemblera de nombreux collégiens, issus des établissements du Nord-Est de la région parisienne et de jeunes pilotes, membres de l’association Jeunes Ailes, avec des réservistes de l’armée de l’air, adhérents de l’Anoraa (association nationale des officiers de réserve de l’armée de l’air) et de l’Ansoraa (association nationale des sous-officiers de réserve de l’armée de l’air). Elle a pour but de faire découvrir à ce public le monde de l’aéronautique militaire et de présenter la réserve de l'armée de l'air et ses carrières." Lire la suite en cliquant ici

 

Edit (07/06/10) : Article publié dans "Info Pilote" n°651 de Juin 2010.

 

 

 

 

La vidéo d'Alix, présent au rassemblement et qui tient aussi un blog aéro.

 

 

 

 

 

 

Une vidéo retraçant notre journée sur place au Bourget (MAE + escale de Dugny) :

 

 

 

 

 

 

... et bien sûr le lien vers le forum Jeunes Ailes où l'on trouve les impressions des participants ainsi que de magnifiques photos illustrant cet événement.

 

 

 

 

Aurélien

Partager cet article

Repost0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 17:32

L'année dernière, la JAscotte n'était pas encore née mais elle a, depuis, beaucoup entendu parler de cette première édition des "Jeunes Ailes débarquent au Bourget". Lors de cette première édition, les jeunes pilotes (ou pas) avaient reçu l'exceptionelle autorisation de venir poser leurs roues sur la mythique piste qui a vu atterrir Lindbergh lors de la première traversée de l'Atlantique en aéroplane en 1927. 

 

En mai dernier, alors qu'elle n'était toujours qu'un bébé ourson (elle n'avait pas encore fêté ses 1 an), elle trépignait d'impatience de participer -elle aussi- à la 2e édition de la Journée Nationale du Réserviste organisé par l'ANORAA au Musée de l'Air et de l'Espace. Son rêve a pu se réaliser. Photos :


Le papa de la JAscotte (moi) part de St Cyr pour aller rejoindre sa progéniture à Pontoise.



Bastien, Yohan et moi-même partons à bord du DR400 F-GBVP de St Cyr.



Pontoise : nous arrivons dans les premiers. La JAscotte n'est pas encore là.



Le parking JA. La JAscotte arrive de Macon avec le Rallye de PYM-s (ici à droite).



Le parking JA à Pontoise : 17 avions.



Alexis, JAscotte et François.



De g. à dr. : François, Marc, JAscotte et Alexis (un autre).



Briefing détaillé pour le transit du Bourget. La JAscotte écoute attentivement.



La JAscotte fera la branche Pontoise -> Le Bourget avec notre organisateur, François.



Lac d'Enghien.



En finale parallèle avec l'A380 d'Emirates (qui file sur Roissy). La JAscotte n'a jamais vu un aussi gros navion !



Finale 07 au Bourget : le Saint Graal....



Le parking avion (1/2).



Le parking avion (2/2)



La JAscotte est parkée à l'escale de Dugny.



La JAscotte prend le bus pour le MAE.



La JAscotte quitte l'escale de Dugny pour rejoindre le Musée de l'Air et de Espace (MAE).



La JAscotte arrive au MAE.



La JAscotte était attendue au MAE.



La conférence ANORAA/Jeunes Ailes au MAE.



Y'avait du beau monde pour accueillir la JAscotte !



Photo de tous les membres et de JAscotte.



La JAscotte devant un vieux tagazou du MAE.



La JAscotte devant un autre vieux tagazou.



La JAscotte devant le 747 et la fusée du MAE.



La JAscotte admire le magnifique Concorde F - SD.



La JAscotte devant le Canadair du MAE.



Conférence au MAE. Mr Jack Krine (avec les moustaches au premier rang), éminant pilote de combat, est là pour la JAscotte.



Notre partenaire avait bien fait les choses... La JAscotte a bien apprécié .



La JAscotte écrit un petit mot sur le livre d'or avant de partir.



Le livre d'or qui marquera notre venue, avec l'empreinte de JAscotte.



Le parking avion. La JAscotte partira avec son papa dans le DR400 F-VP (le 3e avion).



La JAscotte salue les JA qui vont partir.



D'autres JA qui posent devant leur belle machine : la JAscotte a déjà eu l'occasion de voler dans ce N858S.



Il faisait vraiment sombre (cause météo) au départ : la JAscotte est inquiête.



L'avion de la JAscotte n'est pas le premier à décoller.



C'est la première fois que la JAscotte voit Paris d'aussi près.



La JAscotte au château de Versailles.



La JAscotte au repas du soir à Versailles.



Trace de l'expédition "Bourget 2010" de la JAscotte.



La JAscotte a atterri piste 07 et décollé piste 03.



La JAscotte mesure à quel point elle est chanceuse d'avoir pu atterrir au Bourget : elle a apprécié chaque instant de cette journée mémorable et remercie l'ensemble des membres de l'ANORAA ainsi que François, l'organnisateur JA, sans qui cette journée n'aurait pu tenir lieu. Merci à tous.

 

 

Aurélien (et JAscotte).

 

 

Crédit photo : ANORAA, Julien Robin, Mallory Paralis.

Partager cet article

Repost0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 19:29



Pour mobiliser le maximum de Jeunes Ailes, le bureau avait décidé cette d'année d'organiser 2 vols de printemps : le premier dans le Nord et le second dans le Sud.



Vol de printemps du Nord (10 Avril 2010)

A la réunion d'automne du bureau, j'avais proposé d'organiser le vol de printemps sur l'aérodrome d'Avranches, connu pour être un terrain champêtre très agréable pour un pique-nique. Malheureusement, l'aérodrome est restreint (il faut une dérogation pour s'y poser), alors nous avons dû nous rabattre sur l'aérodrome de Granville, à quelques "tours d'hélice" lui aussi du Mont St Michel.

Cette journée a été la journée des premières pour moi. Tout d'abord, je n'étais jamais sorti aussi loin de mon terrain de St Cyr : près de 150 Nm pour rejoindre Granville ! Ca change des vols locaux de la région parisienne ! Ensuite, c'était la première fois que je prenais un DR400-180 (j'avais juste quelques tours de pistes à mon actif). C'était aussi la première fois que je prenais autant de passagers dans mon aéronef : d'habitude, je vole sur des avions "économiques" qui ne peuvent embarquer qu'une personne (en plus du pilote). Enfin, c'était la première fois que je posais mes roues à Toussus (pour aller chercher mes passagers), ce qui fut un jeu d'enfant le matin (pas encore trop de trafic) mais un véritable challenge en rentrant le soir (avec une fréquence archi-saturée). Pour en revenir au DR400-180, j'ai pu à cette occasion découvrir toutes les qualités de cette machine qui m'a permis d'embarquer 4 passagers avec tous les pleins, d'atteindre (à masse max) des varios très raisonnables et de tracer facilement à 140 kt.

A Granville, nous avons passé une excellente journée : j'avais donné rendez-vous à un colibri local de l'étape (il s'agit Patrice, auteur du blog Pilotaillon), que je souhaitais rencontrer depuis longtemps et qui a passé un long moment avec nous. Nous avons déjeuné au restaurant de l'aérodrome (cuisine typée exotique) et quelques uns d'entre nous sont repartis faire un vol local digestif (avec un touch à Avranches) alors que d'autres ont préféré aller à la plage (en bout de piste) pour admirer les rotations du Pilatus des parachutistes ...

Tout l'équipage de mon avion.



Le Mont-St Michel, évidemment.



Encore le Mont St Michel.



Granville et son joli port.



En finale 07 à Granville.



2 grandes tables remplies de Jeunes Ailes (jeunes et moins jeunes !)



Touch à Avranches : attention aux moutons !



Ouf, pas de méchoui pour aujourd'hui !



Retour du PA28 présidentiel parti faire un vol local.



Mon joli Juliet Lima sur le départ de Granville.



La très grosse nav de la journée.



Vol de printemps du Sud (24 Avril 2010)

Nous avions prévu de faire notre vol de printemps "Sud" à Millau, dans le Sud Ouest de la France. Cependant, nous avons pu constater au matin du jour J qu'il ne serait pas possible de rejoindre cette destination à cause des conditions météos locales. Nous n'avons pas pour autant annulé la sortie, puisque nous nous sommes déroutés sur le terrain d'Ambert (en Auvergne). Sur la dizaine d'avions prévus pour Millau, nous avons quand même pu nous retrouver à 4 équipages dans ce petit terrain fort sympathique (et calme !).

Le DR253 présidentiel au départ de Bron.



Sur notre route, le lac du barrage des Pradeaux, à moitié vide.



Les dessous de mon FX (j'avais pris le C172 SP de mon club pour ce voyage).



Le parking Jeunes Ailes.



Rien ne vaut un bon Cessna pour nous faire un peu d'ombre.



Le Rallye de Pym-s.



Le Rallye de Pym-s possède un "malonnier" (dispositif pour pilotes handicapés) qui intriguait certains JA...



...au point que certains cherchaient à comprendre comment il fonctionnait.



Comme d'habitude, bonne humeur et franche camaraderie étaient de la partie.



Passage bas à Ambert.



Paysage désertique au niveau du col du Béal (sur le retour).



Un petit peu de patrouille sur le retour : le président adore ça !



Même au point d'attente de la CTR de BRON, le z'ident continue sa patrouille.



Traditionnelle photo de groupe.



Petite nav jusqu'à Ambert (en Auvergne).



Aurélien

 

Crédit photo : Julien Jay, Julien Robin, Pierre Rogler, Chloé Juste, Vincent B. et son papa ... 

Partager cet article

Repost0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 10:35

Je vous présentais ici le "Relais Jeunes Ailes" lors duquel la mascotte de l'association allait parcourir la France en passant de mains en mains en volant, tout moyen de transport étant autorisé.



Le périple de la "JAscotte" a démarré sur les chapeaux de roues puisqu'elle est allée faire ses premières heures de vol chez les Anglais, puis elle est restée un assez long moment en région parisienne (au plus grand regrêt de certains...) tout en continuant de voler, mais pas n'importe quels vols ! Elle a fait plusieurs vols de nuit, de l'IFR, de la voltige et a même volé dans des machines mythiques (celles de la Ferté Allais pour ne pas les citer) : elle a fait par exemple 30min de Zlin en compagnie de Mr Léon Mathis (les connaisseurs apprécieront) et 5 vols (2 heures au total) en Fouga Magister (les connaisseurs apprécieront aussi...)



La JAscotte a ensuite pris le large pour le vol de printemps du Nord, a navigué sur la côte atlantique et se retrouve aujourd'hui en région Rhône Alpes. Elle a également fait un petit tour au week-end Aéroski pour son baptême de Mousquetaire sur skis.



A ce jour, la JAscotte a rencontré 27 Jeunes Ailes, a voyagé dans 27 avions, a visité 23 terrains et totalise plus de 43 heures de vols. Et ce n'est pas fini...





La carte des terrains que la JAscotte a visité à ce jour. Cliquez sur l'image pour ouvrir la carte.





Quelques moments choisis de ce relais JA :



JAscotte vole dans le F-BOPT de Mr Henri Giraud et s'échoue sur le St Sorlin.



JAscotte visite les îles Bretonnes.



JAscotte en compagnie de Mr Jean Delemontez (le papa des Jodels et des DR qui font notre plus grand bonheur).



JAscotte dans le F-PBBF, l'un des tout premiers Jodel à prendre les airs...



JAscotte et l'acqueduc de Morlaix.



JAscotte fait du train classique (ici un DR221, il faut me croire...)



JAscotte et le Fort Boyard.



JAscotte et 1 JA parmi tant d'autres qui prend la pose.



JAscotte qui vient aux rassemblements JA (ici le vol de printemps du Nord).



JAscotte passe des mains de Yoyo (venu en Tecnam) à celles de Nicodjlol qui part en NC858S (c'est le nom de cet avion)



JAscotte va faire un tour à Auxerre (avec son petit copain White).



JAscotte teste les restaurants d'aérodromes.



JAscotte avec le groupe du vol de printemps du Sud (à Ambert).



Pour suivre les aventures de la JAscotte, consulter son carnet de vol ou voir toutes les photos de son périple, c'est sur le site Jeunes Ailes qu'il faut aller !



Aurélien

Partager cet article

Repost0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 21:16



C'était mon premier Aéroski. Comme chaque année, l'association Jeunes Ailes organisait son week-end aéronautique hivernal : pendant quelques jours, les membres de l'association se retrouvent à l'Alpe d'Huez pour expérimenter le vol en montagne et, plus simplement, pour skier et passer quelques bonnes journées ensemble.



Vendredi 29 Janvier : cap sur l'Alpe d'Huez ! Enfin.... on a essayé ! Nous avons tous été supris par une tempête de neige et l'accès à la station nous a donné du fil à retordre ! Il a fallu tous chaîner et la montée vers notre lieu de villégiature s'est fait à un rythme de sénateur. Conclusion : arrivée pour les premiers d'entre-nous vers 21h seulement, et on avait faim !



Nous avons tous été surpris par la neige lors de notre route vers l'Alpe d'Huez (le vendredi).



Repas le vendredi soir dans la station, tous les JA sont (enfin) réunis.



Nos studios dans la résidence "Pierre & Vacances".



Samedi : la météo n'est pas très engageante et les vols risquent d'être suspendus pour la journée. Et pourtant...le moral n'est (presque) pas entamé puisque les skieurs d'entre-nous ne pensaient qu'à chausser les skis. En fin d'après midi, le soleil a daigné se lever et les premiers coins de ciel bleu ont donné raison aux JA qui avaient décidé de rejoindre l'altiport : ils ont pu ainsi donner le coup d'envoi des vols grâce à nos parrains de l'Aéroclub du Dauphiné (Jack et Jacqueline). Le soir, nous mangeons tous (avec les parrains) au restaurant de l'altiport (très bonne table !).



Exposé sur le vol en montagne dans une de nos chambres, le samedi matin.



Altiport Henri Giraud le samedi matin.



Les skieurs du samedi après-midi.



Nouvel exposé aux participants d'Aéroski ainsi qu'à nos parrains de l'aéroclub du Dauphiné.



Notre FI montagne JA fête sa qualification "Instructeur skis"





Repas au restaurant de l'altiport le samedi soir.



L'EC145 décolle de nuit pendant que nous sommes au resto.



Dimanche : la météo est nettement meilleure que la veille, les vols pourront donc avoir lieu. A l'inscription, les JA pouvaient choisir entre un vol plutôt "technique" (tours de pistes en place gauche à Huez) ou "découverte" (pure ballade touristique). En attendant que la dameuse refasse une beauté à la piste, le pilote de l'EC145 de la Sécurité Civile nous a aimablement fait faire le tour de son bel hélico. Il nous a également raconté tous les aspects de son beau métier, suscitant de nombreuses questions des jeunes en admiration devant cette si belle machine. Pendant tout la matinée, les vols se sont enchainés, la plupart dans l'Abeille F-BOPT ancienne propriété d'Henri Giraud.
 
Puis vient enfin mon tour.



L'Hotel Uniform, un des Mousquetaires de nos baptêmes.



On ne se lasse pas de ces beaux avions sur la neige.



L'Ecureuil de la SAF.



La Sécurité Civile qui part en mission.



Y. est venu nous faire un petit coucou avec son célèbre F-PYOU.



La stèle pour se souvenir d'un grand pilote.



L'Abeille d'Henri Giraud qui revient de ballades avec des JA.



L'EC145 de la Sécurité Civile.



Visite de l'hélicoptère par le pilote en personne (ici assis) : nous avons beaucoup appris de leur métier et de leur machine.



La JAscotte était de la partie.



Une partie de JA avec les parrains Jack et Jacqueline.



Je prends place à l'avant du Papa Tango, Pauline et Florian passent à l'arrière et c'est André, notre FI JA, qui pilote l'avion. Nous décollons de l'Alpe Huez et mettons le cap sur le col de Sarennes. Nous slalommons entre les massifs, au gré du programme d'André. Nous arrivons enfin sur le St Sorlin et passons devant la zone d'atterrissage du glacier (un endroit très prisé des pilotes de montagne) : il y a déjà des traces d'atterrissages, alors André décide lui aussi d'y poser les skis de l'avion. Comme toujours avant de poser, le pilote commence par une phase de reconnaissance (pour voir sur la piste est praticable) et l'avion s'intègre dans le circuit. Nous sommes rapidement en finale, et j'avoue avoir hâte de connaître enfin ce que donne le poser sur un glacier (une grande première pour moi !). Nous sommes maintenant en très courte, la pente du glacier est raide (sens montant) mais André tangente au mieux la piste. Les skis de l'avion touchent la neige, et c'est dans une remarquable douceur que l'avion s'appuie et glisse sur la neige. A causes des dernières chutes de neiges, l'épaisseur de poudreuse est très importante et l'avion n'a pas assez de vitesse pour faire demi-tour et repartir dans la descente. Bilan : l'avion s'arrête net dans la neige, et malgré la pleine puissance du moteur, il ne veut plus en bouger... 



Quand on voit l'épaisseur de neige, on imagine mieux pourquoi notre avion s'est enfoncé dans la neige.



Pour s'en sortir ? Une bonne paire de raquettes et une pelle ! Dédé se charge de dégager l'avion (il nous ordonne d'abord de rester dans l'avion).



Une piste artificielle fabriquée grâce à ... 6 pieds !



La JAscotte est inquiète...



Heureusement, un tel cas de figure est chose courante pour les pilotes de montagne : ils sont formés pour affronter pareille situation. Dans un premier temps, André nous demande de rester dans l'avion, alors que lui chausse les raquettes et récupère sa pelle pour dégager l'avion. Puis il fait appel à Florian et à moi pour l'aider à tourner le Mousquetaire et le remettre dans le pente. Nous remontons tous dans l'avion, Dédé redémarre le moteur, pousse les gaz à fond, l'avion avance, nous glissons, glissons encore, quelques dizaines de mètres et..... l'avion s'immobilise à nouveau ! Dans le cockpit, la déception est grande et tout le monde se demande si nous arriverons une fois pour toute à redécoller. Notre situation est même plus inquiétante que tout à l'heure : nous sommes plus bas sur la piste, ce sont donc autant de précieux mètres en moins pour décoller !



Le F-BOPT est enfoncé dans la neige et ne veut plus bouger. D'autres avions (cf. traces) ont eu plus de chance.



Le Papa Tango est planté là, sur le glacier.



Il ne faudra pas se louper sur cette deuxième tentative, alors nous n'avons d'autre solution que de fabriquer une piste de décollage bien damée sur le glacier. La tache s'avère un peu trop grande pour un seul homme, alors Dédé nous appelle à la rescousse. Florian et moi chaussons aussi une paire de raquettes (Dédé avait tout prévu : 4 paires !) et nous nous mettons au travail dans la bonne humeur. Après bien 40 min de tassage de neige, en montant et redescendant de nombreuses fois sur le glacier,  la piste de décollage prend forme. Le moment de vérité approche, nous repositionnons une nouvelle fois l'avion dans la pente, réembarquons tous dans le Papa Tango, Dédé redémarre pour la 2e fois, remet les gaz, l'avion bouge et s'élance sur la piste...... et décolle : nous sommes sauvés !



Notre sommes tous rentrés au Versoud (après un dernier crochet à Huez), pour ramener l'avion à son aérodrome d'attache. Là-bas, tout les JA nous ont rejoint impatients de prendre de nos nouvelles (le téléphone passe très bien sur la glacier !). Cet évènement nous vaudras désormais le surnom de "Naufragés du St Sorlin". Un grand moment d'aviation vécu ce week-end !



Après toutes ces émotions, nous voici de retour sains et saufs au Versoud. Le week-end s'achève. Notez tous les équipements emmenés par Dédé (raquettes, pelle, vêtements chauds supplémentaires, encas, etc...) 



Notre vol découverte au départ de Huez (LFHU), avec poser au St Sorlin, et retour à Huez puis Le versoud.



Un grand merci à Jack et Jacqueline, de l'Aéroclub du Dauphiné, pour leur accueil et leur parrainage, à André notre FI JA sans qui, comme chaque année, ce WE n'aurait pu se faire, à toute l'équipe JA organisatrice de l'évenement, à tous les JA pour leur participation à ce très beau WE.



De nombreuses et magnifiques photos du WE sont visibles sur ce lien.



Aurélien

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 23:09



Continuons un peu avec les Jeunes Ailes. Vous vous souvenez, dans le film "Amélie Poulain", de l'histoire du nain de jardin ? Faites un petit effort... le nain de jardin du père d'Amélie avait été kidnappé et pris en photo dans de nombreux pays... Ces photos étaient ensuite envoyées régulièrement à sa propriétaire, puis le nain enfin restitué.



Le voyage du nain dans Amélie Poulain



C'est cette histoire qui a fait germer en moi une étonnante idée : et si, nous aussi, nous organisions le voyage de la mascotte Jeunes Ailes dans le plus grand voyage possible ? J'ai pensé que le mieux serait d'organiser un relais aérien pour que le maximum de membres du forum (qui le souhaitent) puissent apporter leur pierre à l'édifice.



Comme nous n'avions pas encore de mascotte, il a fallu d'abord trouver celle que représenterait l'association. Notre choix s'est porté sur un petit ourson aviateur, avec son blouson en cuir et ses lunettes du temps des pionniers de l'aviation : nous lui avons même fabriqué son petit maillot aux couleurs des Jeunes Ailes. Il ne manque plus qu'à lui donner un nom et, à l'heure où j'écris ces lignes, les débats font encore rage sur le forum pour lui en trouver un ! Résultats la semaine prochaine.



Les participants au Relais JA devront donc faire voler la JAsscotte, d'aérodrômes en aérodromes (même les vols locaux et les tours de pistes sont acceptés). Toutes les formes de vols sont acceptées (la diversité est même recommandée) : avion, planeur, autogyre, hélico, nuit, IFR, avions de ligne, deltaplane, parachute et même aéromodélisme (on ne sait pas trop comment on va faire, mais c'est autorisé !) ! Après son vol, chaque participant devra alors faire son compte-rendu sur le forum, agrémenté de nombreuses photos de la JAscotte en situation de vol.



Ce relais aérien a officiellement débuté la semaine dernière et, depuis son premier vol, la JAscotte est déjà allée en Angleterre en Cirrus SR20 (et revenue en SR22), a fait son baptême de nuit, est allée à Auxerre et Dijon et a même fait son auto-lâché en Rallye (avion français de conception... ancienne) : toute une page de son carnet de vol perso est déjà remplie !



Je vous informerais régulièrement de l'avancée de la JAscotte, mais vous pouvez aussi suivre ses aventures  en direct sur le forum Jeunes Ailes.



Si vous aussi vous voulez faire voler notre mascotte, inscrivez-vous rapidement sur le forum JA et indiquez sur ce fil de discussion que vous souhaitez participer au relais. Pour info, l'inscription sur le forum JA est ouverte à tous, pour tous les passionnés des choses de l'air, pilotes ou non, et de 7 à 77 ans !



La JAscotte sur le point d'embarquer dans le SR20 pour son tout premier vol.



Picadilly Circus à Londres



Bienvenue à Auxerre Airport !



Le Rallye, sur lequel la JAscotte va s'auto-lâcher.



Point d'arrêt 25L à Toussus.



Aurélien

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 22:46

Désolé pour le retard que j'accumule (encore et toujours) : je n'oublie pas qu'il faut vous raconter la suite de ce vol en montagne seul, mais à quatre. Or, pour ce billet, j'aimerais monter une petite vidéo qui illustre ce vol : malheureusement, ce projet risque de prendre un peu plus de temps que prévu (mon matériel informatique parisien n'étant pas très adapté à la tâche ....). En attendant, et pour donner quelque chose à vous mettre sous la dent, voici une petite série d'articles brefs sur mon actualité aéronautique récente.



Comme chaque année pendant l'automne, l'association "Jeunes Ailes" réunit les membres de son C.A. (Conseil d'Administration), dans le but de débriefer les évènements de l'année écoulée, de réfléchir aux activités de l'année à venir, de fixer les dates des futurs grands événements, de prendre des décisions sur l'association ou pour faire le point sur certains travaux en cours de réalisation.


Les 12 membres du bureau, venus des 4 coins de la France (Lyon, Grenoble, Le Mans et même la Suisse !), se sont donc retrouvés à Paris le temps d'une journée. Et c'est qu'on en avait des choses à se dire : la réunion a duré presque 6h !



En nous rendant à pied jusqu'à notre lieu de réunion, Alexis et moi n'avons pas résisté à faire une halte petit-déjeuner. 


Pour rejoindre le Panthéon (au dernier plan de la photo), il fallait traverser le jardin du Luxembourg : c'était une promenade très agréable à une heure si matinale (nous ne croisions que quelques joggeurs).


Le côté insolite de cette réunion, c'est qu'elle s'est tenue dans un endroit peu banal : nous avons travaillé au sein même d'une ... église, si ! si ! l'église de Saint-Etienne-du-Mont, en plein coeur du quartier latin (à 2 pas du panthéon) ! Ca ne s'invente pas : il n'y avait pas meilleur endroit pour se rapprocher du ciel !!!



L'intérieur de la magnifique église St-Etienne-du-Mont.


La table ronde avec presque tous les membres du CA. Comme d'habitude, bonne humeur et franche camaraderie étaient au rendez-vous.


Petite pose devant ce lieu insolite (à deux pas du Panthéon) !


A midi, la pause s'impose !


Analyse minutieuse de la carte 1/1 000 000e afin de trouver les terrains de nos rassemblements 2010.


Aurélien

Partager cet article

Repost0
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 22:56

Cette année, c'était mon tout premier JAssemblement. L'année dernière, il avait été programmé trop tard et, comme je m'installais sur Paris, je n'avais pas pu y assister.

 

Qu'est-ce qu'un JAssemblement ? "Jeunes Ailes" est une association de loi 1901 : celle-ci doit donc organiser chaque année une assemblée générale pour rassembler une partie de ses membres qui doivent, à cette occasion, approuver les statuts de l'association, voter le bilan financier de l'année ou encore voter le maintien ou le renouvellement des membres du bureau. Le JAssemblement a donc un aspect réglementaire certes, mais c'est surtout l'occasion de rassembler une fois encore des pilotes de tous horizons pendant quelques jours.



L'aérodrome de Feurs a été notre lieu de retraîte pour ces 3 jours. Feurs n'est pas très loin de Lyon, et sa situation au centre de la France en a fait un parfait candidat pour le rassemblement (et maximiser la venue de participants, n'en déplaise à certains). Si l'aérodrome a déjà été choisi plusieurs fois pour de précédentes éditions, c'est parce qu'il est en dehors de toute zones contrôlée (les mauvaises langues disant qu'on est ainsi plus tranquilles ont... raison  !), parce que c'est un aérodrome de campagne (hein ? nous ? faire la fête toute la nuit ? ) et surtout, parce qu'il y a tous les infrastructures nécessaires pour y accueillir 30 JA pendant plusieurs jours (cuisine, douches, dortoirs, ...).



J'ai donc donc choisi mon cher DR400 Fox Kilo Bravo pour rejoindre le rassemblement. J'étais accompagné de mon petit Alexis arrivé tout droit du Mans par le train. Départ de Bron, sous un soleil de plomb, le DR400 a du mal à monter (pas étonnant...). Nav ultra facile, mon GPS m'a seulement servi à connaître la distance qui me restait à parcourir jusqu'au terrain. Comme c'était la première fois que j'allais sur cette plateforme, il m'a bien fallu (comme à mon habitude) tourner plusieurs fois avant de trouver (enfin) cette petite piste en herbe perdue au milieu des champs !



Les installations de Feurs.



Bref, nous (Alexis et moi) avons trouvé l'aérodrome de Feurs, nous avons pu y atterrir après s'être posés quelques réflexions existentielles : "c'est sur quel coté de la piste qu'il faut se poser : sur le coté vert clair ou sur le coté vert foncé ?". Nous n'étions pas très en avance (beaucoup de JA nous attendaient) mais pas les derniers : Francesco n'était pas encore arrivé d'Alsace suite à un déroutement météo.



Piste de Feurs : vert clair ou vert foncé ?



Feurs à 20 min environ de Lyon : pour le dépaysement, c'est un peu raté ...



Le Roméo Lima qui arrive d'Annemasse.



Le magnifique Jojo de Pobjwaf, qui arrive de St Rambert.



Les vélivoles de Villefranche.



Leur bien belle machine (SF25).



Voici Thomas, un sacré bonhomme ! (qui à 19 ans est déjà IR - ME - CPL).



Tout le monde est enfin arrivé.



Une partie de nos avions, alignés en rang d'oignons.



Le Fougas de Feurs.



Le très beau PA28 de Daniel.



Après les présentations d'usage, la curiosité m'a poussé à faire un examen approfondi des installations tellement j'en avais entendu parler (en bien). Et c'est vrai que c'est un endroit vraiment pratique pour organiser de grandes kermesses (tout ce dont nous avions besoin était là : batterie de vaisselle au complet, cuisine, frigots, dortoirs, douches, WC, barbecue, grande salle de réunion...).



La désormais célèbre banderole JA.



Réunion d'arrivée : rappel des objectifs de l'association Jeunes Ailes.



Antoine et son beau jouet.



Antoine nous fait une petite démo.



Pierre et Mathieu, en bon vélivoles, ont pensé à apporter leur cerf-volant.



Il est déjà 20h et voici que déjà le soleil commence à descendre derrière l'horizon (et que la barbecue chauffe...)  : quelques-uns d'entre nous décident d'aller faire un dernier vol avant la nuit. J'ai paxé l'avion de Francesco (avec mon petit protégé Alexoom) et nous avons suivi un petit moment ce magnifique Jodel D119 de notre copain Mickaël (TaupeGun) qui rentrait déjà à St Rambert (hélas !). Tomdu31, venu en TB10, a dû rester à l'écart de nous tous car un problème radio lui est survenu pendant le vol (d'où le surnom que son avion ne commençait que maintenant à très bien porter : Yéménia Airlines).



Décollage de l'avion présidentiel pour le vol local du soir.



Yéménia Airlines au décollage.



Le Jodel D119 de Pobjwaf.



Quel bel avion !



On aime décidemment bien les couchers de soleil chez JA.



Sacré Thomas !



Yéménia Airlines : l'inscription va t'elle lui porter la poisse ??



Barbecue (avec du foi gras venu exprès du Sud Ouest), visionnage de vidéos, et c'est dans une ambiance de colonie de vacances que nous avons terminé la soirée (bataille d'anti-moustique (sic!), bruits... bizarres, intrusion de Personnes Non Identifiées dans notre dortoir ...).



Tout le monde met un peu la main à la pâte pour préparer les repas.



Repas du dimanche soir.



Olivier préposé au barbecue.



Le fois gras ramené du Sud-Ouest.



Et un peu de vin (consommé avec modération) pour accompagner ce bon repas.



Le lundi matin, après un réveil étalé sur une bonne partie de la matinée, nous avons commençé la journée par un quizz aéronautique concocté par notre vénéré Président : pas facile ! Avec Alexis (nous jouions par équipage), avons fini bon 3e.... en partant de la fin ! C'est que, il faut avouer, je suis une vraie quiche dans la reconnaissance d'aéronefs civils et militaires (ceci explique cela...).



Petit déj' le lundi matin.



Notre Pym-s national qui retourne faire quelques courses à Macon (merci à toi pym-s pour toute ton aide !).



Tous les JA concentrés pour le quizz.



Mince, je ne m'en rappelle plus !



Midi : repas à l'ombre sous les arbres, petite sieste, puis quelques avions partirent faire une ballade locale, sur une idée de nav de Francesco. Je suis parti à nouveau avec Alexoom dans mon Kilo Bravo sous une chaleur de plomb, mais nous avons facilement décollé de la courte piste de Feurs malgré nos seulement 120 "poneys" sous le capot. Alexis a piloté l'avion sur la plus grande partie de la ballade, alors que moi je me suis occupé de lui donner un petit cours de pilotage. Ensemble, nous sommes allés du coté de Ambert LFHT, une plateforme que je ne connaissais pas et que je désirai découvrir d'en haut.



Le repas du midi.



Repas à l'ombre.



Le monde à l'envers.



Préparation de la ballade locale du lundi.



L'avion d'Antoine (sélectionné au TAJP 2009 et qui fera le tour avec cet avion) au point d'arrêt pour la ballade locale du jour.



A bord du Kilo Bravo. En approche d'un lac artificiel.



La trace de notre ballade locale du lundi.



Mon Alexoom aux commandes.



Après une bonne heure de vol, nous sommes rentrés à Feurs car l'assemblée générale allait bientôt commencer. Pendant l'AG, nous avons discuté de choses et d'autres, nous avons voté et élude nouveaux membres au bureau (c'est d'ailleurs à cette occasion que j'allais encore prendre du gallon, car en plus de mes fonctions, de secretaire, je vais devenir (en plus) représentant Jeunes Ailes de la région Paris + IDF + Centre). Après autant d'activités intellectuelles, il fallait bien se décontracter, alors je suis parti filmer l'arrivée de notre Olivier D. national qui n'allait pas tarder à pointer son nez (il était rentré dimanche soir car travaillait le lundi, le voilà donc de retour lundi soir).



Voici Olivier qui arrive dans le C172 du Grand Lyon.





Le DR221 des Alcyons ! Le monde est petit ...



Assemblée générale.



Pour ce dernier repas du soir et pour fêter la réussite de ce magnifique week-end, le bureau de l'association offrira le gâteaux et le champagne à tous les membres. Comme la nuit précédente, la journée s'est terminée dans l'euphorie et la joie générale (courses de bottes de paille, tentes qui se retrouverons comme par hasard à des endroits inhabituels, batailles d'eau, d'anti-moustique, d'oreillers, etc ...).



Cinéma en plein air.



Tout le monde passionné par la projection de vidéos.



Paulette et Robert (le phacochère).



Repas du lundi soir.



Miam miam.



Olivier encore une fois aux commandes... du barbecue.



Oh le joli navion !



Il savent faire les choses en grand ces JA !



Olivier arrivera-t-il à sabrer le champagne ?



Célébration de ce beau week-end !



Romain au découpage des gâteaux.



Robert qui a un peu trop bu de champagne...



Pym-s appréciera de dormir sur un coussin de paille.



Alexoom, tu as l'air bien trempé... mais que s'est-il passé ?



Nous nous sommes réveillés le mardi matin sous les orages, ce qui n'augurait rien de bon pour le retour de certains dans leur région. Francesco a par exemple dû laisser son avion à Feurs et rentrer avec nous à Bron pour finalement prendre un train et rentrer chez lui. Olivier M. a également choisi le rail pour rentrer sur Paris. Enfin, Thomas (Yéménia Airlines) est rentré avec son avion sur Bron pour patienter quelques jours le temps que la météo s'améliore (hélas, 2 jours plus tard, son avion n'a pu repartir, cette fois pour cause de panne de batterie : Yéménia Airlines a encore frappé !).



Alexoom qui a envie de partir sans moi .



Les vélivoles (Mathieu et Pierre) sur le départ.



Thomas et Francesco, dans l'impossibilité météo de rentrer chez eux, font une halte à Bron.



Arrivée du Kilo-Bravo.



Lavage des avions après ce beau week-end chaud et ensoleillé (donc moustiqué) .



Comme bilan de mon premier JAssemblement, je peux dire avoir boucoup apprécié ces trois jours de fête. J'ai pu rencontrer des membres que je ne connaissais pas (des personnes fortes sympathiques !), j'ai pu voler et faire partager mes vols à mon petit protégé (Alexoom) et surtout, j'ai pu passer d'agréables moments avec tous les participants, à discuter de cette passion qui nous dévore. Un grand merci à toute l'équipe organisatrice (tous les membres du bureau), à tous ces jeunes qui sont venus des 4 coins de la France pour nous rejoindre (au risque, comme cela s'est passé cette année, de ne pas pouvoir rentrer chez eux avec leur tagazou) et à l'aérodrome de Feurs pour leur accueil. Vivement l'année prochaine !



Photo de l'ensemble des participants.



Aurélien


--------------------------------------------

Bonus : la vidéo de Pierre et Mathieu, les vélivoles !



Partager cet article

Repost0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 11:47

C'était donc la deuxième édition du Corsica des Jeunes Ailes. L'année dernière, nous étions partis 2 jours ; cette année, c'est 3. Et devant la grande mobilisation des membres du forum (15 JA, 5 avions), nous avons dû voir les chose en grand, comme louer des voitures sur l'île. Ceci nous a permis une plus grande liberté de déplacement pour visiter, nous baigner ou encore pour aller voler quand bon nous semblait.



Je ne vais pas rentrer dans les détails de cet extraordinaire week-end, sinon il faudrait 25 articles pour tout raconter. Non, je vais plutôt faire la place belle aux photos, et en particulier celles de ce vol époustouflant à la tombée de la nuit.



Allez, en vol !



Jeudi 02 Juillet

 
C'est la veille du départ. Nous nous donnons rendez-vous, Julien R. Olivier D. et moi, à Bron avec toutes nos affaires du week-end pour nous peser (devis de masse et centrage étudier scrupuleusement compte tenu de notre avion - un PA28 Cadet - et de nos carrures... d'athlètes ;-) ). Nous en profiterons pour charger l'avion (ce sera du temps de gagné pour le lendemain matin) et pour le laver (comme tout bon pilote de club qui se respecte, ndlr). Olivier M., qui sera au départ de Lyon Bron dans l'avion Présidentiel, est déjà arrivé de Bristol et nous rend donc une petite visite avec jp².



Lavage des avions : remarquez ceux qui lavent et ceux ... qui regardent laver  ! 


Et ça doit briller !


Vendredi 03 Juillet



8h00, c'est l'heure du départ. Nous décollons à 2 avions de Bron (le notre et l'avion Présidentiel, avec dans ce dernier Juju, Chloé, Olivier M. et Vincent). Notre étape est l'aéroport semi-militaire de Cuers-Pierrefeu (LFTF), lieu de rendez-vous de tous les avions du week-end "Corsica". Nous pourrons ainsi faire un briefing général avant de nous attaquer à la grande traversée (nav, utilisation des gilets de sauvetage, dépôt des plans de vol, consignes de sécurité). Sur le trajet, nous passons non loin de l'aéroport de Grenoble St-Geoirs à partir duquel un 3e avion Jeunes Ailes vient tout juste de décoller (celui de Toto). Le contrôleur, très sympathique, guidera ce dernier jusqu'à ce qu'il puisse nous rejoindre et continuer ainsi la nav avec nous.



Pas de chance, les avions sont rangés au fond du hangar ! Vincent, Olivier et Juju (qu'on ne voit presque pas) au poussage.


Ça a bien arrosé cette nuit. Heureusement, ce vendredi (et tout le week-end) il doit faire beau.


Quelques moments de "On Top" pour rejoindre la mer.


Clic clac Kodak !


Le Mont Ventoux : dire que les cyclistes du Tour de France doivent monter jusqu'ici...


Verticale Mont Ventoux.


Arrivant sur Cuers, nous apprenons qu'il y a de l'activité militaire sur le terrain et les environs. Il faut donc contacter la contrôleuse de Cuers qui se trouve être bien débordée par tout le trafic de son secteur (militaire + civil). Elle arrive quand même à nous trouver un petit créneau pour atterrir. L'équipage Mâconnais constitué de Pym-s et de ses 2 nymphes (Laura et Pauline), tous partis de l'altiport de Megève (vous suivez ?), est déjà là.



Le temps de refueller et de faire notre briefing, nous redécollons avec notre brave F-GHBA qui a bien du mal à monter sous le soleil de plomb. C'est Olivier D. qui est aux commandes, hâte de faire sa première longue traversée maritime. La nav se déroule sans le moindre souci : nous enchaînons les points de report avec la plus grande facilité du monde et la météo est avec nous (au FL75, on voyait les bateaux qui faisaient la traversée). Nous arriverons à Propriano vers 13h30 : déchargement, sirotage d'un jus frais au bar de l'aérodrome et nous filons illico nous baigner à la plage située au seuil 10 de la piste.



Cuers : partie civile (au premier plan) et partie miliaire (second plan)


Lyon-> Cuers et Cuers -> Lyon.


Paulette et White surveillent l'arrivée sur Cuers.


La contôleuses nous a fait longuement orbiter avant de nous intégrer dans le circuit de piste de Cuers !


Avion de Pym-s au refuelling à Cuers.


Et voici notre avion et l'un de ses pilotes !


Toto nous fait une démonstration des gilets de sauvetage.


Traversée maritime.


Juju et olivier font... de l'IFR ?


Une telle traversée, ça creuse ! (croissants tous chauds du matin).


Paulette, la mascotte Jeunes Ailes.


Avant d'arriver à la mer, il faut traverser ce gué.


Heureusement, on a trouvé un canoë sur les rives. Juju et Vincent le testent pour nous.


À la plage.


En milieu d'après-midi, taxi pour les 3 conducteurs (je résume brutalement cet épisode, tellement il y a eu de rebondissements) pour aller chercher nos 3 voitures du week-end. Retour à l'aérodrome chercher tous les JA et emmener tout ce beau monde au camping. Courses puis resto, voici journée bien chargée qui se termine !



Le campement Jeunes Ailes (il fallait bien la banderole, des fois que certains ne retrouvent pas le campement !).


Ma tente "cercueil" n'a jamais aussi bien porté son surnom !


Repas au camping avec tous les participants.


Samedi 04 Juillet



Le dernier avion JA arrive dans la matinée (Pierre et Alexis, dans le C177). Nous passons les chercher puis nous mettons le cap sur les falaises de Bonifacio. Certains d'entre nous y resterons, alors que les deux autres voitures continuerons sur Porto-Vecchio pour y prendre un petit bain dans ses fameuses eaux turquoises :-).



Réveil difficile le samedi matin.


Petite tête dans la piscine après le petit-déj.


Toto nous fait un cours théorique de voltige.


Cessna Citation (celui de Mr Tranchant ?).


2 Cessna, 2 philosophies différentes !


Alexoom et Pierre arrivent avec le célèbre Cessna 177 Cardinal.


Le Golf de Propriano (photo prise par Pierre lors de son arrivée).


Les falaises de Bonifacio.


Petite balade à pied dans la ville.


Mais qui est-ce ?


Chapeau de paille, Rayban, maillot de bain, t-shirt, tongues : voici le prototype du parfait vacancier.


Les ruelles ont vraiment beaucoup de charme !


Joli rafiot ...


Halte pique-nique avant d'arriver à Porto-Vecchio.


Pym-s, mais que fais-tu ? Tu boudes ?


Caravane publicitaire Jeunes Ailes.


Tout en bas : la plage !


Viva la playa !


Vincent en train de faire le clown !


En France aussi on a des plages paradisiaques !


Routes Corses.


Tout ça...


...pour ça !


Ça va derrière ?


Sur la route de Propriano... Et si on allait voler ?


C'est vers 20h, sur le retour vers Propriano, que nous décidons sur un coup de tête de tous nous retrouver à l'aérodrome, pour finir la journée par un petit vol local. Je prendrai place à bord du magnifique C177 de Pierre (depuis le temps que je rêve de voler dans cet avion) et nous partons en séquence de LFKO. Ce sera juste un tout petit vol, un vol de rien du tout mais, dans ce décor de coucher du soleil sur le littoral, cela en fera un vol tout simplement inoubliable. Après le décollage, nous nous rejoindrons au dessus de la mer, formerons une patrouille (éloignée) de 4 avions (le 5e avion étant parti sur Bonifacio) pour terminer par un "break" (chacun à son tour, sur le top du leader qui contrôle l'opération, les avions s'écartent de la patrouille). Rien de plus rien de moins et pourtant, les appareils photos et les caméras ramèneront des gigaoctets de ce vol mémorable.



Le C177 prêt au décollage pour la ballade.


Mes {pilote+copilote} dans le C177. C'est qui le pilote ?


Ballade au soleil couchant.


Toto leader.


Juju commence à former la patrouille et se place n°2.


Le C177 se met en 3e position...


... et on fixe bien les deux avions de devant.


La patrouille presque au complet. Pym-s n'est pas encore bien aligné.


La formation est prête.


Nous allons pouvoir "breaker" sur les 'tops' du leader.
 

Break de Pym-s.
 

Break de Juju.


Toto et Romain. C'est qui le pilote ? C'est Romain !


Jolie petite crique.


Radioscopie d'un DR400.


Dernière photo avant de rentrer.


Une toute petit ballade, mais on en a pris plein les yeux.


De retour à l'aérodrome.


Dimanche 05 Juillet



En s'informant sur la météo du retour, nous apprenons qu'il y aura une sérieuse dégradation sur notre trajet si l'on décide d'attendre l'après-midi pour rentrer. La décision unanime est donc de partir au plus tôt. Il faut donc défaire sans attendre le campement et rendre les voitures. Nous décollerons vers 11h, seuls mon avion et celui de Pym-s s'arrêteront à nouveau à Cuers pour refueller (les autres rentrerons direct à Lyon et Grenoble). Malheureusement, à notre arrivée sur l'aéroport, nous apprendrons qu'il faudra attendre le retour du pompiste à 14h : pour passer le temps, nous partons remplir nos estomacs au resto de l'aérodrome. Nous rentrerons sur Lyon sous un ciel menaçant, avec un peu de pluie, mais rien de vraiment très sérieux.



Préparation de la nav retour.


C'est l'heure de plier bagages.


Il est temps de charger notre brave F-GHBA. Colchique dans les prés...


Traditionnelle photo de groupe.


Départ pour l'équipage de Toto.


Départ de l'équipage de Pym-s.


Départ ... de nous !


Ayé, on a les 3 roues en l'air ! Au revoir Propriano !


Olivier D.


Billou-te (Vincent) dans le DR253 Présidentiel.


C'est qui les plus beaux ?


Naviguation au cap et à la montre au réveil.


Tout l'équipage du LN.


St-Tropez.


Retour à la maison, en patrouille pour le SL et le LN.


SL again.


Arrivée sur Bron : il pleut .


Aurélien


---------------------------------------------------

Suggestion au trésorier "Jeunes Ailes" : acheter des Beech Baron 58 pour emmener plus de monde l'année prochaine !  (montage photo d'Alexoom) 





Partager cet article

Repost0