Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Imagin-air
  • : Le blog d'un passionné d'aviation : récits de sa formation et de ses vols.
  • Contact

Jeunes Ailes


Membre du forum
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 21:03

Ce vol de "dérouillage" n'aura pas servi à rien.


Avec Olivier et Albéric (croisé inopinément sur le tarmac de Bron), nous sommes partis tous les 3 à Roanne, sans réel but, juste voler. Et pourtant, là-bas, nous y avons vu un magnifique Stearman dans les hangars, ainsi qu'un MS733 Alcyon sur laquel un vieux monsieur bricolait.


Il s'avère que le monsieur était le propriétaire de l'avion et, voyant que nous étions très curieux à propos de son aéronef, il nous a proposé de nous former sur l'avion pour que nous puissions l'emmener pour lui à des meetings... Evidemment, nous avons tous les trois eu l'impression qu'il blaguait, et c'est sans réel conviction que nous sommes rentrés tranquillement à Bron.


Ce fut un petit vol bien sympatique.

 

(désolé pour les photos de mauvaise qualité, elles ont été prises par un smartphone) :



Le barrage de Villerest près de Roanne.



C'est le camion C172 du club qui fut notre avion du jour.



Le Stearman.



Le MS733 sur lequel le monsieur bricolait.



Retour sur Lyon, il reste quelques traces de neige sur les hauteurs.



La mini-nav du jour.



Aurélien

Repost 0
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 20:07

Il faut vous avouer, le Week-end Aéroski fut beaucoup plus "ski" que "aéro", la faute à cette %*ù^$ù* de météo . En même temps, voler en plein hiver, c'est quit ou double. Nous en avons quand-même profité pour aller visiter les hangars de l'aéroclub de Megève, notamment les ateliers de fabrication des skis en composites et le fameux Moussquetaire F-PJMB, premier Mouss reconditionné avec une hélice 5 pales et instrumentation glasscockpit (une célébrité cet avion, fallait oser !).

Heureusement, le bonne humeur a surmonté notre déception, et c'est de bon coeur que nous sommes tous partis skier en groupes.

Nous aurons peut-être plus de chance l'année prochaine !

    

   

La vue au petit matin depuis le chalet. C'est clair, la météo n'est pas géniale...



En route pour l'altiport. Ah, on distingue un petit coin de ciel bleu...



La voiture décidera de ne pas monter plus haut ! Un seul remède : les chaînes !



Visite des hangars de l'aéroclub de Megève. C'est rempli de Moussquetaires et de Jodel D119 !



Voici le fameux Mouss' de voyage F-PJMB : hélice 5 pales et Glasscockpit !



Le Glasscockpit du Mouss'.



Hum hum...



Heureusement, on a skié !



Une partie de la petite troupe.



Un peu perdus les gars ? Vous avez besoin de l'aide de Yoyo ?



Bonne humeur garantie !



Aurélien

Repost 0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 21:35
 



Bonjour à tous,

 

Comme à chaque fin d'année, il est d'usage de jeter un coup d'oeil dans le rétroviseur et de faire un bilan sur l'année qui s'achève.

 

- Les points mémorables de 2011 :

 

J'ai encore fait de très beaux vols cette année : il y a d'abord eu le vol de printemps à Aurillac, qui est une plateforme magnifique au milieu du Cantal (avec son restaurant... hummmmm, je le recommande !), avec une nav pas moins extraordinaire pour y aller. Il y a aussi eu le Bourget 2011 des Jeunes Ailes, troisième et dernière édition puisque Dugny a maintenant fermé, qui nous a fait voyager dans l'Est Parisien et utiliser une nouvelle voie pour rentrer de la classe A pour rejoindre le Musée de l'Air et de l'Espace. Ensuite, il y a eu la très belle Ugo's Flying Week (dont je n'ai pas encore parlé mais dont vous pouvez voir en avant première le contenu sur le blog d'Ugo). Enfin, il y a eu le JAssemblement des Jeunes Ailes qui m'a emmené, entre autres, au dessus du Fort Boyard (un rêve enfin devenu réalité). Et puis il y a tous ces petits vols, simples, courts, mais tellement enrichissants. 

 

 

 

Le vol de printemps "Nord" 2011 à Aurillac.



Le F-VF au Versoud pendant la Ugo's Flying Week.



Depuis le temps que je rêvais de survoler le Fort Boyard !



 

- Les points décevants :

 

Le nombre d'heures de vol : un peu plus de 22h seulement (la plus mauvaise année depuis que je vole...). A cela plusieurs raisons : l'équipe Jeunes Ailes a été profondemment marquée par la disparition en vol de l'un des leurs, ce qui m'a, à titre personnel, beaucoup marqué. JulienR, l'un de mes grands compagnons de vol et ami de la disparue, a alors carrément décidé de mettre en "stanby" le pilotage... Avec Olivier (mon autre accompagnateur régulier) parti aux USA pour ses études, cela ne m'a pas incité non plus à prendre l'air. Alors vous me direz "vole tout seul !" mais non, en fait, je n'aime pas voler seul...

 

Autre point décevant : ce blog. Je sais bien que je n'ai pas une belle plume ; bien d'autres bloggeurs font 10 000 fois mieux que moi. J'aimerais aussi faire des vidéos, mais mon ordinateur est une antiquité.  De belles photos ? Mon petit appareil photo compact limite un peu ma créativité... Le temps de faire de nombreux articles ? C'est difficile par ma profession me donne beaucoup à faire à la maison. J'ai donc bien peur, hélas, que ce blog meurt à petits feux. On verra bien l'année prochaine . En tous cas, ma passion pour l'aéronautique reste intacte.


Alors, que me souhaiter pour 2012 ? Et bien j'espère au moins faire une vingtaine d'heures, en espérant que la motivation me fera reprendre les commandes d'un avion (mon rêve, toujours dans les cartons, serait de faire un FarWest, mais bon là aussi il est hors de question de partir seul ...).

 

Heureusement, je me suis déjà réinscrit dans mes aéroclubs pour 2012, c'est un bon début, non  ?

 

Meilleurs voeux à tous, chers lecteurs (je sais qu'il y en reste bien 2 ou 3 ).


Aurélien

Repost 0
Published by - dans Divers
commenter cet article
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 18:35

Tout d'abord, je m'excuse de ce silence assourdissant de plusieurs mois, j'y reviendrai probablement dans un prochain article. Ensuite, je voudrais souhaiter à tous les lecteurs de mon blog de très bonnes fêtes de fin d'année !



L'un des événements qui marquera particulièrement l'année 2011 à l'Aéroclub du Grand Lyon, c'est la vente de notre Tecnam P2002, mon cher "Golf Lima". Et oui, le club a décidé de s'en séparer après quelques années de bons et loyaux services et surtout, après d'extraordinaires souvenirs pour moi.



Je me rappelle en effet mon lâcher dessus, en février 2008, où j'ai appris à connaitre ce bel avion, sa façon atypique de faire sa prévol (son "rot" notamment...). Puis je me rappelle l'un de mes plus beaux voyages, une quasi traversée de la France à son bord avec Olivier pour aller en Bretagne. il y a eu aussi mon premier "vol Mont-Blanc" tellement extraordinaire. Et puis il y a toutes ses petites ballades locales, comme les toutes dernières faites cet été avec Ugo (j'y reviendrai aussi) et Olivier.



Golf Lima à Ouessant.



Golf Lima en route vers Mende.



Golf Lima les roues dans l'herbe à Feurs.



Golf Lima en route vers le Mont-Blanc.



Mais voilà, notre P2002 volait apparemment trop peu dans ce club (alors qu'il vole beaucoup dans mon club parisien, allez comprendre...) et parce que, selon le bureau du club, nous n'avons pas encore suffisamment de recul sur son comportement mécanique...



Bon vol à toi, Golf Lima ! Tu feras certainement le bonheur d'autres pilotaillons !



Aurélien

 

P.S. : c'est dingue comme on peut s'attacher à un avion...

Repost 0
Published by - dans Divers
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 09:47

Mes professeurs m'ont toujours dit qu'il fallait une règle pour tracer des droites . Je ne suis pas tout à fait d'accord : avec un C172 équipé d'un Pilote Automatique (PA), il est aussi possible de tracer des droites sur la carte . La preuve : voici un bout de nav réalisé lors du JAS2011 :



La branche Aurillac -> Couhé (le vendredi) et Couhé -> Aurillac (le dimanche) tout au PA.



Enfin bon... le PA, c'est bien pour aller au plus vite d'un point A à un point B, mais pas pour faire du tourisme aérien (c'est quand même le but), alors on est rapidement revenu aux "basiques".



La nav locale pour aller voir le Fort Boyard.



Lyon -> Aurillac (le vendredi) et Aurillac -> Lyon (le dimanche) sans PA.



Aurélien

Repost 0
Published by - dans Geek
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 22:24

On a parlé de nous dans le journal local !

 

presse m2

 

 

Et voici une petite vidéo faite par un membre (Flyer72) :

 

 

 

 

@+

 

Aurélien

Repost 0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 21:33

Jamais aucun JAssemblement n'a été une si grande réussite !

 
Comme vous l'avez vu sur l'affiche du rassemblement, nous avons choisi l'aérodrome de Couhé Vérac pour notre JAssemblement 2011. Pourquoi ce terrain ? Pour plusieurs (bonnes) raisons : primo, il a une position centrale en France, ce qui est une bonne garantie pour attirer bon nombre de participants. Deuxio, c'est un aérodrome de campagne, situé en classe G : pratique pour nos activités aéro  ! Enfin et surtout, c'est à Couhé qu'habitent les parents de Julien R., dont le papa est même l'un des piliers du club : atout non négligeable pour la logistique !
 

Vendredi 19 Août

 

Le staff JA devait arriver le vendredi, ceci afin de bien avoir le temps de préparer les lieux. J'accueille donc chez moi Alexis dès le jeudi soir, venu exprès du Mans, et qui sera de mon équipage "Boulet Airlines" dans le gros camion C172 SP du club. Le vendredi matin, après avoir lavé l'avion, faits les pleins, et une visite prévol approfondie, nous partons pour ... Aurillac (logique, non ?) chercher Nico15 qui, pour ce petit détour, va nous offrir un excellent "Cheeseburger de Salers" accompagné d'un "Auvergnat Cola" au restaurant de l'Aérodrome ! Miam Miam, je me lêche encore les babines...

 
Puis départ l'après-midi pour Couhé Vérac. A trois pilotes dans l'avions, la nav n'est qu'une formalité : Nico s'occupe de la radio et de la nav, pendant que je m'occupe... heu... du pilote automatique ;-) et Alexis de ... heuuuu... la sieste ?

 
Arrivée à Couhé Vérac à l'heure du goûter : nous débarquons l'immense quantité de matériel amenée avec nous pour ces 2 jours de fête (en y réfléchissant, c'est assez pratique un Cessna pour transporter du fret). Nous retrouvons les autres membres du staff JA et nous filons immédiatement faire des courses pour le repas du soir  et le petit déj' samedi matin (merci le véhicule sur place !). Pendant ce temps, les Julien préparent le rallye prévu pour le samedi (une première JA !).

 

 

En route pour Couhé Vérac !



Le doigt sur la carte (enfin, c'est ce qu'on essaye de vous faire croire ).



L'aérodrome de Couhé Vérac.



Le parking avion. C'est comme aux USA, on peut aller en voiture jusqu'au Parking.



Les Juju reviennent de vadrouille (photos pour le rallye).



Préparation du rallye.



Samedi 20 Août

 
Pendant qu'arrivent goutte à goutte les 17 avions des participants, nous préparons la salle (sono, tables, chaines, déco, vidéoprojection, ...). Vers midi, nous réceptionnons le repas (gargantuesque) commandé chez un traiteur (mon Dieu, on a prévu 10x trop !). A midi, le JAssemblement 2011 est officiellement lancé : le maire de Couhé Vérac s'est spécialement déplacé pour venir nous faire un petit discours avant de passer à table. Même punition pour le président de l'aéroclub de Couhé et notre zident à nous.

 
L'après-midi, de nombreuses activités ont été prévues. Il y avait d'abord le rallye aérien (vous suivez ?). Il s'agit, comme tout rallye aéronautique, de suivre une nav préalablement préparée par les organisateurs, puis de repérer sur une carte des photographies distribuées avant de partir. Très amusant (je l'ai déjà fait) ! Il y avait aussi des baptêmes d'ULM, car le terrain accueille un club de paramoteurs + de nombreux propriétaires (d'ULM hein... pas de pédalos ). Enfin, il y avait aussi la possibilité de partir librement en ballade, ce que j'ai décidé de faire, en compagnie de Nico15, Matt's et son amie. En effet, je rêvais depuis des années (que dis-je, des siècles !) de survoler le Fort Boyard ! Le fort le plus célèbre du paysage audiovisuel français n'est qu'à 30 min de Couhé, autant dire un battement d'ailes. Nous en avons profité pour survoler l'ïle de Ré, l'ïle d'Oléron (malheureusement, nous ne nous sommes pas arrêtés acheter des huîtres), le Rochelle et le marais Poitevin. MAGNIFIQUE !

 
Puis vint le banquet du soir. A cette occasion, nous avons accueilli à nos tables de nombreux pilotes du club de Couhé (jeunes et moins jeunes), avons regardé des vidéos, remis les trophées aux gagnants du rallye (pfff, c'est un FI qui a gagné), mangé les gâteaux ... pendant qu'une série de baptêmes de vols de nuits s'effectuaient sur ce terrain de campagne transformé en aérodrome de nuit balisé par des ... lanternes !

 
Malheureusement, la soirée fut un peu gâchée par un énorme orage qui a sévi toute la nuit (une tempête aurait été un mot un peu plus "approprié"). Du coup, prenant mon courage à deux mains, j'ai abandonnée ma tente cercueil pour aller dormir à l'abris .



Petit déj' du samedi matin.



Préparation de la salle du banquet.



Et vl'a le Sirocco de Ludo (et ça rime en plus !)



Surprise !!!! Private Déco !



Le repas du samedi midi.



L'océan en vue !



Hé hé, nous ne sommes pas les seuls en l'air.



La fort Vauban de ... Fouras !!!



Et voici le Fort Boyard !!!



mais où est passé le père Fouras ?



La platefome sert à amarrer les bateaux de la "prod" et à décharger le matériel.



Je m'imagine courrir et monter à la vigie répondre à une question du père Fouras.



Allez, une petite dernière.



En route pour l'île de Ré.



C'est bôôôôôôôôô !



Les marais salants.



Une balise ?



Joli.



Marais Poitevin 



 



Je sais pas keskifont, mais zont l'air bien concentrés....



Le gâteau du samedi soir.



Cette photo a été prise de nuit... au moment d'un éclair.



La soirée déguisée s'est transformée en soirée Poker.



Dimanche 21 Août

 
Le dimanche matin, les avions stationnés à l'extérieur étaient bien propres (ah ben ça, c'est sûr !). Heureusement, le soleil était déjà de retour et n'a pas perturbé la journée. Après l'Assemblée Générale annuelle, une surprise était prévue : le Broussard de l'Association de Sauvegarde des Avions de Brousse est venu nous faire une petite démonstration aérienne, puis une fois posé sur le terrain nous avons même eu droit à une visite commentée de l'aéronef ! Ceci nous a ouvert l'appétit, et cela tombait car il restait bien assez de victuailles de la veille pour pique-niquer à l'ombre. C'est en fin d'après-midi que nous sommes, Nico15 et moi, repartis tranquillement à Lyon (via Aurillac).

 



Le petit déj du dimanche matin.



Dur réveil pour certains le dimanche matin.



Le campement. Ma tente cercueil ne doit pas être très loin...



Le Broussard arrive !



Le Broussard vient spécialement pour nous !



AG du dimanche matin.



Alexoom.



Repas du dimanche midi.



Tous les convives. Quelle chaleur de plomb !



Tous les convives. Quelle chaleur de plomb !



Sans les mains ! Vive le Pilote auto !



Nous ne remercierons jamais assez l'Aéroclub de Couhé Vérac, l'Association de Sauvegarde des Avions de Brousse, Nouvel'air ULM pour leur investissement dans notre fête. Merci également à tous les participants JA et non JA d'êtres venus aussi nombreux, d'avoir contribué à l'excellente ambiance de ce JAssemblement. Ce fut un week-end riche en émotions, en rencontres, en rigolades, en siestes (hein Yanderuelle ...?). A une prochaine très vite j'espère.


Aurélien

 

 

De biens meilleures photos (et en quantité) sont à voir ici.

Repost 0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 22:04

Cette année, le JAssemblement (6e édition) se fera sur le terrain de Couhé Vérac, dans la Vienne.

 

Même si les inscriptions sont terminées, vous pouvez toujours venir nous faire un petit coucou sur le terrain, vous serrez les bienvenus ! D'après les premières statistiques, nous devrions être une cinquantaines de participants et pas loin de 20 avions attendus (nouveau record) !

 

Organisation oblige, je me rendrai sur les lieux le vendredi, après une aéro-halte à Aurillac pour aller prendre Nico15. J'ai déjà regardé la météo, celle-ci devrait être de notre côté pour ces 2 jours ! 







Aurélien

Repost 0
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 20:48

J'avoue prendre un malicieux plaisir à me moquer des gens qui galèrent dans les bouchons routiers, alors que moi je suis en l'air, que je file à plus de 200km/h et que je m'amuse !



C'est donc un dimanche de mois d'Août que Julien et moi avons décidé d'aller voler. Julien voulait à tout prix passer le cap de ses 200 hdv alors que moi, je voulais simplement profiter un certain moment de la place de pax (et piloter un tout petit peu quand-même...).



Julien avait décidé d'aller du côté d'Aubenas. Ca tombe bien, car je ne connais pas encore cet aérodrome. Pour y aller, il faut suivre en partie la fameuse "autoroute du soleil" (aka l'A7). Et comme chaque week-end de Juillet/Août, le trafic est important et les bouchons nombreux sur cette portion Lyon <-> Orange tant redoutée des automobilistes. Je suis aux anges. Puis nous devons quitter l'autoroute pour nous engouffrer dans une vallée en direction d'Aubenas. Comme vous le savez, le paysage ardéchois est très escarpé, et là encore, je prends encore beaucoup de plaisir à survoler le relief. C'est beau...



Bouchon... sur la route ! Hi hi ha ha !



Nous arrivons enfin à Aubenas, terrain atypique puisqu'il a le profil "porte-avion" (comme Mende d'ailleurs) : la piste est à 1000 ft, entourée de vide tout autour. On apprécie cette diversité propre à ma région "zone de jeu" que n'importe quel aéroport parisien ne pourrait offrir par exemple. Julien s'intègre, fait un toucher, puis nous mettons le cap dans les gorges de l'Ardèche (la rivière qui a donné le nom à ce département).



La ville d'Aubenas ? (je ne me rappelle plus ) 



L'aérodrome d'Aubenas.



Le seuil 36 d'Aubenas



En finale à Aubenas.



Plusieurs fois avec Julien, nous nous sommes demandés s'il était sérieux de faire du radada dans les gorges de l'Ardèche. En fait, notre côté "ange" l'a emporté sur notre côté démon puisque nous sommes restés à une altitude raisonnable, sans pour autant gâcher notre plaisir  d'admirer ce "couloir" que la nature a façonné depuis des siècles. Nous arrivons alors sur le site de Vallon Pont d'Arc, et ... que voyons nous ? Des bouchons de kayakistes !!!! Ah ah ah oh oh oh, j'exulte (quoique, j'aurais bien aimé me tremper un peu avec cette température !).



Un calvaire surplombe le village



En route vers les gorges.



Bouchon ... à Vallon Pont d'Arc ! Remarquez, ils sont au frais, eux, au moins !  



De l'autre côté du monument naturel.



La motivation aidant, nous décidons de continuer jusqu'à l'ancien aérodrome de Pont St Esprit, fermé depuis quelques années. Nous nous y intégrons (attention au tour de piste biscornu sous peine de se prendre le clocher du village), et y faisons une remise de gaz.



L'ancien aérodrome de Pont St Esprit.



Cap maintenant sur Montélimar. Le vent du Nord souffle fort, et nous avons de la peine à remonter jusqu'à la capitale du nougat. Pendant que Julien prend des photos, c'est moi (en place droite) qui m'intègre sur l'aérodrome. Je poste l'avion, et nous filons au parking club pour faire une petite halte "glaces à l'ombre des arbres" sur le restaurant de l'aérodrome. J'en profite également pour acheter quelques barres de nougat pour les ramener à ma maman qui raffole de cette sucrerie.



Enfin, je prends les commandes (en place gauche ), puis nous rentrons tranquillement sur Bron, en rencontrant - et ce n'était pas prévu - Julien (le présidant de JA) sur notre aéro-route ;-).



La centrale de Tricastin.



Petite halte pipi/glace/nougat à Montélimar.



La nav du jour (cliquez pour voir la carte en entier).



Aurélien

Repost 0
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 15:16

Lors d'une petite virée récente autour de Lyon, j'ai eu l'occasion de me poser à Feurs, petit terrain champêtre bien connu des Jeunes Ailes, et où l'herbe (du parking) remonte jusqu'aux ailes du Tecnam P2002.



Voilà donc un terrain qui respire l'aviation "bio"  (oui, je sais, ne vous étranglez pas ! ).



Les roues dans l'herbe...



Aurélien

Repost 0