Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes

Membre de l'association
6 décembre 2019 5 06 /12 /décembre /2019 14:18

Troisième "gros" vol de l'été pour moi, avec cette fois Thierry (travaillant comme moi à l'EPA) et Max son neveu. Destination ? Roanne, la ville où Thierry a passé la plupart de sa jeunesse (et dans laquelle il a encore des attaches familiales).

 

Mais il faut vous dire que Thierry et Max sont de grands amateurs de foot, mais pas de n'importe quel club : l'A.S. St Etienne ! D'authentiques "verts" quoi ! wink. Et que répondent des "verts" lorsqu'on leur demande s'ils veulent voir des choses en particulier pendant le vol ? La réponse fuse sans hésitation : le stade Geoffroy-Guichard de St-Etienne pardi !

 

Feu "vert" pour le "chaudron" (NB : "chaudron" = stade de St Etienne = stade Geoffroy-Guichard) ! En cette très chaude journée d'été, nous avons décollé vers midi pour un cap vers St Chamond pour commencer, puis St Etienne. J'ai eu à négocier (sans effort) avec le contrôleur de l'aéroport pour passer au travers de sa zone de contrôle (afin d'approcher le stade), mais j'ai quand-même été obligé de rester en lisière de ville (car survol des zones habitées interdites). Nous avons tout de même pu faire de belles photos du stade, ce qui a ravi mes passagers, trop contents de voir leur "temple du ballon rond" depuis les airs*.     

 

Le vol s'est ensuite poursuivi dans la vallée du Forez jusqu'à Roanne (cap plein Nord), puis nous avons posé sur l'aérodrome de Roanne-Renaison (LFLO) avant de nous faire un très bon resto en centre-ville (et notamment pour y boire un verre, car il fallait que mes passagers se remettent de toute cette émotion devil). 

 

Encore une bien beau vol ! 

 

*le stade de Lyon n'a pas vraiment eu le même effet sur eux cheeky

 

 

Notre DR401 F-HLYO sur le tarmac de Lyon-Bron.

 

 

Montée initiale, à droite devant nous le grand stade de Lyon ("Groupama Stadium").

 

 

Vue des installations de Lyon-Bron (LFLY).

 

 

Arrivée sur St Etienne.

 

 

Le stade est en vue (au loin) !

 

 

Et nous voilà tout près du stade de St Etienne (alias "le chaudron").

 

 

.

 

 

Un peu plus loin : Feurs et son hippodrome.

 

 

Plaine du Forez.

 

 

Arrivée sur Roanne.

 

 

Petit tour autour de Roanne.

 

 

Reconnaissance de l'aérodrome à Roanne.

 

 

Etape de "vent arrière".

 

 

Longue finale.

 

 

Courte finale à Roanne (LFLO).

 

 

Tout l'équipage à Roanne.

 

 

Trace du jour.

 

Aurélien

 

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2019 6 16 /11 /novembre /2019 23:07

Je suis certain que mes élèves de l'EPA*, qui lisent peut-être ce blog, seraient jaloux de savoir que je reçois régulièrement des photos comme celle-ci, de la part d'un ami pilote de Rafale M.... Ici, la photo de son hangar, avant de se refermer pour la nuit ...

 

 

Faites de beaux rêves les enfants.... cheeky

 

 

*Ecole des Pupilles de l'Air

Sympa la flotte de cet "aéroclub" :-).

 

 

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2019 7 27 /10 /octobre /2019 23:22

Vous connaissez Air Force One ? Il y a encore plus célèbre : le JA Force One - avion Présidentiel des Jeunes Ailes - dont mon brave DR401 a pu prendre l'indicatif le temps d'un vol pendant ces vacances de Toussaint. Julien Jay (Fondateur et Président des Jeunes Ailes) était en effet à bord, et quand on a notre Président avec soi, il faut aller gratter du caillou (sinon il s'ennuie 😴). Nous avons donc mis le cap vers l'altisurface du Col du Béal, dans les monts du Forez, pour une simple reconnaissance du terrain, puis retour sur Lyon-Bron. Un vol très sympathique dans un coin que je ne connaissais pas ! 👌

 

Ah.... ok.... noté... On me souffle dans l'oreillette que Pierre-Yves M. (alias "PYM'S") et François G. (aka "Francesco") ont une petite anecdote "Jeunes Ailiennes" à nous raconter à propos de cette altisurface, non ? 😄

 

Aurélien

 

Le F-HLYO et son pilote du jour.

 

 

Cockpit du DR401 F-HLYO. Mise en route de la bête.

 

 

Départ de Bron. Vue des installations.

 

 

Dans le Forez.

 

 

Station (de ski) de Chalmazel et station (hertzienne militaire) de Pierre-sur-Haute.

 

 

Altisurface du Béal en vue !
 

 

Julien prend les choses en mains.

 

 

Reconnaissance (dans le sens de la descente) de l'altisurface du col du Béal.

 

 

 

 

 

Etape de base.

 

 

Dernier virage.

 

 

Finale.

 

 

Au dernier moment, Julien fait une ouverture, pour repartir vers l'Ouest (Lyon).

 

 

Bye bye le Béal !

 

 

Le soleil se cache.

 

 

Très beau ce DR401.

 

 

Cache cache avec le Soleil, encore.

 

 

La Saône, et Lyon au dernier plan.

 

 

Une mouche dans notre avion. Merci Juju pour la photo prise avec mon appareil... angry

 

 

Hyper longue finale 16 à Lyon-Bron (LFLY).

 

 

Les 1800 m de piste seront..... suffisants smiley .

 

 

Un hélico de la SAF s'entraîne à Bron (auto-rotation).

 

 

Trace du jour.

 

 

Aurélien

Partager cet article

Repost0
3 août 2019 6 03 /08 /août /2019 16:29

"Salut Aurélien, un petit vol à Bellegarde, ça te dirait ? J.C.". C'est par ce SMS que tout a commencé. Et une proposition aussi décente que celle-ci, ça ne se refuse pas ! D'autant que je ne connaissais absolument pas cet aérodrome, et J.C. est quelqu'un de fort sympathique !  

 

C'est donc en fin d'après-midi que nous avons mis à exécution cette petite ballade. Le héro du jour ? F-HLYO, le DR401 tout neuf reçu quelques mois plus tôt. La météo ? De curé ! La bonne humeur ? Au rendez-vous ! :-).

 

J.C. s'est occupé de l'aller, puisqu'il connaissait déjà bien le chemin. A l'arrivée sur Bellegarde, nous avons été surpris par l'extrême gentillesse des membres du club local, avec qui nous avons longuement discuté et qui, dès lors, nous ont offert un coup à boire ! Sympa !!! C'est ensuite moi qui ait pris les choses en main pour le retour, avec passage par le Nord du lac du Bourget, verticale le terrain de Morestel (que je n'arrive jamais à trouver, vive le GPS...) et enfin verticale l'aéroport de St-Exupery. Cerise sur le gâteau : c'est sur une piste allumée (pas courant pour nous) que nous avons atterri à Bron , à la limite de la nuit aéro.

 

Encore un chouette souvenir dans ma vie aéro !

 

Aurélien

 

Les 2 compères du jour.

 

 

L'intérieur de notre beau DR401.

 

 

Çà commence à être vallonné : on arrive dans le Jura !

 

 

Lac de Nantua, non loin de Bellegarde.

 

 

De beaux ouvrages d'art (autoroute de Genève).

 

 

Bellegarde n'est plus très loin : derrière le 2e vallon.

 

 

Le Mont-Blanc au loin !

 

 

Verticale Bellegarde.

 

 

Longue finale 36.

 

 

Touché (pas coulé) !

 

 

On va rejoindre le parking aéroclub et le "Tecnam Fly Center".

 

 

Au parking.

 

 

Centre Météo-France local :-).

 

 

Coucher de soleil, du côté du Massif Central (plein ouest donc...).

 

 

Finale 16 à Bron, à 5 minutes de la nuit aéro : la piste est allumée pour nous. Merci les contrôlateurs :-) ! 

 

 

Trace du Jour.

 

Partager cet article

Repost0
27 juillet 2019 6 27 /07 /juillet /2019 09:46

A l'Ecole des Pupilles de l'Air (EPA), tout le monde est passionné d’Aéronautique. Alors que font 3 "pipins" lorsqu'ils se retrouvent sur un aérodrome ? Ils partent voler bien sûr ! Et direction l'un des meilleurs restaurants d'aérodrome de France : je dis "Aurillac" (restaurant "Le BAC").

Pour rejoindre Aurillac, Jean-François, fidèle à son habitude, a préféré naviguer à l'ancienne, on dit "au cap et à la montre", avec grand succès (même pas perdus !). Il faut dire que les points de repère pour rejoindre notre destination (massifs du Cantal, gorges de la Truyère, Viaduc de Garabit, etc...) ne manquaient pas tout au long du chemin.

Les ventres bien remplis (ahhhhh les burgers de viande Salers et le Coca-Cola Auvergnat, un "must do" !), ce fut ensuite à mon tour de prendre les commandes : j'ai voulu montrer à mes invités la chaîne des Puys, alors cap au nord, direction l'inratable Puy-de-Dôme !

Ce fut un très beau vol, avec une assez belle météo, et des passagers forts sympathiques : bref, encore une journée qui restera dans les mémoires !

On remet ça l'année prochaine Emmanuel et Jean-François ?

Aurélien

 

 

Notre DR400 F-GYPG sur le tarmac de Lyon-Bron (LFLY).

 

 

Le cockpit de notre DR400.

 

 

Au départ de Bron, Cap sur St Etienne.

 

 

Au fond, les antennes du Mont Pilat (émetteur TV de Lyon).

 

 

La vallée de la Truyère, avec le célèbre viaduc de Garabit au loin (construit par G. Eiffel).

 

 

Point de repère inratable depuis les airs, le viaduc de Garabit !

 

 

Arrivée à Aurillac : la pose s'impose !

 

 

Le burger "Concorde" (avec foi gras) : un régal !

 

 

Les premiers massifs de la chaîne des Puys.

 

 

En approche du Puy-de-Dôme.

 

 

Très près du Puy-de-Dôme, avec Clermont-Ferrand derrière.

 

 

Un beau Puy (dont je ne sais trouver le nom...).

 

 

Aérodrome de Vichy sur notre gauche.

 

 

Retour sur Lyon.

 

 

En dessous, les derniers méandre de la Saône (avant de rejoindre le Rhône un peu plus loin).

 

 

Finale 34 à Lyon-Bron (LFLY).

 

 

Toute l'équipe de cette belle ballade.

 

 

Trace du jour : pour une fois, une nav circulaire !

 

 

Partager cet article

Repost0
29 mai 2019 3 29 /05 /mai /2019 07:24

De mémoire, je crois que c'est la première fois que l'association Jeunes Ailes organisait une visite industrielle ! Et quel écrin pour cette visite : en Suisse, au milieu des lacs de montagnes, à l'usine Pilatus Aircraft !

Pilatus est un constructeur Suisse d'avions d'affaires (PC-12, PC-24), d'avions militaires (PC-9, PC-21) et d'avions "utilitaires" (qui ne connait pas le fameux PC-6 largueur de parachutistes en France ?). Le siège de ce constructeur est à Stans, au pied du mont...... Pilatus (et oui, vous comprenez maintenant l'origine du nom !). Cette marque est, de loin, le leader mondial des avions turbo-propulsés monomoteurs, notamment grâce à son célèbre PC-6 au décollage ultracourt : on raconte que certains avions, à la sortie des chaînes de fabrication, décollaient du parking de l'usine plutôt que de perdre du temps à rejoindre l'aéroport de Buochs juste à côté ... 
surprise

Il faudra surtout retenir de cette sortie l'accueil VIP qui nous a été réservé : après une présentation de la marque (en salle de conférence), nous avons pu visiter tous les ateliers de l'usine, voir toutes les machines de production, ou poser toutes les questions que nous voulions. Nous avons même pu  manger au restaurant de l'usine... Et quel plaisir d'avoir un guide aussi sympathique que le nôtre.... Sont vraiment sympas les (petits) Suisses quand-même.

Pas moins de 22 Jeunes Ailes avaient répondu présents à cette grande première, preuve incontestée de l'intérêt pour ce type de visite ! Personnellement, j'espère qu'il y en aura bien d'autres ! Quel kif ! Olivier, quand-est-ce que tu nous ouvres les portes de ton usine Messier Dowty qui fabrique les trains d'atterrissages de la plupart des avions de ligne ? wink  

Aurélien

 

Survol du lac des 4 cantons, avant d'arriver à l'aéroport de Buochs LSZC (Suisse).

 

 

Piste en vue.

 

 

Les 2 avions des équipages venus par les airs.

 

 

Tout est dit sur le mur du parking !

 

 

Un PC-21 miniature (pour JAscotte ?).

 

 

JAscotte a même pu manger au restaurant de l'usine.

 

 

Le PC-24 de "test" avec tous les systèmes de mesures embarqués.

 

 

La visite commence par une présentation de la marque.

 

 

L'histoire des modèles Pilatus.

 

 

Début de la visite par l'atelier de maintenance (maintenance des turbines ici : vous voyez les injecteurs).

 

 

Le guide nous explique que, de nos jours, les pièces sont "fraisées" et non plus "moulées" (gain de temps énorme).

 

 

Quelques pièces toutes juste fabriquées.

 

 

Le magasin à matériaux.

 

 

De très grosses pièces toutes juste fabriquées, mais pas encore "finalisées" (on remarque sur celle-ci qu'il reste à la "lisser").

 

 

Les petites pièces passent en peinture.

 

 

Le fuselage prend forme. Sa couche de peinture anticorrosion est faite.

 

 

Au tour des ailes de passer en peinture, grâce à un système de "rotissoire".

 

 

Assemblage des ailes et installation des équipements (câbles, systèmes, ...) du PC-24.

 

 

Réalisation "maison" des câbles.

 

 

Dans l'armoire bleue, tous les câbles qui équiperont l'avion (et ça en fait des km !).

 

 

Un PC-24 assemblé (mais qui n'a pas sa peinture finale... l'histoire ne dit pas pourquoi...).

 

 

Des PC-24 quasiment prêts à la livraison.

 

 

Mon PC-24 est prêt : j'attends que l'on m'apporte les clés ! cheeky

 

 

On se regroupe pour la photo devant le PC-12.

 

 

La traditionnelle photo de groupe. Y'avait du monde ! (Crédit Photo : Asso Jeunes Ailes)

 

 

Port de plaisance de Buochs.

 

 

Promenade au bord du lac.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 09:02

Aéroski 2019 des Jeunes Ailes : le retour !

Cela faisait quelques années que cet événement phare de la vie des Jeunes Ailes n'avait pas eu lieu : il ne fallait donc pas manquer cette édition sous aucun prétexte ! Et quelle édition !!! 

Comme les fois précédentes, nous avons repris nos quartiers dans le secteur de Megève, où nous avons pu pratiquer pendant un week-end tout une ribambelle d'activités aéronautiques (ou non), à savoir :

  • Vols montagnes en Jodel D140 Mousquetaire, avec posé sur glaciers, grâce à notre fidèle ami PYM's (instructeur montagne à l'Aéroclub de Megève).
  • Parapente au départ de l'Aiguille du Midi pour ceux d'entre nous spécialistes de ce sport.
  • Vols parapentes en tandem (avec instructeur) pour ceux qui voulaient juste découvrir cette activité.
  • Rencontre avec les pilotes du PGHM de Chamonix (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne).
  • Barbecue avec les pilotes de l'AFPM (Association Française des Pilotes de Montagne), sur une altisurface bien sûr (celle de Tignes).
  • Randonnées en tous genres (par exemple pour rejoindre le "Chapeau du Lavancher", un gîte/resto d'altitude où l'on mange très très très bien).
  • Fondue Savoyarde dans un restaurant d'altitude (après de longues heures de rando sur les pistes enneigées).

Une dizaine de Jeunes Ailes avaient répondu présents, et comme toujours.... ce fut un très bon moment passé tous ensemble. On remet ça en 2020 ?

 

Tous les mouss' de l'aéroclub de Megève sont dehors de (très) bon matin.

 

 

Décollage à Megève.

 

 

Arrivée sur l'altisurface du "Passon du Haut", je regarde sur le côté : nous sommes bien sur un glacier.

 

 

Finale à l'altisurface du "Passon du Haut", sur le glacer du Tour.

 

 

En finale. Il fait soleil :-)

 

 

Sur le point de toucher : plein gaz, assiette à cabrer !

 

 

Pose avec mes camarades sur le glacier. A gauche, PYM's, notre fidèle copain, instructeur montagne. A droite, Pascal, un fidèle Jeune Aile aussi (cf. la sortie des Îles Anglo-Normandes) !

 

 

Panoramique de notre altisurface.

 

 

Le Mont-Blanc, à portée de main.

 

 

JAscotte était de la partie aussi. Ca se voit, elle est contente. cheeky

 

 

Redécollage de notre altisurface : montée initiale. Il fait soleil wink

 

 

Arrivée sur le glacier d'Argentière.

 

 

Finale à Argentière.

 

 

Posé (pas cassé) à Argentière.

 

 

Retour sur Megève : JAscotte admire un autre glacier...

 

 

Pascal aux commandes.

 

 

De retour à Megève.

 

 

JAscotte fait une pose au "Coucou Café".

 

 

Un Augusta (comme Supercopter).

 

 

Christen A-1 Husky.

 

 

Repas du samedi midi au chalet d'altitude "Le Chapeau du Lavancher", avec vue imprenable sur la Mer de Glace.

 

 

Une partie de l'équipe.

 

 

Oh my God ! L'ascension a été difficile, mais quelle récompense !

 

 

Arrivée "rock'n roll" de l'hélico du PGHM.

 

 

L'EC145 du PGHM (Peleton de Gendarmerie de Haute Montagne) de retour d'intervention.

 

 

Discussions avec le pilote (fort sympathique).

 

 

Le samedi soir, resto bien mérité dans un refuge de moyenne montagne. Je ne vous raconte pas l'effort qu'il a fallu déployer pour y accéder (nous étions tous morts en arrivant....) !

 

 

Une fondue, y'a que ça de vrai en montagne !

 

 

Séance de parapente en tandem : départ du Brévent, mais il reste à prendre un mini funiculaire pour arriver jusqu'à notre site de décollage.

 

 

Voiles dépliées, harnais enfilés : yapluka !!!!

 

 

Prêts au départ.

 

 

Atterrissage à Chamonix.

 

 

On peut en mettre des choses dans un Mouss' !

 

 

Reconnaissance de l'altisurface "Tignes le Palet" pour un barbecue avec les membres de l'AFPM.

 

 

Y'avait du monde !

 

 

C'est ça l'esprit "Pilotes de Montagnes".

 

Aurélien

Partager cet article

Repost0
7 mars 2019 4 07 /03 /mars /2019 15:09

Pour une fois, je vais parler hélicoptères ! Non, non, n'allez pas imaginer que je me lance dans une formation de pilote hélico (même si cela m'aurait bien plu, c'est juste que mon banquier n'était pas tout à fait d'accord....). Si je vous parle donc hélico dans ce post, c'est que Julien J. - le Président des Jeunes Ailes - travaille chez SAF-hélicoptères, à Albertville, l'une des plus grosses entreprises de travail aérien en France. C'était donc l'occasion rêvée d'organiser une sortie Jeunes Ailes et d'approcher toutes ces belles machines volantes... et plus encore !

  

Une vingtaine de Jeunes Ailes s'est donc retrouvée à midi au "Piper Pub", le restaurant de l'aérodrome d'Albertville. Parmi tous les participants, nous attendions un JA de marque, bien connu de l'association (il était encore tout jeune lorsque je l'ai connu) : c'était Vincent B., aujourd'hui pilote Rafale !!! Cela faisait longtemps que nous ne l'avions pas vu, formation aux USA oblige (si si), nous étions donc tous ravis de le revoir et de discuter de son parcours avec lui.

  

Après ce très bon repas, nous avons pu entamer le visite des hangars et approcher principalement des EC135, en configuration SAMU, Civile ou encore Gendarmerie.... Un point particulièrement apprécié : certaines de ces machines étaient en maintenance, donc capots ouverts : j'ai pu m'intéresser aux turbines et tous les systèmes mécaniques (arbres d’entraînements, biellettes de rotor, etc...), le tout commenté par Jérôme (un autre JA de la compagnie).

  

La journée était loin d'être finie, loin de là ! Le troisième chapitre allait commencer : la visite... des simulateurs ! Et pas n'importe lesquels : des simu "full flight" c'est à dire sur plateforme en mouvement, destinés à la formation et entraînements des pilotes. Après un rapide (mais complet)  descriptif des 2 simus grâce à Greg (un 3e JA de la SAF), nous avons pu assister à des séances de simus, et avons même eu l'aimable autorisation d'en prendre les commandes ! Whaou !!!! J'ai donc pu faire mes premières minutes de pilotage d'EC135, sur un scénario d'évacuation d'un blessé sur la ville de Marseille, avec posé dans le célèbre stade vélodrome !!! Awesome !!!

  

Cette sortie, comme toujours dans la joie et la bonne humeur, restera mémorable, comme habituellement chaque sortie Jeunes Ailes. Vive la prochaine !

  

Aurélien

 

Au restaurant "Le Piper Pub" à Albertville. (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

Arrivée de l'équipage d'Aymeric pour une reconnaissance de la plateforme d'Albertville. (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

Benoît M. et son Aeroprakt A22L2. (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

Dédé et son Jojo. (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

L'équipage d'Aymeric (avec Vincent) au départ d'Albertville. (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

AS350. (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

Un bien beau hangar avec ses machines en maintenance. (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

Jérôme nous parle de l'EC135.

 

 

SAMU 73 (H135 T3H).

 

 

H135 T3H avec avionique Garmin tactile.

 

 

Un autre bel hélico du SAMU (EC135 T1).

 

 

Un AS350 "à poils".

 

 

Zoom sur la turbine.

 

 

Check list hélico.

 

 

Le simu "full flight".

 

 

Cockpit du simu EC135T2+. (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

Instructor On Board.

 

 

Le post de l'admin du simu.

 

 

Julien s'essaye aussi à un scénario de pilotage.

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance de simu pour chacun de nous. (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

(photo asso Jeunes Ailes)

 

 

Départ d'Aymeric et son équipage. (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

Départ de Dédé pour St Jean-en-Royans. (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

Une belle journée à 18 Jeunes Ailes (pardon... 19 avec Jascotte). (photo asso Jeunes Ailes)

 

 

Aurélien

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2018 6 03 /11 /novembre /2018 22:58

Cet été, mon club avait organisé une sortie à destination de Royan, et à laquelle j'ai pris beaucoup de plaisir à participer. Au programme : départ de Lyon-Bron (LFLY), posé à Aurillac (LFLW) pour changer de pilote et refaire les pleins, redécollage pour Royan (LFCY), et retour sur Lyon en faisant une nouvelle halte cette fois à Montluçon (LFBK).

  

Pour ma part, j'ai été aux commandes de la branche Aurillac->Royan, à bord du tout nouveau DR401 arrivé au club quelques semaines plus tôt. Un bien bel avion qui sent le neuf !

  

Une fois à Royan, nous nous sommes bien restaurés, avons pu faire une visite en profondeur du terrain (surtout de ses hangars), et avons pu nous rendre compte de toutes les activités du terrain (parachustisme, activité hélico et ULM, etc...)

  

Une bien belle journée comme je les aime !

 

 

 

Préparation au départ à Lyon.

 

 

Cockpit de notre DR401.

 

 

Je ne sais plus le nom de ce petit village...

 

 

Le fameux viaduc de Garabit, sur la route entre Lyon et Aurillac.

 

 

En dernier virage pour Aurillac.

 

 

Un Cap 10 s'apprête à décoller d'Aurillac pendant que nous refuelons.

 

 

Le F-YO part en premier.

 

 

Au dessus des nuages, entre Aurillac et Royan.

 

 

Au dessus des nuages, entre Aurillac et Royan.

 

 

Parking au pied de la tour de Royan.

 

 

Un hélico (jamais vu).

 

 

A table !

 

 

Activité parachutisme à Royan.

 

 

Du monde à Royan !

 

 

Un nuellème :-)

 

 

Visite approfondie d'un VL3 (soit disant l'ULM le plus rapide du monde).

 

 

Montée initiale à Royan.

 

 

Décollage de Royan pour un petit tour sur le littoral.

 

 

La plage de Royan.

 

 

A l'approche du célèbre phare de Cordouan.

 

 

Phare de Cordouan (le premier à avoir une lentille "longue portée", dite "de Fresnel")

 

 

Un autre joli phare.

 

 

 

 

 

Le Fort Boyard au loin !

 

 

A l'approche du Fort Boyard. Père Fourras, me voilà !

 

 

A portée du plus célèbre fort de France...

 

 

Encore un joli phare.

 

 

Le YO à Montluçon.

 

 

Magnifique vue du Puy de Dôme et de Clermont-Ferrand.

 

 

Puy de Dôme.

 

 

Les deux avions n'étaient jamais loin l'un de l'autre.

 

 

Trace du jour.

 

 

Aurélien

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 22:55

Merci à mon pilote pour toutes ces ballades ! winkyes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0