Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes


Membre du forum
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 15:45

Le terrain de Romans-sur-Isère est un excellent petit terrain où aller poser ses roues : le cadre est sympa (poximité des Alpes) et la piste est en herbe (toujours plus sympa qu'une piste en dur). Mais, casserolle sur l'hélice (version aéronautique de "cerise sur le gâteau", ndlr), il y a aussi un petit restaurant très récommandable puisque, en plus d'être bon, vous pouvez y acheter les spécialités de la ville (et de sa voisine) que le propriétaire du resto ira spécialement chercher chez les producteurs locaux (à condition que vous le préveniez au moins 24h à l'avance). Que sont ces spécialités ? Les fameuses ravioles de Royans et l'excellent St Marcelin (un fromage bien connu).

 

Comme il me restait 18 min de vol à effectuer pour proroger ma SEP, Franck et moi avons décidé d'y aller faire un petit tour. Ce ne fut pas l'idée du siècle : il faisait un vent à décorner un boeuf mais, dixit Franck, "cela nous permettra de nous entraîner au vent de travers". Gloups .

 

Alors ni une, ni deux, nous avons repris notre computer volant (alias F-GRLA) pour aller nous y poser. A l'aller (moi aux commandes), le vent était fort mais constant, ce qui a rendu cette branche plutôt agréable. Mais en ce concerne la branche retour.... comment dire....Franck a bien transpiré dans cette atmosphère de machine à laver .... en mode essorage !

   

Notre computer volant à Romans.



Alpes and snow in sight !



Romans et un joli terrain en herbe sympa.



Romans : un terrain des villes ou un terrain des champs ? La 2e réponse, assurément !



Le restaurant de Romans.



Franck s'accroche à deux mains au volant de l'avion, tellement ça tabassait.



GS = 149 kt !



GS = 147 kt confirmé par AirNav Pro.



42 kt de vent !!! Yoyo's world record !



La Trace du jour.



Aurélien



Partager cet article

28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 11:11

C'était absolument nécessaire : en vue de proroger ma qualification S.E.P., je devais faire près de 5h de vol durant la dernière quinzaine de Février ! Pour arriver à ce résultat, je devais nécessairement organiser une très très très grande nav, par exemple un Lyon-Bron -> Béziers, histoire de passer un petit bonjour à Ugo (un Jeunes Ailes local, maintenant Flight Instructeur) !

C'est donc dans la joie et la bonne humeur (comme toujours) que Franck et moi avons traversé le Massif Centrale, avons rejoint Ugo sur son terrain (Béziers Vias LFMU), avons mangé un bon petit repas tous ensemble, avons fait tous les trois un petit vol local, avons bu un café encore tous ensemble, et sommes enfin rentrés (Franck et moi) par la vallée du Rhône (avec un passage touristique imprévu au dessus du pont du Gard).



F-GRLA au petit matin, à Lyon-Bron.



On quitte Lyon (sous un petit couvercle de brume) et on attaque le Massif Centrale enneigé.







Un joli petit lac et son barrage.



Le fameux Grand Canyon Auvergnat .



Travers un joli village.



Finale piste 09 à Béziers.



La petite bande, à l'aéroclub de Béziers.



début de la nav locale avec les 3 JA à bord (Ugo en place droite comme il se doit !).



Enfin la mer !



On longe la plage de Béziers / Valras.



Beautiful.



Plage de Valras.



Béziers



Point d'arrêt 09 à Béziers, pour le retour à LFLY.



Retour sur LFLY, en direction de Montpellier.





Bâteau :-).







Salines ?



Un joli petit pont apparaît.





Le Pont du Gard, absolument magnifique.



Les Alpes, enneigées.



Au retour à Bron, on apperçoit un "German Tiger" de passage.



La trace du jour.



Aurélien

Partager cet article

26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 12:35

C'était la semaine dernière, à Lyon-Bron. D'après le contrôleur, c'est un couple de renards qui s'est installé récemment sur l'aérodrome.

 

C'est qui est dingue, c'est que les deux seules fois de ma vie où j'ai vu des renards, c'était à LFPZ (St Cyr) et donc ici à LFLY (Lyon-Bron). Nos aérodromes sont-ils des nids à "Fox qui trottent" ? 



Pas farouche, le "fox" !



Il repart tranquillou !



Aurélien

Partager cet article

17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 18:55
3 Jeunes Ailes sont dans un avion. Sur la nav pour Aubenas, aucun ne saute de l'avion. Qui est-ce qui reste au retour sur Lyon-Bron ? 
   
    
Démarrage au parking club de Bron.



Toute la petite équipe : Yoann (à gauche), moi (au centre) et Franck (devinez).



Beaucoup de jets à Bron en cette période hivernale.



Au départ, Lyon sous un couvercle de brume.



A l'Est, on voit bien les Alpes.



Mont Pilat.



Vienne ?



Valence et le Rhône.



Gorges de l'Ardêche.



Vallon Pont d'Arc



 



Reconnaisance et intégration à Aubenas.



Aubenas, un aéroport "Porte Avion" (parce qu'en bout de piste, c'est le vide !).



Finale à Aubenas.



Courte finale à Aubenas.



Petite pose avant de changer de pilote et de repartir.



Retour de nuit.



On s'ennuyait pendant la nav, alors on a créé le point "Bière" dans le GPS .



En longue finale à Bron, de nuit.



Longue finale à Bron.



Courte finale.



Arrivés (entiers).



Vol du jour.


Aurélien

Partager cet article

13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 23:03

C'était en décembre dernier. Yoann venait juste de fêter l'obtention de son PPL, alors je lui avais proposé d'aller faire un petit vol ensemble. Nous avons fait un classique Bron -> Macon, changement de pilote puis Macon -> Lyon "étendu", tout ça par des températures extrêmement froides (-5°C de température extérieure). On remet ça quand Yoann ?  



Pose à Macon.



Concentration extrême pour la mise en route.



-5°c au thermomètre de l'avion.



Le duo du jour.



Paysage complètement gelé.



Bourg-en-Bresse.



Les Dombes, gelées.



Retour à Lyon.



Nav du jour.



Partager cet article

22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 20:58

Tout commence... quand on ne s'y attend pas. Le mail tombe vendredi soir dans ma BAL :

  

"Salut Yoyo, Désolé c'est un peu last minute, mais je vais probablement faire un peu d'entraînement IFR demain au départ de Rouen, alors dis moi si ça te dit de te joindre pour voir un peu comment ça marche. Tiens moi au courant a+ Pierre"

  

Vous pensez bien, une nouvelle expérience de vol avec un ami, ça ne se refuse pas ! 

  

Nous avons donc rendez-vous à 11h00 à l'aéroclub de Rouen. Après une visite des lieux, des hangars, les bonjours à tout le monde, la prise de météo et le dépôt du plan de vol (avec toutes les petits trucs et astuces que m'explique Pierre au sujet du plan de vol IFR), nous sortons enfin le célébrissime N177MR de son hangar pour une ballade en IFR direction... Deauville !

 

La procédure IFR de décollage en piste 22 indique qu'il fait prendre la direction du point IFR nommé ELBOX. Mais le contrôle modifie déjà la procédure (c'est classique il paraît) et nous donne une directe DVL (le VOR de Deauville). Pierre s’exécute en bidouillant à la vitesse de l'éclair tous les instruments de son avion (Aspen, double Garmin 430, pilote auto...).

 

Pendant la branche vers le VOR de Deauville, Pierre a le temps de m'expliquer la procédure d'arrivée sur le terrain, la carte d'approche sous les yeux. Il m'explique comment lire la carte et tous les détails sur le fameux point "MDA" (Minimum Descent Altitude) sur lequel une décision doit être prise : atterrissage ou remise de gaz. La piste en service à Deauville étant la 12, nous utilisons toutefois l'approche de la piste 30 : Pierre doit donc "ouvrir" sa trajectoire à l'approche de la piste pour se reporter en vent-arrière de la 12 avec une "MVL" (Manoeuvre à Vue Libre).

 

Après le touch and Go très sportif à Deauville (il y avait beaucoup de vent), nous repartons déjà pour Rouen. Au programme : (re)montée vers le VOR de Deauville, cap à nouveau sur le point ELBOX, survol de Rouen (difficile en VFR), attente dans l'hyppodrome de l'approche 22 de Rouen, approche ILS 22 et enfin atterrissage les doigts dans le nez.

   

La journée s'est poursuivie par un petit resto proche de l'aérodrome (celui du Président de l'Aéroclub  ). Puis je suis rentré sur Paris (en voiture, vous suivez ?).

    

Ce que je retiendrai de la journée ? C'est que j'ai passé un très agréable samedi grâce à Pierre et ce petit vol riche en explications. Autre chose : l'IFR, pour un non initié comme moi, est quand-même très compliqué... (surtout moi qui n'ai plus que 2 neurones une fois aux commandes d'un avion).

  

Place aux photos :



Le (très beau) Cessna 177 de Pierre, sur le départ.





Le cockpit, bien équipé.



Roulage pour la piste 22 de Rouen.



Départ 22 à Rouen, vers le point ELBOX.



En montée vers DVL.



La Seine.



Aspen.



Cartes Jeppensen pour l'IFR.



Pont de Normandie.



Approche piste 30 à Deauville.



Attente à Deauville.



Sur l'ILS de la piste 30, c'est bien en 12 que l'on va atterrir (grâce à une MVL).



Vent arrière 12 à Deauville.



Finale 12 à Deauville.



Départ 12 à Deauville .



Approche piste 22 à Rouen.



Un zoli avion dans les hangars de Rouen .



La trace (bien droite) du jour .



Aurélien

Partager cet article

20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 23:16

La Boulet Air Team a encore frappé pendant les dernières vacances de la Toussaint ...

  

Franck et moi avions en effet prévu de voler cet automne, alors Megève s'est presque imposé naturelement à nous puisque, titulaire de la qualif de site, Franck devait s'y poser obligatoirement avant les premières neiges de l'hiver. N'ayant pas cette qualif, je ne pouvais donc que piloter de Lyon à (par exemple) Albertville, puis Franck d'Albertville à Megève et retour (à Lyon), ce qui me convenait très bien.

  

Nous savions que Julien (notre copain JA) devait aussi voler au départ de Lyon pour les Alpes, mais n'étant pas du matin, suivre Julien avec décollage au lever du soleil n'était pas une option pour moi. Du coup, Franck et moi avons décollé vers 10h seulement, et c'est au niveau du transit de Chambery que nous avons croisé notre aviateur montagnard qui revenait déjà du Mont-Blanc (on a pu quand-même se passer un petit bonjour sur la fréquence).

  

Pour le PA28 F-GRLA et son équipage, l'atterrissage à Albertville s'est passé sans encombre. Nous avons changé rapidement de pilote, et sommes     immédiatement repartis vers Megève. Il faisait beau temps, mais pas grand ciel bleu... 

  

Franck s'intègra dans le circuit de piste tout en me récitant à haute voix la méthode pour se poser (Megève est un altiport, nécessitant un entrainement particulier) puis nous voilà très rapidement sur le tarmac de ce lieu mythique.

 

Après un très bon repas au restaurant de l'altiport, nous sommes rentrés tranquillement sur Lyon, en survolant les magnifiques lacs d'Annecy et du Bourget.



Changement d'équipage à Albertville.



Check moteur pour le départ à Albertville.



Décollage d'Albertville.



On s'engage dans la vallée de l'Arly.









On arrive bientôt à Megève.



Finale à Megève.





Bien arrivés.



La piste.





Check moteur à Megève.



Alignement décollage à Megève.



Rayon de soleil au départ.



Lac d'Annecy.



Lac du Bourget.



Un Puma décide de venir nous faire coucou à Bron dans l'après-midi.



La trace du jour du F-GRLA.



Aurélien

Partager cet article

17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 21:50

C'était un petit vol du soir, en Avril de cette année.

Un petit vol tout simple, de quelques dizaines de minutes, sans prétention, mais si apprécié.



Alignement piste 34 à Bron.



DR400 sur échasses.



La plateforme de Bron, avec 2 hélicos inhabituels.



La plateforme dans son ensemble.



C'était l'époque des champs de Colza.



Voilà ce qu'on était venu voir.





Et voilà, le soleil est couché.



Retour à la maison.



Aurélien

Partager cet article

25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 21:21

Il y a des vols qui font rêver, et le vol Mont-Blanc en est un. Et ce vol, je ne voulais pas le faire avec n'importe qui : Julien est non seulement un très grand ami, mais aussi LE véritable spécialiste du Mont Blanc dans la bande des joyeux lyonnais.

Merci donc à toi Juju de m'avoir emmené m'oxygéner dans notre beau massif alpin ! C'était vraiment extraordinaire ! 



Jascotte était de la partie ! Nous avons fait le vol dans le célèbre DR253 "Fox-Lima Novembre" de Bron.



Départ piste 34 à Bron



Traversée de St Ex.



Mont-Blanc en vue.



Lac d'Annecy.





On approche !













13 000 ft !









Aiguille du Midi.



Vallée Blanche - Mer de Glace.





Descente en radada le long de la Mer de Glace.



Retour à Bron.



Trace du jour.



Aurélien

Partager cet article

17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 22:43

Il y a tout juste un an, nous partions réaliser notre rêve aéronautique : voler dans l'Ouest Américain ! Ce voyage fut une grande réussite, et depuis un an je n'arrête plus d'y penser : images, anecdotes, rencontres... J'espère avoir toute ma vie suffisamment de mémoire pour m'en souvenir. Mais aujourd'hui, je me rends compte que je n'avais pas remercié les nombreuses personnes qui nous ont aidé dans ce projet  :

Vincent B. : c'est lui qui est probablement à l'origine de tout. Vincent a défriché le terrain grâce à ses propres Farwest, et ses explications et conseils dispensés dans son blog (ou en privé) ont été d'une aide infinie. Il faut dire que Vincent a grandement démystifié l'entreprise d'un tel périple (pour un pilotaillon de base). Merci à toi Vincent de nous avoir mis le pied à l'étrier au palonnier !

Marc-Olivier M. : grand frère (ou père ?) spirituel de Vincent, c'est aussi lui qu'il faut remercier devant l'éternel pour avoir entrainé de nombreux français dans ses aventures. Marc-Olivier nous a gentiment équipé d'un GPS XM-Weather et nous a enrichi de ses conseils, lors notamment d'une soirée "Farwest" aux Alcyons (secondé par Vincent mais qui était malade ce jour là Mr. Green ). Merci également pour tous tes conseils "sur place" lorsque nous t'avons retrouvé là-bas.

Nicolas B. : FI chez Plus One, Nicolas a eu l'incroyable patience de nous lâcher sur N811TW dans les espaces aériens américains. Sa sympathie et ses conseils nous ont permis d'apprécier ces quelques jours de formation dans cette nouvelle zone de jeu. Merci à toi Nico !

Bob A. : FI également chez Plus One, c'est un aviateur qui a l'aéronautique dans le sang ! Sa sympathie, ses conseils et ses lonnnnnnngues conversations nous ont beaucoup aidé.

Sylvie et Pierre-Yves D. : ce sont mes amis expatriés à San Francisco et qui nous ont accueilli dans leur belle maison pour un délicieux repas. Un grand merci à vous deux, et encore merci Pierre-Yves pour cette extraordinaire ballade en Google Car !

John B. : propriétaire de N811TW, c'est lui l'inconscient qui a bien voulu laisser son bel avion à 3 boulets intrépides et déjantés .

Famille d'Olivier : avec qui nous avons passé de très bons moments au début du Farwest et à LasVegas, et qui ont été d'une aide bien utile pour nous transporter !

Julien R. : qui devait être des nôtres et qui a donc planifié une grande partie du trip. Malheureusement, Julien nous a laissé nous envoler vers les USA sans lui...

Olivier G. : que je ne connais pas personnellement, mais avec qui j'ai échangé un certain nombre d'e-mails pour profiter des conseils issus de sa propre expérience des Farwests.

Remi C. (alias Nintenwii sur JA) : c'est grâce à lui qui nous avons pu obtenir cette magnifique affiche qui orne désormais les murs de nos "chez nous". Chaque fois que je la regarde, je me replonge immédiatement dans ce voyage aux commandes de N811TW. Remi, a vraiment beaucoup de talent, merci à toi pour cette très belle réalisation.

Et pour finir, last but not least :

Franck P. : merveilleux camarade de vol, qui ne se prend jamais au sérieux, ses délires (avec Olivier) ont largement contribué à la bonne ambiance du voyage. Toujours prévenant avec nous, Franck nous a régalé tout le début du Farwest (lorsque nous étions dans notre maison de San Diego et que nous devions nous faire à manger) et a été un très bon conducteur (sauf dans Canyonlands ). Merci Franck pour ces 3 superbes semaines en ta compagnie.

Olivier D : Olivier est la clé de voûte de tout ce voyage : le farwest n'aurait pu avoir lieu sans lui. Leader incontesté de ce trip, moteur de notre trio, Olivier savait exactement ce qu'il fallait faire, dans tous les domaines, pour que nous passions des vacances "qui roulent". Sa maîtrise de la phraséo aéronautique américaine a été d'un grand secours, car sans modestie je ne pense pas avoir été lâché sans sa présence à bord (les FI étaient conscients qu'il pouvait jouer le rôle de backup en cas de besoin). Et puis, comme Franck, ses délires (voiture de sport, monstrueux 4x4, etc...) ont contribué à l'originalité de ce Farwest. Un énorme merci à toi Olivier, c'est grâce à toi que j'ai pu réaliser mon rêve aéronautique.

Merci à tous.

Aurélien

Partager cet article