Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes


Membre du forum
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 23:06
C'était début Août. Mon ami Olivier, de passage dans la région Lyonnaise, voulait montrer à tout prix les "Alpes" vues du ciel à sa compagne. Quoi de mieux alors qu'un petit tour en tagazou direction.... le Mont-Blanc ? Difficile de faire mieux.
 
Pour une fois, la météo est avec nous (difficile même d'avoir de meilleurs conditions !). C'est donc avec le vaillant DR400-160 F-GYPG du club que nous partons tous les trois, cap plein Est, en direction du géant de glace.
 
Une fois sur place, nous effectuons le circuit à 10 000 ft tout juste (3048m pour être exact), ce qui est bien suffisant pour admirer toute la beauté du massif. En l'air, nous ne sommes pas les seuls, et nous avons même pu reconnaître un copain à nous, sur 130.00, la fréquence montagne.
 
J'étais heureux : heureux de voir nos si belles montagnes toutes blanches (en plein été), heureux de partager ce vol avec des personnes que j'apprécie, et heureux que le vol se passe merveilleusement bien (j’angoisse assez rapidement dès qu'un petit quelque chose ne va pas).
 
Le vol a duré 2h, et ce sont des petits vols comme celui-ci qui restent indéfiniment gravés en mémoire...
 
 
 
Lac du Bourget (et aéroport de Chambéry).

 

 

Il est là, tout au fond.

 

 

 

 

 

Lac d'Annecy.

 

 

On approche !

 

 

 

 

 

 

 

On y est presque.

 

 

 

 

 

Et voilà les premiers glaciers.

 

 

Altitude : 10 000ft.

 

 

 

 

 

Le voilà, à portée d'aile.

 

 

Chamonix.

 

 

 

 

 

 

 

 

Blanc.... comme neige !

 

 

 

 

 

Grosse boule de neige.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et la Mer de glace.

 

 

Aiguille du Midi.

 

 

Annecy, sur le retour...

 

 

La trace du jour.

 

Aurélien

Published by Yoyo - dans Jeunes Ailes
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 18:42

Le Papa Noël m'a gentiment déposé dans mes souliers, en décembre dernier, un bon pour un vol d'initiation en planneur à Corbas (l'un des 2 terrains à planneurs autour de Lyon). J'ai donc attendu l'été, période la plus propice pour cette activité, pour effectuer ce vol, avec pas n'importe quel pilote : le père de mon ami Olivier (avec qui j'avais fait le trip aux USA parmi tant d'autres choses !). 

Le rendez-vous est donné en ce lundi caniculaire. Après des explications sur le vol à voile et la particularité du planneur (par rapport à l'avion), nous sortons notre Duo Discus, le tractons au seuil de piste de la piste planneur, et nous attendons le remorqueur qui nous tractera quelques minutes plus tard au dessus du Rhône pour prendre des ascendances.

Je suis fasciné par cette capacité qu'un planneur a, même chargé (en double avec mes 95 kg notamment), à pouvoir monter en altitude par la seule force de la nature (mais il faut dire que c'est tout de même un combat de chaque instant !).

Nous avons pu aller jusqu'à Vienne (en France ;-) ) où les ascendances semblaient un peu se tarir, mais pas de panique puisque nous étions à portée du terrain de Corbas en planné (finesse max de près de 35, c'est à dire que pour 1000m de hauteur par rapport au sol, nous pouvons parcourir en planné jusqu'à 35 km horizontalement !).

Merci Paul de m'avoir emmené faire ce baptême planneur, avec toutes les explications qui touchent à cette belle et noble activité !. 

 

 

Le fameux "bon" à l'origine de tout ! :-)

 

 

Les planneurs sont tous justes sortis du hangar. Reste à les tracter jusqu'au seuil de piste avec cette superbe voiture ;-).

 

 

La belle voiture qui sert à bouger les planneurs (que j'ai eu l'honneur de conduire ;-)).

 

 

Voilà mon aéronef pour aujourd'hui ! Mais où est l'hélice ??? :-D

 

 

Duo Discus, un très bon planneur (paraît-il).

 

 

La place n'est pas énorme à l'intérieur...

 

 

Dans un planneur, il arrive qu'on aie besoin de prendre des "ballasts" dans le planneur pour le centrage. 

 

 

 

 

 

A la queue leu leu pour le remorquage (au seuil de piste).

 

 

Le Duo du jour dans le Duo Discus.

 

 

C'est parti pour le remorquage !

 

 

On commence à voir Lyon.

 

 

 

 

 

La tableau de bord du Duo Discus (on monte ! on monte !)

 

 

Le terrain de Corbas.

 

 

Nous ne sommes évidemment pas seuls dans l'ascendance.

 

 

Atterissage à Corbas.

 

 

La trace "très alambiquée" du jour.

 

Aurélien

21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 21:35

Pour une fois où mes quelques kilogrammes (de ventre) peuvent être utiles !!!

Pierre, mon ami Jeunes Ailes depuis longtemps, m'appelle pour me dire qu'il va être lâché Jodel D140 Mousquetaire et qu'il a besoin de "sacs de sable" (dans le jargon aéronautique, cela signifie qu'il a besoin de passagers pour voler dans des conditions d'avion "chargé"). Comme d'habitute, je ne sais pas résister à l'appel des airs, et je me précipite donc à l'aérodrome de St-Cyr l'Ecole pour une petite ballade jusqu'à Toussus-le-Noble.

Merci Pierre !

 

 

Le F-BOPH, Jodel D140 Mousquetaire de l'Aéroclub Trébod.

 

 

Décollage piste 11L à St-Cyr l'Ecole.

 

 

Le chevalier en action !

 

 

Toucher à Toussus-le-Noble

 

 

Retour et attérissage à St-Cyr. 

 

Aurélien

Published by Yoyo - dans Jeunes Ailes
commenter cet article
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 22:00

Cela fait bien la cinquième ou sixième fois que je vais au meeting de la Ferté Alais, toujours avec autant de plaisir. On a beau y retrouver d'une année sur l'autre quasi le même plateau d'avions, il y a toujours une petite dizaine de nouveautés qui méritent le détour. Parmis elles : le tout récent Beech 18 que l'AJBS a tout juste acquis et ramené des USA, les Wing Walkers (des demoiselles qui se mettent debout sur les ailes de deux beaux Stearman), le Catalina, ou encore la démo cette année d'un Boeing 747 !

 

Mais ce qui m'aura marqué cette édition 2016, c'est surtout le froid (les précédentes éditions, nous avons eu la pluie, le soleil assomant, etc..). Bref, toujours son lot de surprise avec la météo (l'ennemie des aviateurs) !

 

Affiche

 

 

Mon coup de coeur : le sublissime Beech 18S.

 

 

catalina.

 

 

Les Stearman des Wing Walkers.

 

 

Extra EA-330SC

 

 

La démo du 747.

 

 

Aurélien

Published by Yoyo
commenter cet article
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 20:47

On a beau faire partie d'un club depuis plusieurs années, on n'a parfois pas l'occasion de voler dans certains avions de la flotte, ni en tant que pilote (car trop chers), ni même en tant que pax !

 

C'est chose réparée depuis ce printemps, où j'ai l'opportunité de paxer le beau TB20 du club à l'occasion d'un lâcher. Ce fut l'occasion pour moi de réviser le maniement de la commande du pas variable et d'apprendre la gestion du train d'atterrissage (escamotable). Et puis.... on sent bien les 250ch au décollage !

 

Merci JC et Gilles pour le vol !

 

Un nouveau tableau de bord qu'il faut apprivoiser. Le déroulement de la checklist est donc un peu plus longue au début.

 

 

Alignement piste 34 à Bron.

 

 

Ca y'est, on est en l'air : reste à apprendre à gérer le pas de l'hélice.

 

 

L'avion est équipé de l'ASPEN

 

 

Petite ballade dans le Beaujolais. 

 

 

On va faire quelques tours de piste à Villefranche.

 

 

Premier attérissage pour JC !

 

 

162 kt ! Whaou !

 

 

Retour à Bron après ce premier vol de lâcher pour JC.

 

 

Aurélien

 

 

14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 17:22

Grand amateur du célèbre meeting aérien de la Ferté Alais en France (qui - il faut le dire - est toujours grandiose), j'avais aussi beaucoup entendu parler d'un autre célèbre meeting, mais en Angleterre : Duxford Flying Legends. Alors, lorsque j'ai su qu'un petit groupe de copains étaient en train d'organiser une expédition chez nos voisins les rosebeefs, je n'ai pas hésité : il fallait que j'y aille aussi !

 

Et je peux vous dire que je n'ai pas regreté ce petit week-end : au meeting de Duxford, il n'y a uniquement que des avions de guerre (contrairement à la Ferté où c'est beaucoup plus éclectique), et pas des moindres : Spitfire, P51, B17, etc...... en pagaille !

 

Sur le lieu du meeting, on peut également visiter les musées du site, avec une très très belle exposition d'avions de toutes tailles (jusqu'aux plus gros et à réacteurs) et j'ai pu même voir et toucher le premier Concorde (le modèle expérimental) avec le fonctionnement de son nez (mise en fonction exceptionnelle pour le meeting).

 

Cerise sur le gâteau, nous avons décidé ma fine équipe et moi de dîner à Cambridge dans un très célèbre bar/restaurant, The Eagle (l'aigle, ndlr.), connu pour être le refuge des pilotes de la Royal Air Force pendant la 2nde guerre mondiale, ainsi que le lieu où les célèbres physiciens Crick & Watson eurent révélé pour la première fois l'existence et la structure de l'ADN !

 

 

Le tarmac de Duxford.

 

 

Curtiss P36C.

 

 

P51 Mustang.

 

 

P51 Mustang.

 

 

Messerdchmidt BF109.

 

 

Messerdchmidt BF109.

 

 

Hawker Nimrod.

 

 

DH 89 Dragon Rapide (pas si rapide ...)

 

 

Bristol Blenheim.

 

 

Spitfire (Mk1 ?)

 

 

Spitfires à gogo.

 

 

Bristol Blenheim.

 

 

Spitfire.

 

 

MS406.

 

 

Grumman Wildcat.

 

 

Grumman TBM Avenger.

 

 

Le célèbre P38 Lightning.

 

 

B25 Mitchell.

 

 

B17 Flying Fortress.

 

 

B17 Flying Fortress.

 

 

B29.

 

 

2 Spitfires au décollage.

 

 

2 fois 4 Spitfires = 8 Spîtfires .

 

 

B17 et P51. 

 

 

Blenheim.

 

 

B25.

 

 

DC3.

 

 

Balbo.

 

 

Cambridge.

 

 

Cambridge.

 

 

The Eagle.

 

 

La terrasse du Eagle.

 

 

Au Eagle.

 

 

2 frenchies avec toutes leurs dents (plus pour très longtemps ;-))

 

 

B17 + DC3 + B25 + SR71.

 

 

Concorde (mais dois-je vraiment le présenter ?)

 

 

Tout plein d'avions que je ne connais pas...

 

 

Cockpit de Concorde.

 

 

Réacteurs "Olympus" de Concorde. 

 

 

Train principal de Concorde.

 

 

Fish & ships pour tout le monde.

 

 

Spitfire.

 

 

Spitfires (le 2e jour)

 

 

Cordair.

 

 

B16 (heu pardon, B17 hein, j'ai fourché).

 

 

DB17 + P51.

 

 

Sea Fury.

 

Bref, ce fut un super week-end ! Je recommande vivement à les fanas aéronautiques qui le peuvent d'aller au moins une fois dans leur vie voir ce meeting !

Aurélien

 

 

Published by Yoyo - dans Divers
commenter cet article
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 14:46

Il faudra retenir 3 choses marquantes dans ce vol de printemps JA 2015 à St Rambert (LFLR) :

  • 2 équipages (dont moi) sont partis en avion à l'événement, mais nous avons dû rebrousser chemin cause météo (nous avons rejoint le lieu de la fête en voiture),
  • les hangars de St Rambert sont remplis d'extraordinaires avions de collection, tous en parfait état de vol (grâce à une armée de volontaires passionnés qui les entretiennent),
  • le DA40 TDI est un avion de (biiiiiiip) (panne de batterie pour un équipage : pour enlever la batterie de l'avion, il faut démonter tout un tas de pièces autour)

 

Un grand merci à Aero-rétro et à Ludovic de nous avoir acueilli sur leur terrain et de nous avoir fait découvrir tout leur "trésor" !

 

Une partie de la petite bande au départ de LFLY (Lyon Bron).

 

  

Mon F-PG avec JAscotte déjà installée aux commandes.
 
  
JAscotte surveille le barbecue (c'est le plus important).

 

  

Le moment de convivialité : le repas !

 

  

Le Cap Dole F-PDOL de Flying Tim.

 

  

Visite des hangars : on commence par un Stearman (1934).

 

  

 
  

 

North American T6 (1948).
 
  
 

 

  

Le Caudron Luciole C275.

 

  

Le badin du Caudron Luciole !!!

 

  

Yak 11 (1954).

 

  

Maurane Saulnier MS 315 (1932).

 

  

Le cockpit du MS315.

 

  

Un "Pou du ciel" (démonté).
 
  
Pilatus P2 / 05 (1945).

 

  

 

  

Yak 18 (1952).

 

  

Un autre Stearmane.

 

  

 

  

 

Nord 3202 (1957).

 

  

Ludo a sorti son avion pour nous faire une démo de voltige.

 

  

Le DA40 ne voulait pas démarrer, alors on sorti le "big" groupe de Park.

 

  

Dans toute belle collection, il y a un Piper J3.

 

 

Aurélien

 

Published by Yoyo - dans Jeunes Ailes
commenter cet article
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 15:57

C'était la toute première sortie Jeunes Ailes à l'étranger ! Et une sortie à l'étranger, cela se fait logiquement à EGJA (Alderney) ! Il ne fallait donc pas manquer ça, surtout que cela faisait longtemps que je souhaitais faire cette sortie "Iles Anglo Normandes". Mais... je ne m'étais jamais lançé, car à l'époque j'avais peur de me heurter à la barrière de l'anglais.

 

Heureusement, nous étions deux pilotes (Florent et Moi) pour  parler la langue de Sheakspeare (c'est surtout Florent qui s'y est collé), et cela s'est très bien passé. Nous sommes partis à deux avions, depuis Rouen, à bord du Socata MS 893 Rallye "rouge pompier" de la Ferté Alais. Avec nous, il y avait un magnifique PA32 Saratoga II, piloté en IFR par Pierre, à bord duquel ont pris place Pascal (Bascarol), Julien, Chloé (et Pierre).

 

La journée fut magnifique : une fois à Alderney, nous nous sommes balladés sur l'île, le long d'une route qui menait au village. Vue l'heure avancée de la journée (et un dimanche), nous avons eu du mal à trouver un restaurant ouvert, mais finalemment we succeded ! Et comme prévu, nous avons (presque) tous pris le fameux Fish & Chips !

 

Le retour, en milieu d'après-midi, s'est passé comme à l'aller : IFR au dessus des nuages pour le PA32, et VFR sous les nuages à admirer les grandes marées pour le petit Rallye rouge pompier :-).

 

 

Petit encas avant de partir de Rouen.

 

 

Le magnifique PA32 Saratoga II TC que pilotera Pierre.

 

 

Confort Pullman à bord.

 

 

Avionique ultra moderne, comme il se doit.

 

 

Pour Florent et moi, dans le Rallye, l'intérieur est un peu plus rustique (mais non dénué de charme).

 

 

On arrive sur la mer.

 

 

Cabourg.

 

 

Ouistreham.

 

 

On longe les cotes.

 

 

Le port artificiel d'Arromanches.

 

 

A proximité de Bayeux.

 

 

On continue de longer les cotes.

 

 

Alderney en vue !
 

 

Approaching Alderney (depuis le PA32).

 

 

En finale 08.

 

 

Nos camarades nous attendent depuis un petit moment déjà.

 

 

Notre Rallye rouge pompier à Alderney.

 

 

Les deux avions de la sortie.

 

 

Welcome in Alderney !

 

 

Paperasse aux douanes d'Alderney.

 

 

Un drôle d'avion (avec une béquille de queue).

 

 

 

 

Bien arrivés !

 

 

Accueil.

 

 

Il s'agira de ne pas marcher trop vite !

 

 

Alderney, c'est surtout la campagne !

 

 

 

 

En route pour manger !

 

 

 

 

On en profite pour visiter ce joli petit village.

 

 

 

 

 

On dirait un cimetière de film d'horreur.

 

 

JAscotte admire la vue sur la mer.

 

 

- Un petit Cricket ?
- Non Jascotte ! On n'a pas le temps !

 

 

JAscotte aime bien JujuJ aussi.

 

 

Amen ;-)

 

 

Toujours une petite ballade dans le village.

 

 

Non mais allô ? Mais allô quoi ?

 

 

 

 

MailBox.

 

 

Ca bouge à Alderney !

 

 

On a fait ici choux blanc pour manger :-(.

 

 

Notre cantine du jour !

 

 

Etagères bien garnies.

 

 

On était venus juste pour ça : un Fish and Chips !

 

 

Jolies maisons.

 

 

Back at the Airport.

 

 

Un cadran solaire ?

 

 

C'est reparti !

 

 

Alignement piste 08.

 

 

Comme à l'aller, le PA32 partira en deuxième ... mais arrivera premier à Rouen !

 

 

Montée initiale.

 

 

 

 

Et nous revoilà pour la traversée maritime, dans l'autre sens.

 

 

Au retour, c'est marée (très) basse.

 

 

 

 

Le port artificiel d'Arromanches à marée basse.

 

 

On se rend compte, vu de haut, à quelle vitesse la mer se retire.

 

 

 

 

Photo de groupe.

 

 

Trace du jour (cliquez sur l'image).

 

 

Aurélien

 

 

Published by Yoyo - dans Jeunes Ailes
commenter cet article
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 15:45

Le terrain de Romans-sur-Isère est un excellent petit terrain où aller poser ses roues : le cadre est sympa (poximité des Alpes) et la piste est en herbe (toujours plus sympa qu'une piste en dur). Mais, casserolle sur l'hélice (version aéronautique de "cerise sur le gâteau", ndlr), il y a aussi un petit restaurant très récommandable puisque, en plus d'être bon, vous pouvez y acheter les spécialités de la ville (et de sa voisine) que le propriétaire du resto ira spécialement chercher chez les producteurs locaux (à condition que vous le préveniez au moins 24h à l'avance). Que sont ces spécialités ? Les fameuses ravioles de Royans et l'excellent St Marcelin (un fromage bien connu).

 

Comme il me restait 18 min de vol à effectuer pour proroger ma SEP, Franck et moi avons décidé d'y aller faire un petit tour. Ce ne fut pas l'idée du siècle : il faisait un vent à décorner un boeuf mais, dixit Franck, "cela nous permettra de nous entraîner au vent de travers". Gloups .

 

Alors ni une, ni deux, nous avons repris notre computer volant (alias F-GRLA) pour aller nous y poser. A l'aller (moi aux commandes), le vent était fort mais constant, ce qui a rendu cette branche plutôt agréable. Mais en ce concerne la branche retour.... comment dire....Franck a bien transpiré dans cette atmosphère de machine à laver .... en mode essorage !

   

Notre computer volant à Romans.



Alpes and snow in sight !



Romans et un joli terrain en herbe sympa.



Romans : un terrain des villes ou un terrain des champs ? La 2e réponse, assurément !



Le restaurant de Romans.



Franck s'accroche à deux mains au volant de l'avion, tellement ça tabassait.



GS = 149 kt !



GS = 147 kt confirmé par AirNav Pro.



42 kt de vent !!! Yoyo's world record !



La Trace du jour.



Aurélien



28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 11:11

C'était absolument nécessaire : en vue de proroger ma qualification S.E.P., je devais faire près de 5h de vol durant la dernière quinzaine de Février ! Pour arriver à ce résultat, je devais nécessairement organiser une très très très grande nav, par exemple un Lyon-Bron -> Béziers, histoire de passer un petit bonjour à Ugo (un Jeunes Ailes local, maintenant Flight Instructeur) !

C'est donc dans la joie et la bonne humeur (comme toujours) que Franck et moi avons traversé le Massif Centrale, avons rejoint Ugo sur son terrain (Béziers Vias LFMU), avons mangé un bon petit repas tous ensemble, avons fait tous les trois un petit vol local, avons bu un café encore tous ensemble, et sommes enfin rentrés (Franck et moi) par la vallée du Rhône (avec un passage touristique imprévu au dessus du pont du Gard).



F-GRLA au petit matin, à Lyon-Bron.



On quitte Lyon (sous un petit couvercle de brume) et on attaque le Massif Centrale enneigé.







Un joli petit lac et son barrage.



Le fameux Grand Canyon Auvergnat .



Travers un joli village.



Finale piste 09 à Béziers.



La petite bande, à l'aéroclub de Béziers.



début de la nav locale avec les 3 JA à bord (Ugo en place droite comme il se doit !).



Enfin la mer !



On longe la plage de Béziers / Valras.



Beautiful.



Plage de Valras.



Béziers



Point d'arrêt 09 à Béziers, pour le retour à LFLY.



Retour sur LFLY, en direction de Montpellier.





Bâteau :-).







Salines ?



Un joli petit pont apparaît.





Le Pont du Gard, absolument magnifique.



Les Alpes, enneigées.



Au retour à Bron, on apperçoit un "German Tiger" de passage.



La trace du jour.



Aurélien