Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes

Membre de l'association
24 août 2018 5 24 /08 /août /2018 21:19
Dernière étape de mon trip en Angleterre, mais quelle étape : participation au RIAT, pour Royal International Air Tatoo.
 
J'annonce de suite la couleur : ce meeting serait le plus important meeting militaire... au monde ! Rien que ça ! Il a lieu chaque année sur la base militaire de la Royal Air Force (encore), à Fairford, dans le comté du Gloucestershire.
 
Et je peux vous dire : ça envoie du lourd ! Lors de ce meeting, tous les pilotes militaires essaient d'en mettre plein la vue aux spectateurs, l'objectif étant de prouver que leurs machines (et leurs compétences de pilotage) sont les meilleures du monde. Et quel plateau : même si certaines machines n'ont pas volé (elles n'étaient là que pour l'exposition statique), c'était chose extraordinaire que de pouvoir les voir en vrai, de presque les toucher...
 
Pour ma part, moi qui ne suit pas un très grand fan d'avions militaires modernes (je préfère de loin les avions anciens), je ne regrette pas d'être venu : ce meeting est à faire au moins une fois dans sa vie !
 
Cerise sur le gâteau, j'ai eu à nouveau le privilège d'être accrédité au meeting : ce n'était pas du luxe pour aller s'abriter dans un local (Presse) chauffé (la météo est toujours capricieuse en Angleterre, même en plein juillet ... ;-) ).

Bon plan : les portes de la base ouvrent au public une journée avant le début de meeting, afin de permettre de voir arriver les machines sur les lieux ... dont celles qui ne feront pas de démo ! Certains avions ont même entamé un petit entrainement.
 
Pour moi, les machines et moments coup de coeur de cette édition 2017 furent de voir pour la première fois le célèbre Lockheed U-2 (même s'il n'a pas pu voler, j'ai pu le voir arriver et repartir de la base), de voir la démo musclée de l'Airbus A400M, de la patrouille Thunderbirds américains, du Lockheed Martin F22, du Boeing CH-47 Chinook, ou encore du Boeing V-22 Osprey. J'ai pu également voir pour la première fois de ma vie un passage d'un rare Northrop B-2 pour les 70 ans de l'US AF (ce n'était pas prévu au programme !), et je peux vous dire que cela restera un grand souvenir ! Enfin, j'ai pu voir "en vrai" les spectaculaires Boeing B-52 Strato Fortress et Rockwell B-1 lancer (pas de démo, mais je les ai vu arriver et partir du meeting). Quel régal !
 
Arrivée des avions la veille du meeting (+ entraînements) :
 
F16.

 

 

Airbus A400 M à l'arrivée

 

 

F13.

 

 

Lockheed Martin F-22 Raptor.

 

 

Westland Sea King Mk41.

 

 

Boeing CH-47 Chinook.

 

 

Sukhoi Su-27 de l'armée Ukrainienne.

 

 

Le U2 à l'arrivée (reconnaissance verticale).

 

 

Le U2 en finale (notez le monotrain central, tel un planeur).

 

 

Courte finale.

 

 

Boeing-Bell V-22 Osprey.

 

 

Beech 18.

 

 

Cocorico ! un Fouga Magister !

 

Meeting :

 

Les F16 des Thunderbirds s'alignent.

 

 

Sukhoi Su-27.

 

 

U2 en statique.

 

 

Rockwell B-1 Lancer (c'est un bombardier américain).

 

 

 

 

 

L'Alphajet français du centenaire de l'amitié Franco-Américaine .

 

 

Boeing B-52 Stratofortress (c'est un avion bombardier américain, encore).

 

 

 

 

 

L'Osprey en mode "avion".

 

 

L'Osprey en mode "hélico".

 

 

L'Osprey en transition avion<->hélico.

 

 

Boeing CH-47 Chinook en démo.

 

 

Dans la soute à bombes du Boeing B-52 Stratofortress.

 

 

Sous l'aile du Rockwell B-1 Lancer (remarquez la roulette en bout d'aile).

 

 

Accrédité !

 

 

Deuxième meeting avec les Red Arrows !

 

 

A400M qui "envoie du lourd".

 

 

 

 

 

Le pilote ukrainien du Su-27 s'en donne à coeur joie.

 

 

 

Eurocopter EC665 Tigre en démo.

 

 

 

 

 

.

 

 

.

 

 

Grumman F-14 Tomcat (et ses ailes déployables).

 

 

Passage (non prévu au programme !) du Northrop B-2 (un bombardier américain furtif, encore (bis)).

 

 

Il était escorté par deux F13.

 

 

Magnifique.

 

 

Démo du F-22 Raptor.

 

 

L'A400M au décollage (ou à atterrissage, je ne sais plus).

 

Départ au lendemain du meeting :

 

Départ de l'U2. Remarquez les roulettes en bout d'aile.

 

 

Une fois l'U2 aligné, les roulettes de bout d'aile sont déverrouillées...

 

 

... et deux voitures (ici des Tesla Model S) se placent de part et d'autre de l'aéronef, prêtes à démarrer à toute vitesse.

 

Ready for departure.

 

 

L'U2 étant un avion capable de voler dans la stratosphère (c'est un avion d'observation), les pilotes sont en tenue de "cosmonautes" (sic !).

 

 

Une fois l'avion lancé sur la piste, les roulettes de bout d'aile sont larguées (et ce sont les gars dans les Tesla qui les récupèrent). En route pour la Stratosphère !
 
 
Et voilà, fin de cette extraordinaire semaine de meetings en Angleterre ! Merci Julien de m'avoir convaincu de faire ce petit voyage et d'avoir été un merveilleux guide !
 
Aurélien
 
 
 

Partager cet article

Repost0
24 août 2018 5 24 /08 /août /2018 21:18

Deuxième visite de musée (aéro), avant d'attaquer le second week-end de meeting : le musée De Havilland, dans la banlieue londonienne. 

De Havilland fut un constructeur d'avions de toutes sortes (mais principalement à vocation militaire) de la première moitié du XXe siècle. On connaît de lui notamment le Tiger Moth, le Dragon rapide, le célèbre Mosquito, ou encore le Chipmunk. Il y a même eu un avion de ligne (le Comet).

Ce musée est remarquable à plus d'un titre : il se mérite (il faut le trouver au bout d'un chemin perdu de basse campagne), des bénévoles s'occupent de restaurer les avions alors même que les visiteurs défilent autour d'eux, tous les avions de la marque sont représentés (même l'avion de ligne, à l'extérieur), et pour finir le site n'est pas n'importe lequel : il s'agit du site historique où tout a commencé, à coté de la maison familiale du créateur (Geoffrey De Havilland). J'adore ! 

 

.

 

Le prototype même du Mosquito !

 

 

La famille Mosquito.

 

 

Les bénévoles restaurent les avions.

 

 

Le célèbre DH82 "Tiger Moth".

 

 

Le fameux DHC-1 "Chipmunk" !

 

 

?????

 

 

.

 

 

British Aerospace BAe 146-100
(British Aerospace a racheté De Havilland, mais c'est bien sous De Havilland que l'avion fut conçu).

 

 

.

 

 

BAe 125.

 

 

Hawker Siddeley HS-121.

 

 

Les usines De Havilland à l'époque
 
 
Suite et fin de ces vacances en Angleterre au prochain numéro !
 
Aurélien.

Partager cet article

Repost0
24 août 2018 5 24 /08 /août /2018 21:15
Les meetings sont en général le week-end : entre deux week-ends de meetings, il faut donc se trouver des activités (aéro) à faire ! Direction donc le musée de la Royal Air Force à Londres. Et quel musée : toutes les machines ayant marqué le passé militaire anglais sont bien là ! Génial !
 
 
 
Spitfire (of course).

 

 

Vue d'ensemble

 

 

De Havilland Mosquito ?

 

 

Supermarine Stranraer.

 

 

EH101 Merlin.

 

 

Focke Wulfe FW 190 (allemand).

 

 

Moteur Merlin (l'enchanteur).

 

 

Royal Aircraft Factory FE2B

 

 

Hawker Harrier.

 

 

Le resto du musée. Sympa !

 

La suite au prochain numéro !

 

Aurélien

Partager cet article

Repost0
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 21:33
Second chapitre de mon séjour en Angleterre : Duxford Flying Legends ! 
 
C'est la seconde fois que je viens au meeting (voir cet article), avec toujours autant de plaisir : Duxford, c'est le royaume d'avions de collections ayant combattu pendant les 2 guerres mondiales, avec en superstar le fameux Spitfire anglais. Duxford, c'est vraiment un meeting à faire au moins une fois dans sa vie !
 
 
Hawker Hurricane.

 

 

Une brochette de P51.

 

 

Travel Air "Type R".

 

 

De Havilland DH88 Comet.

 

 

L'un de mes avions préférés : Beech 18.

 

 

Maquettes.

 

 

The Bilbao Final : c'est le moment où la plupart des avions mythiques du plateau (P51, Spitfire, ...) partent en vol, font plusieurs passages et ainsi clôturent le meeting.
 

La suite au prochain épisode.

 

Aurélien

Partager cet article

Repost0
20 août 2018 1 20 /08 /août /2018 20:03

L'été dernier (en 2017), une partie de mes vacances s'est résumée à faire la tournée des meetings aériens (et musées) Anglais. Et comment dire.... les anglais, ils savent faire les meetings, et très bien même ! 

 

On y trouve 2 types de meetings : les meetings d'avions de collection (type Duxford), et les meetings d'avions de combats (comme l'International Air Day à Yeovilton). Et c'est justement par ce dernier que j'ai commencé.

 

Yeovilton est une base de la Royal Navy, ceci expliquant peut-être qu'elle organise le meeting (et ce sont donc principalement des avions de combats qui y seront présentés). Petit bonus : j'ai pu assister au meeting en étant accrédité "press", ce qui ouvre la porte à de petits privilèges non négligeables (rafraîchissements, nourriture à volonté, documentation, discussions avec les pilotes de démonstrations, etc....)

 

Voici quelques photos de choses qui m'ont particulièrement marqués :

 

 

Accréditation "Press", la classe à Dallas !

 

 

 
 
Une grosse bébête : C17.

 

 

C17 Globmaster, c'est écrit dessus !

 

La bouche de la bête.

 

 

Dans la ventre de la bête.

 

 

Un des nombreux panneaux de commande de la bête.

 

 

Check et Do list.

 

 

Dans le poste de pilotage de la bête.

 

 

 

Une petite fenêtre dans le cockpit, pour voir ce qu'il se passe derrière.

 

 

 

Hawker Siddeley Harrier (le même avion que dans "True Lies" avec A. Schwarzenegger).

 

 

?????.

 

 

???????.

 

 

Les Red Arrows anglais (l'équivalent de notre Patrouille de France).

 

 

Nos Rafales.

 

 

Westland Whirlwind.

 

 

Miam miam réservé aux accrédités.

 

Démo des Red Arrows.

 

 

Démo des Red Arrows.

 

Démo des Red Arrows.

 

La suite de mon périple dans le prochain article....

 

Aurélien

Partager cet article

Repost0
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 21:00

Cela fait bien la cinquième ou sixième fois que je vais au meeting de la Ferté Alais, toujours avec autant de plaisir. On a beau y retrouver d'une année sur l'autre quasi le même plateau d'avions, il y a toujours une petite dizaine de nouveautés qui méritent le détour. Parmis elles : le tout récent Beech 18 que l'AJBS a tout juste acquis et ramené des USA, les Wing Walkers (des demoiselles qui se mettent debout sur les ailes de deux beaux Stearman), le Catalina, ou encore la démo cette année d'un Boeing 747 !

 

Mais ce qui m'aura marqué cette édition 2016, c'est surtout le froid (les précédentes éditions, nous avons eu la pluie, le soleil assomant, etc..). Bref, toujours son lot de surprise avec la météo (l'ennemie des aviateurs) !

 

Affiche

 

 

Mon coup de coeur : le sublissime Beech 18S.

 

 

catalina.

 

 

Les Stearman des Wing Walkers.

 

 

Extra EA-330SC

 

 

La démo du 747.

 

 

Aurélien

Partager cet article

Repost0
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 16:22

Grand amateur du célèbre meeting aérien de la Ferté Alais en France (qui - il faut le dire - est toujours grandiose), j'avais aussi beaucoup entendu parler d'un autre célèbre meeting, mais en Angleterre : Duxford Flying Legends. Alors, lorsque j'ai su qu'un petit groupe de copains étaient en train d'organiser une expédition chez nos voisins les rosebeefs, je n'ai pas hésité : il fallait que j'y aille aussi !

 

Et je peux vous dire que je n'ai pas regreté ce petit week-end : au meeting de Duxford, il n'y a uniquement que des avions de guerre (contrairement à la Ferté où c'est beaucoup plus éclectique), et pas des moindres : Spitfire, P51, B17, etc...... en pagaille !

 

Sur le lieu du meeting, on peut également visiter les musées du site, avec une très très belle exposition d'avions de toutes tailles (jusqu'aux plus gros et à réacteurs) et j'ai pu même voir et toucher le premier Concorde (le modèle expérimental) avec le fonctionnement de son nez (mise en fonction exceptionnelle pour le meeting).

 

Cerise sur le gâteau, nous avons décidé ma fine équipe et moi de dîner à Cambridge dans un très célèbre bar/restaurant, The Eagle (l'aigle, ndlr.), connu pour être le refuge des pilotes de la Royal Air Force pendant la 2nde guerre mondiale, ainsi que le lieu où les célèbres physiciens Crick & Watson eurent révélé pour la première fois l'existence et la structure de l'ADN !

 

 

Le tarmac de Duxford.

 

 

Curtiss P36C.

 

 

P51 Mustang.

 

 

P51 Mustang.

 

 

Messerdchmidt BF109.

 

 

Messerdchmidt BF109.

 

 

Hawker Nimrod.

 

 

DH 89 Dragon Rapide (pas si rapide ...)

 

 

Bristol Blenheim.

 

 

Spitfire (Mk1 ?)

 

 

Spitfires à gogo.

 

 

Bristol Blenheim.

 

 

Spitfire.

 

 

MS406.

 

 

Grumman Wildcat.

 

 

Grumman TBM Avenger.

 

 

Le célèbre P38 Lightning.

 

 

B25 Mitchell.

 

 

B17 Flying Fortress.

 

 

B17 Flying Fortress.

 

 

B29.

 

 

2 Spitfires au décollage.

 

 

2 fois 4 Spitfires = 8 Spîtfires .

 

 

B17 et P51. 

 

 

Blenheim.

 

 

B25.

 

 

DC3.

 

 

Balbo.

 

 

Cambridge.

 

 

Cambridge.

 

 

The Eagle.

 

 

La terrasse du Eagle.

 

 

Au Eagle.

 

 

2 frenchies avec toutes leurs dents (plus pour très longtemps ;-))

 

 

B17 + DC3 + B25 + SR71.

 

 

Concorde (mais dois-je vraiment le présenter ?)

 

 

Tout plein d'avions que je ne connais pas...

 

 

Cockpit de Concorde.

 

 

Réacteurs "Olympus" de Concorde. 

 

 

Train principal de Concorde.

 

 

Fish & ships pour tout le monde.

 

 

Spitfire.

 

 

Spitfires (le 2e jour)

 

 

Cordair.

 

 

B16 (heu pardon, B17 hein, j'ai fourché).

 

 

DB17 + P51.

 

 

Sea Fury.

 

Bref, ce fut un super week-end ! Je recommande vivement à les fanas aéronautiques qui le peuvent d'aller au moins une fois dans leur vie voir ce meeting !

Aurélien

 

 

Partager cet article

Repost0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 20:40

École de pilotage de montagne réputée, l’aéro-club de Méribel s’apprête à fêter prochainement son demi-siècle d’existence.

Situé dans un environnement exceptionnel, celui qui est le plus haut aéro-club d’Europe (1 700 mètres d’altitude) permet de pratiquer en toute saison une aviation magnifique. L’hiver, sur fond de neige, ses D140 Mousquetaire peints en rouge, la couleur de la Savoie, sont particulièrement repérables…

Aujourd’hui, le comité directeur de l’association a décidé de renouer avec les festivals aéronautiques des années 1980-90. Ainsi, le mardi 31 juillet prochain, à l’occasion de la semaine de l’Air et du Vent organisée par l’Office du tourisme de la station, aura lieu le Meribel Air Show 2012.

 

MeribelAirShow m2

  

  

Programme de la journée du Mardi 31 Juillet 2012

 

Le programme de la journée du 31 Juillet se veut attractif et de grande qualité,  tout en étant convivial et largement ouvert aux aéroclubs de Savoie, Haute-Savoie et Isère.

 

A partir de 08h00

  • Accueil des participants
  • Accueil des membres du club et des équipes du comité d’organisation

 

A partir de 10h00

Démonstrations en vol commentées par Bernard Chabbert, présentateur habituel du salon aéronautique du Bourget, duTemps des hélices, le fameux meeting de La Ferté-Alais, de Pégase, l’émission de France 3

  • Nicolas Ivanoff, membre de l’équipe de France de voltige, plusieurs fois médaillé, et seul Français du Red Bull Air Race, une compétition internationale basée sur la vitesse et la précision.
  • Adam et Marianne Shaw dans le Captens Show, une patrouille qui, avec leurs deux avions de voltige, des Cap 10, s’amusent à dessiner dans le ciel, en particulier des cœurs… l’emblème de Méribel.
  • Démonstration de travail aérien de l’hélicoptère de la Sécurité Civile.
  • Bertrand Boileau sur un Pitts.
  • Patrouille de D140 de l’aéro-club de Méribel.
  • Georges Muzergues, un membre de l’aéroclub, sur son Cap 10.
  • Passage de plusieurs appareils de l’Armée de l’Air (on espère des Rafale, des Mirage 2000).
  • Un Dynamic WT9 Turbo.
  • Un Sinus Pipistrel, un avion à train classiqueAnimations
  • Expositions statiques d’avions de types divers : D140 MousquetaireJodelTétrasDynamicSinus PipistrelG1, FK14 Le Mans… (cette liste est susceptible de changements).
  • Cerfs-volants de tous types et de toutes les couleurs.
  • Baptêmes de l’air.

 

A 20h00

A l’auditorium de Méribel, conférence de Bernard et Ève Chabbert, et présentation d’un documentaire sur le tournage du film consacré à Amelia Erhardt, une aviatrice américaine née en 1897. Détentrice de nombreux records, elle disparut mystérieusement en vol en juillet 1937 au-dessus du Pacifique.

 

Pendant toute la semaine du 30 juillet au 3 août…

À l’Office du tourisme de Méribel, exposition  Femmes Pilotes, une réalisation de l’Association Française des Femmes Pilotes.

À l’Office du tourisme de Mottaret, exposition de 36 clichés originaux de Véronique Beringer pris à Oshkosh, une ville américaine du Wisconsin, où a lieu chaque été, sur une ancienne base militaire grande comme l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, le plus grand rassemblement au monde d’avions.

 

On en parle sur PEGASE TV :

Pegase_TV 

C'est reparti du côté de la Saulire, ce superbe caillou qui surplombe l'altiport de Méribel, joyau des Trois Vallées...L'aéro-club et les responsables de la ville ont décidé de renouer avec ce qui fut une des plus belles manifestations de culture aérospatiale tenues en France, le Festival de Méribel. Cette nouvelle première édition se tiendra à partir du 31 juillet prochain. Le programme sera géré par les membres de l'aéro-club. Bien entendu j'y serai, et nous donnerons une conférence avec Ève sur un de nos films, qui pourrait être le document chroniquant notre participation au tournage d'"Amelia". On parlera d'autres projets cinéma, et on fera voler des belles machines sur l'altiport, l'objectif cette année étant de redonner vie à cette ambiance fabuleuse qui marqua les années 80/90 dans notre aviation de montagne, la plus belle...  À bientôt donc.

Bernard Chabbert

 

Conditions d’accès…

Par la route : direction Méribel à partir de Moûtiers.

Par le train : descendre à la gare de Moûtiers.

Par avion : les conditions d’accès à l’altiport le 31 juillet seront limitées en raison du nombre restreint de places de parking sur la plate-forme. Renseignez-vous plusieurs jours avant le meeting auprès de l’aéro-club au 04 79 08 61 33. Et n'oubliez pas de consulter les Notam !

 

 

Note : vous me trouverez là-haut pendant ce meeting ! 

 

Aurélien

Partager cet article

Repost0